Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
pages 346-347 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.043
Réinsertion ligamentaire dans l’instabilité chronique de l’articulation métacarpophalangienne du pouce
 

Thi Thuy Trang Pham , Grégoire Chick
 Hand and Wrist Unit, Meyrin-Genève, Suisse 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La réparation primaire par réinsertion transosseuse est la technique de référence pour le traitement des lésions aiguës des ligaments collatéraux de l’articulation métacarpophalangienne (MCP) du pouce. Pour le traitement des lésions chroniques de plus de 3 semaines, différentes techniques de reconstruction ligamentaire ont été décrites.

L’objectif de cette étude était de comparer les résultats fonctionnels des réinsertions transosseuses des lésions chroniques à ceux des lésions aiguës, avec comme hypothèse que les résultats étaient équivalents.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective, monocentrique. Entre 2010 et 2014, 34 patients ont été traités par réinsertion ligamentaire transosseuse (31 ancres et 3 points transosseux), avec 30 ligaments collatéraux ulnaires et 4 radiaux. Vingt patients présentaient une lésion aiguë (groupe A) et 14 une lésion chronique (groupe C), avec respectivement un délai de prise en charge moyen de 10jours (3–19) et de 202,5jours (23–1477). Il s’agissait de 22 femmes et 12 hommes, d’âge moyen de 42ans (13–68). Au dernier recul, les amplitudes articulaires, le score de Glickel, le QuickDASH et les radiographies standards étaient évalués.

Résultats

Au recul moyen de 22 mois (3–61), tous les patients présentaient une articulation MCP stable. La perte de mobilité moyenne en flexion–extension comparée au côté opposé était de 4,5° et de 10,7° respectivement dans les groupes A et C (p =0,1). Le score de Glickel moyen était de 18,7 points (16–20) dans le groupe A et de 17,9 points (9–20) dans le groupe C (p =0,26), soit 17 excellents et 3 bons résultats dans le groupe A, pour 11 excellents, 2 bons, 1 médiocre dans le groupe C. Le QuickDASH moyen était de 3,7 points (0–27,2) et de 7,9 points (0–50) respectivement dans les groupes A et C (p =0,23). Il n’existait aucune complication liée à l’implant (migration, ostéolyse) et un cas d’arthrose MCP (résultat médiocre).

Discussion/conclusion

La plupart des auteurs recommandent une reconstruction ligamentaire pour le traitement des instabilités chroniques. Cette étude montre que la réparation primaire est possible dans ces indications s’il persiste un moignon ligamentaire, avec des résultats fonctionnels équivalents à ceux des lésions aiguës. La notion de 3 semaines pour distinguer les lésions aiguës des chroniques ne semble pas être un critère de choix pour le type de traitement.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline