Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 342 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.030
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Résultats et complications des transferts fléchisseurs superficiels–fléchisseurs profonds chez le patient cérébrolésé – une série de 26 patients
 

Emmanuella Peraut 1, , Iskander Djerbi 2, Flavia Coroian 2, Isabelle Laffont 2, Michel Chammas 2, Bertrand Coulet 2
1 53, rue du Faubourg-Saint-Jaumes, Montpellier, France 
2 CHU de Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La main du cérébrolésé adulte associe déficit moteur, troubles du tonus à l’origine de la spasticité, et anomalies du rétrocontrôle sensitif. Le programme chirurgical peut avoir pour objectif la préhension ou être à visée non fonctionnelle afin de pallier les problèmes d’hygiène, de nursing ou d’aspect esthétique que pose une main fermée. Le transfert des fléchisseurs superficiels sur les fléchisseurs profonds permet l’ouverture de mains non fonctionnelles.

L’objectif de notre étude est de confirmer l’efficacité de cette technique pour corriger ces attitudes vicieuses, mettre en évidence un éventuel gain fonctionnel et enfin identifier d’éventuelles complications.

Patients et méthodes

Les patients (9 femmes et 17 hommes, âgés de 36 à 79ans) ont été évalués en consultation médico-chirurgicale. Un transfert palliatif en masse des fléchisseurs superficiels sur les fléchisseurs profonds a été réalisé. Des clichés photographiques ont été réalisés en préopératoire et lors des consultations de suivi. Les mains ont été classées selon leur aspect - position du poignet et des doigts. Les complications de la chirurgie ont été recherchées.

Résultats

Le suivi moyen était de 47 mois. En préopératoire toutes les mains étaient classées type 5 (main fermée avec distance pulpe-paume nulle). En postopératoire 38 % des patients ont une main type 1 (poignet en position neutre, articulations métacarpophalangiennes (MCP) et interphalangienne proximales (IPP) à 20° de flexion) et 46 % une main type 2 (doigts un peu plus fléchis [MCP et IPP à 40° de flexion]), satisfaisantes au niveau esthétique. Aucun ne présente de problèmes d’hygiène. Le score de House moyen est passé de 0 à 0,9, avec 7 patients améliorés.

Quatre patients ont une attitude de l’avant-bras en supination, 10 des mains intrinsèques, et 6 des cols de cygne. Des gestes secondaires ont dû être réalisés.

Conclusion

Ce transfert donne des résultats satisfaisants sur l’ouverture de la main mais avec des complications non négligeables. Une spasticité intrinsèque peut être démasquée. La détente des pronateurs accessoires face à un biceps spastique peut aboutir à une attitude en supination de l’avant-bras, péjorative fonctionnellement et esthétiquement.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline