Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 342 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.031
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Transferts nerveux sur la branche motrice du biceps dans les paralysies obstétricales du plexus brachial
 

James-Charles Murison 1, , Franck Fitoussi 2, Pascal Jehanno 3
1 41, rue Esquirol, Paris, France 
2 Hôpital Armand-Trousseau, Paris, France 
3 Hôpital Robert-Debré, Paris, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

En l’absence de possibilité de réaliser une greffe nerveuse pour réanimer la flexion active du coude ou lors d’une prise en charge tardive, il est possible de réaliser un transfert nerveux sur la branche motrice du biceps. Cette solution bien connue chez l’adulte est peu étudiée chez l’enfant.

Patients et méthodes

Treize patients atteints de paralysie obstétricale des racines C5–C6 ou C5–C6–C7 du plexus brachial ont bénéficié d’un transfert nerveux sur la branche motrice du biceps entre 2001 et 2014. Les patients étaient âgés de quatre à vingt-quatre mois lors de la chirurgie. Le critère d’évaluation principal était le suivi de la flexion du coude et de la supination de l’avant-bras selon le score « Active Movement Scale » (de 0 à 7).

Résultats

La moyenne du suivi était de 2,4ans et dix patients ont été revus à 18 mois ou plus. Le score AMS moyen était de 3,7 à un an de l’intervention, de 5 à 18 mois et de 6 au dernier recul. Parmi les patients suivis plus de 18 mois, 83 % avaient un score AMS à 7. Pour la supination de l’avant-bras, la moyenne du score AMS à un an était de 4,7 à 18 mois et de 6,7 au plus long recul. Nous n’avons pas retrouvé de corrélation significative entre l’âge lors de la chirurgie et le score AMS à 18 mois pour la flexion du coude (p =0,719) et la supination de l’avant-bras (p =0,226). Une atteinte C5–C6 n’était pas associée à une meilleure récupération de la flexion du coude (p =1) et de la supination de l’avant-bras (p =0,236) qu’une atteinte C5–C6–C7. Quatre patients (30 %) ont eu une injection de toxine botulinique sur le triceps pendant le suivi, un patient a eu un transfert du nerf médian sur le nerf du brachial après un échec de transfert nerveux.

Conclusion

La ré-innervation de la branche motrice à destinée du biceps brachial par transfert nerveux est une solution thérapeutique intéressante chez les enfants atteints de paralysie obstétricale du plexus brachial et peut être dorénavant considérée comme une alternative à une chirurgie primaire conventionnelle d’exploration greffe du plexus avant le 6e mois.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline