Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 348 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.047
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Infections ostéoarticulaires de main – état des pratiques professionnelles françaises actuelles – recommandations thérapeutiques
 

Pascale Laronde 1, , Florian Boureau 2, Eric Senneville 2, Christian Fontaine 3, Sophie N’Guyen 2
1 136, rue d’Esquermes, Lille, France 
2 CHRU de Lille, Lille, France 
3 Service d’orthopédie B, Lille, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La main est particulièrement exposée aux plaies, potentiellement contaminantes et donc aux infections. Alors que les infections ostéoarticulaires de la main sont associées à une grande morbidité, leur prise en charge n’est pas codifiée. Notre étude consistait à faire l’état des pratiques professionnelles actuelles des chirurgiens de la main français lors de la prise en charge des infections ostéoarticulaires et de proposer une conduite à tenir.

Matériel et méthode

Nous avons utilisé un questionnaire en ligne, envoyé aux 584 membres de la Société française de chirurgie de la main. Le questionnaire était composé de 15 questions portant, entre autres, sur la réalisation d’un bilan complémentaire préopératoire (biologique et radiologique) et de prélèvements peropératoires, la durée et le mode d’administration de l’antibiothérapie.

Résultats

Sur les 584 membres ciblés, nous avons obtenu 120 réponses (participation de 21 %). Quatre-vingt-quinze pour cent réalisaient un bilan paraclinique biologique et ou radiologique. Tous les praticiens réalisaient des prélèvements à visée bactériologique (trois prélèvements pour 48 %, deux prélèvements pour 42 %, un prélèvement pour 10 %). Quatre-vingt-seize pour cent instauraient une antibiothérapie postopératoire probabiliste. Le mode d’administration était pour 50 % per os et pour 50 % intraveineuse. Le relais per os en cas d’antibiothérapie intraveineuse était réalisé à 48heures pour 58 %. Les résultats des prélèvements étaient récupérés pour 93 %+et 68 % adaptaient de façon systématique l’antibiothérapie. La durée totale de l’antibiothérapie était très variable - moins de sept jours (1 %), sept à dix jours (15 %), 15jours (21 %), trois semaines (19 %), quatre à six semaines (40 %), plus de 8 semaines (4 %). Enfin, 69 % avaient recours de façon régulière à un spécialiste en infectiologie.

Discussion

Les résultats étaient hétérogènes, en particulier pour le mode et la durée d’administration des antibiotiques. Nous proposons la réalisation systématique d’un bilan biologique et radiologique préopératoire, de prélèvements peropératoires multiples (au moins trois, os et tissus mous). L’antibiothérapie doit être instaurée initialement en intraveineux, et ce, jusqu’à normalisation des signes inflammatoires cliniques et biologiques. Le relais per os peut alors être réalisé après adaptation à l’antibiogramme pour une durée de quatre semaines en cas d’arthrite et six semaines en cas d’ostéite.

Conclusion

Cette étude confirme que la prise en charge des infections ostéoarticulaires de la main n’est pas homogène. Au vu du coût socioéconomique ainsi que de l’émergence de résistances aux antibiotiques, l’instauration de recommandations officielles concernant leur prise en charge est indispensable.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline