Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 340 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.024
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Greffes secondaires sur pseudarthroses du scaphoïde carpien opérés. À propos de 54 cas
 

Colin De Cheveigné , Pierre Croutzet, Benjamin Ferreira, Alexa Gaston-nouvel
 Clinique de l’Union, Toulouse, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La pseudarthroses du scaphoïde déjà opérée a mauvaise réputation. La dévascularisation, les dégâts osseux, l’enraidissement articulaire et le découragement font souvent renoncer à une nouvelle greffe. Cette série prospective de 54 greffes secondaires montre qu’on peut faire consolider 80 % des scaphoïdes déjà opérés.

Patients et méthodes

Les 54 patients analysés sont extraits d’une série globale de 364 pseudarthroses opérées de 1991 à 2014. Vingt-neuf patients étaient opérés ailleurs, 25 étaient des échecs de greffes de l’opérateur. La série comporte 52 hommes, 2 femmes, âge moyen 30,4ans. Le délai moyen fracture-greffe secondaire était de 5,5ans. En préopératoire, la force était de 45 % de celle du côté opposé, les amplitudes de 66 %. La douleur estimée empiriquement à 4,5/10. La fracture initiale était 6 fois de type 1–2 de Schernberg, 31 de type 3, 12 de type 4–5. La pseudarthrose était au stade 1 d’Alnot 6 fois, 2, 30 fois, 3, 11 fois et 4, 7 fois. La DISI moyenne était de 18°. L’intervention, surtout par voie antérieure, a presque toujours comporté une greffe, iliaque 23 fois, spongieuse locale 2 fois, pédiculée 20 fois (radius 19, métacarpien 1) et fémorale libre 6 fois, fixée par vissage simple. Deux patients ont été greffés 2 fois. L’immobilisation a duré 3,6 mois.

Résultats

Revus avec un recul moyen de 18,7 mois, 43 patients avaient consolidé, avec confirmation tomodensitométrique si nécessaire. Il n’y a eu ni infection ni algodystrophie. Le matériel a été retiré 12 fois. La douleur avait baissé à 1,5/10, les amplitudes restaient inchangées, la force remontait à 70 %. La DISI moyenne était de 9°. La consolidation a semblé mettre fin à l’évolution dégénérative à long terme.

Discussion

Comparé à la série globale d’où il est tiré, l’échantillon était composé de pseudarthroses plus évoluées que les patients non opérés. Les résultats, logiquement moins bons qu’après greffe sur pseudarthrose « vierge » restaient néanmoins très favorables avec un taux de consolidation de 80 %. Les patients consolidés avaient un peu moins de souplesse et de force mais le même bon effet antalgique. Les résultats étaient supérieurs à ceux d’un traitement palliatif.

Conclusion

Il ne faut pas renoncer à greffer un scaphoïde déjà opéré ailleurs, ni a reprendre ses propres échecs par une nouvelle greffe, vascularisée si nécessaire.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline