Elsevier Masson
Glaucome primitif à angle ouvert

Glaucome primitif à angle ouvert

Jean-Paul Renard, Alain-José Sahel, Sarah Mrejen, Eric Sellem, Société Française d'Ophtalmologie (SFO)
ISBN : 978-2-294-74064-0

 Chapitre 5

-
+
  • eFig. 5-1 - Anatomie macroscopique de la voie visuelle principale en coupe axiale passant par les noyaux géniculés latéraux en vue de profil gauche

    voir image

  • eFig. 5-2 - Le traitement de l'information visuelle par les CGR aboutit à des canaux parallèles

    voir image

  • eFig. 5-3 - Les circuits ON et OFF de la rétine.

    voir image

  • eFig. 5-4 - Champ récepteur d'une CGR à centre ON à gauche et à centre OFF à droite

    voir image

  • eFig. 5-5 - Exemple de réponse tonique (ligne du milieu) ou phasique (ligne du bas) d?une CGR à centre ON qui est excité (à gauche) ou inhibé (à droite)

    voir image

  • eFig. 5-6 - Champ récepteur du canal parvocellulaire avec de gauche à droite : une CGR naine à centre rouge ON, à centre rouge OFF, à centre vert ON et à centre vert OFF

    voir image

  • eFig. 5-7 - Champs récepteurs du canal koniocellulaire : 

    voir image

  • eFig. 5-8 - Anatomie macroscopique de la voie rétinocolliculaire et du système optique accessoire en coupe axiale passant par les noyaux géniculés latéraux en vue de profil gauche

    voir image

  • eFig. 5-9 - Anatomie macroscopique de la voie rétino-prétectale et rétino-hypothalamique en coupe axiale passant par les noyaux géniculés latéraux en vue de profil gauche

    voir image



 Chapitre 9

-
+
  • Vidéo 9.1 - TF-BUT instable

    voir vidéo

  • Vidéo 9.2 - Signe de Van Herick

    voir vidéo

  • Vidéo 9.3 - Van Herick normal

    voir vidéo

  • Vidéo 9.4 - Examen OCT

    voir vidéo

  • eFig.9-1 - Photographie de l'oeil d'un patient après coloration au vert de lissamine

    voir image

  • eFig. 9-2 - Principe de la microscopie confocale (faisceau réfléchi en vert)

    voir image

  • eFig. 9-3 - Relevé d'écran d'accueil HRT

    voir image

  • eFig. 9-4 - Ligne de contour et plan de référence HRT

    voir image

  • eFig. 9-5 - Données stéréométriques

    voir image

  • eFig. 9-6 - Analyse de régression de Moorfields

    voir image

  • eFig. 9-7 - Score de probabilité de glaucome

    voir image

  • eFig. 9-8 - Tracé interactif HRT

    voir image

  • eFig. 9-9 - Schéma optique de l'interféromètre de Michelson

    voir image

  • eFig. 9-10 - Principe de fonctionnement de l'imagerie par optique adaptative

    voir image

  • eFig. 9-11 - Élongation des pores en inférieur correspondant à un déficit supérieur du champ visuel

    voir image

  • eFig. 9-12 - Élongation des pores en supérieur correspondant à un déficit supérieur des fibres nerveuses rétiniennes à l'OCT

    voir image

  • eFig. 9-13 - Imagerie de l'atrophie péripapillaire en optique adaptative

    voir image

  • eFig. 9-14 - Aspect des vaisseaux prépapillaires en optique adaptative.

    voir image

  • eFig. 9-15 - Aspect des fibres nerveuses en optique adaptative

    voir image

  • eFig. 9-16 - Programmes C-20 et N-30

    voir image

  • eFig. 9-17 - Programmes 10-2 et Macula

    voir image

  • eFig. 9-18 - Relevé de test de seuil N-30-F

    voir image

  • eFig. 9-19 - Installation du patient et positionnement de la tête

    voir image

  • eFig. 9-20 - Courbe de sensibilité au contraste pour trois âges différents

    voir image

  • eFig. 9-21 - Une des planches de l'album HRR

    voir image

  • eFig. 9-22 - Les pions sont sortis et mélangés de façon aléatoire. Le patient doit les reclasser en partant du premier pion qui est fixe (100 Hue)

    voir image

  • eFig. 9-23 - Ce schéma en cercle ouvert permet la visualisation directe de l'axe de confusion

    voir image

  • eFig. 9-24 - MVEP et PEV multifréquence

    voir image

  • eFig. 9-25 - L'effet Doppler

    voir image

  • eFig. 9-26 - Fluxmétrie laser Doppler

    voir image

  • eFig. 9-27 - Principe du fluxmètre laser Doppler de la tête du nerf optique

    voir image

  • eFig. 9-28 - Méthode entoptique du champ bleu

    voir image

  • eTableau 9-1 - Conversion de la taille de la papille mesurée à la lampe à fente en fonction du verre utilisé

    voir image

   eCas clinique 9-1



   eCas clinique 9-2





 Chapitre 10

-
+
  • eFig. 10-1 - Angle ouvert jusqu'à la bande ciliaire ici de couleur beige

    voir image

  • eFig. 10-2 - Insertion de la racine de l'iris très postérieure laissant une bande ciliaire très large de couleur brun

    voir image

  • eFig. 10-3 - Bande ciliaire brune, moins large ; le trabéculum est non pigmenté

    voir image

  • eFig. 10-4 - Angle ouvert jusqu'à la jonction mal définie entre la bande ciliaire et l'éperon scléral

    voir image

  • eFig. 10-5 - Angle grand ouvert jusqu'à la bande ciliaire, ici de couleur grise ; l'éperon scléral est bien défini, avec un trabéculum peu pigmenté

    voir image

  • eFig. 10-6 - Quelques procès iriens couvrant la bande ciliaire. Le trabéculum présente une pigmentation foncée peu dense

    voir image

  • eFig. 10-7 - Angle ouvert jusqu'à la jonction entre la bande ciliaire et l'éperon scléral ; trabéculum complètement sans pigment

    voir image

  • eFig. 10-8 - Iris périphérique convexe à cause d'un bloc pupillaire relatif assez important

    voir image

  • eFig. 10-9 - Insertion de l'iris assez haute, au niveau de l'éperon scléral ; trabéculum peu pigmenté

    voir image

  • eFig. 10-10 - Iris périphérique fenêtré créant des bandes larges de procès iriens

    voir image

  • eFig. 10-11 - Procès iriens en nappe couvrant la bande ciliaire, l’éperon scléral et le trabéculum de façon irrégulière selon l’endroit : 

    voir image

  • eFig. 10-12 - Procès iriens en nappe plus dense sur la bande ciliaire et moins dense sur le trabéculum

    voir image

  • eFig. 10-13 - Niveau de sévérité pressionnelle d?un GPAO à partir de courbes diurnes de PIO

    voir image

  • eFig. 10-14 - Évaluation de l'efficacité d'un traitement hypotenseur oculaire : 

    voir image

  • eFig. 10-15 - Suivi en périmétrie automatisée standard et en Matrix™ d'un sujet de 63 ans présentant un déficit débutant

    voir image

  • eFig. 10-16 - 15 Hue désaturé chez un patient de 45 ans... : 

    voir image

  • eFig. 10-17 - Patient de 51 ans présentant un glaucome bilatéral très évolué et se plaignant à la fois d'une photophobie et d'une cécité nocturne

    voir image

   eCas clinique 10-1



   eCas clinique 10-2



   eCas clinique 10-3



   eCas clinique 10-4





 Chapitre 11

-
+
  • eFig. 11-1 - Sélection des examens HRT dans le temps

    voir image

  • eFig. 11-2 - Analyse de la variation des paramètres stéréométriques

    voir image

  • eFig. 11-3 - Exemple de suivi dans le temps des données stéréométriques (excavation) avec une stabilité des paramètres

    voir image



 Chapitre 12

-
+
  • eTableau 12-1 - Causes de surestimation de mesure de la PIO

    voir image

  • eTableau 12-2 - Causes de sous-estimation de mesure de la PIO

    voir image



 Chapitre 13

-
+
  • eFig. 13-1 - Trois images UBM illustrant une insertion ciliaire basale, médiane et distale de l'iris

    voir image

  • eTableau 13-1 - Prévalence du GPAO dans les études épidémiologiques réalisant un dépistage... : 

    voir image

  • eTableau 13-2 - Prévalence du GPAO en fonction de la classe d’âge dans des populations composées partiellement ou complètement de sujets mélanodermes : 

    voir image

   eCas clinique 13-1



   eCas clinique 13-2



   eCas clinique 13-3



   eCas clinique 13-4





 Chapitre 14

-
+
  • Vidéo 14.1 - L'iridotomie périphérique dans la dispersion pigmentaire

    voir vidéo

  • eFig. 14-1 - Fuseaux de Krukenberg

    voir image

  • eFig. 14-2 - Fermeture de l'angle en OCT

    voir image

  • eFig. 14-3 - UBM iris plateau

    voir image

   eCas clinique 14-1



   eCas clinique 14-2



   eCas clinique 14-3



   eCas clinique 14-4



   eCas clinique 14-5



   eCas clinique 14-6



   eCas clinique 14-7





 Chapitre 16

-
+
  • Vidéo 16.1 - Réalisation d'une trabéculoplastie SLT

    voir vidéo

  • Vidéo 16.2 - La trabéculectomie

    voir vidéo

  • Vidéo 16.3 - Needling

    voir vidéo

  • Vidéo 16.4 - Réfection de bulle défectueuse

    voir vidéo

  • Vidéo 16.5 - Viscocanaloplastie

    voir vidéo

  • eFig. 16-1 - Lésions obtenues dans un gel thermosensible

    voir image

  • eFig. 16-2 - Implant Aquaflow® (Staar Surgical AG) : 

    voir image

  • eFig. 16-3 - Coupe d'OCT de segment antérieur de type Spectralis® : 

    voir image

  • eFig. 16-4 - Implant T-Flux® (laboratoires IOLtech) en acrylique hydrophile dont les branches sont insérées dans les orifices du canal de Schlemm

    voir image

  • eFig. 16-5 - Mise en place d'un implant T-Flux® (laboratoires IOLtech)

    voir image

  • eFig. 16-6 - Implant T-Flux® en Poly-Megma®

    voir image

  • eFig. 16-7 - Implant en croix en PMMA

    voir image

  • eFig. 16-8 - Implant ESNOPER V2000 en 2-hydroxy-éthyl-méta-acrylate

    voir image

  • eFig. 16-9 - Implant en collagène porcin Aquaflow® sous forme sèche

    voir image

  • eFig. 16-10 - Implant en collagène porcin Aquaflow® après hydratation

    voir image

  • eFig. 16-11 - Implant en acide hyaluronique SK-Gel®

    voir image

  • eTableau 16-1a - Efficacité de la SLT signalée dans les différentes études

    voir image

  • eTableau 16-1b - Efficacité de la SLT signalée dans les différentes études

    voir image

  • eTableau 16-1c - Efficacité de la SLT signalée dans les différentes études

    voir image

  • eTableau 16-1d - Efficacité de la SLT signalée dans les différentes études

    voir image

  • eTableau 16-2a - Synthèse des effets indésirables au SLT signalés dans des études scientifiques

    voir image

  • eTableau 16-2b - Synthèse des effets indésirables au SLT signalés dans des études scientifiques

    voir image

  • eTableau 16-2c - Synthèse des effets indésirables au SLT signalés dans des études scientifiques

    voir image



 Chapitre 17

-
+


 Chapitre 20

-
+