Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 361 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.083
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Qu’attendre d’une prise en charge chirurgicale d’un syndrome de loge chronique au membre supérieur ?
 

Thibault Poujade 1, , Vincent Guillaume 2, Vincent Pineau 1, Bruno Sesboue 2, Mamadou Kone 3, Christophe Hulet 1
1 Département d’orthopédie et de traumatologie, CHU de Caen, Caen, France 
2 Service de médecine du sport, CHU de Caen, Caen, France 
3 Unité de biostatistique et recherche clinique (UBRC), CHU de Caen, Caen, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le syndrome de loge chronique (SLC) est une pathologie rare estimé à 0,9 cas pour 1000 personnes. Nous avons réalisé une étude rétrospective multicentrique, portant sur les cinq dernières années, de patients opérés pour un syndrome de loge chronique d’un membre supérieur (MS) en Basse Normandie. Notre objectif principal était d’évaluer le délai de reprise du sport au même niveau chez les patients opérés d’un SLC au(x) MS.

Matériel et méthode

Les critères d’inclusions étaient la confirmation du SLC par la positivité des mesures de pression intramusculaire et un recul minimal d’un an après la chirurgie. Les 11 patients sélectionnés soit 21 MS (atteintes bilatérales [90,9 %]) ont été revus en consultation. La majorité des patients pratiquait le motocross (82 %) à un niveau national ou international (66,3 %). La douleur était cotée à 8,1, le délai d’apparition était de 9,2minutes et celui de disparition de 18,4. Tous les patients ont subi une aponévrotomie à ciel ouvert, par voie percutanée ou sous contrôle endoscopique.

Résultats

Tous les patients ont repris leur activité physique principale avec un délai de 5,7 semaines (1,5–15) et retrouvé leur niveau sportif initial en 7,9 semaines (1,5–19). En comparaison, la même étude réalisée au membre inférieur (MI) retrouve un délai de récupération du niveau antérieur significativement plus long (16 semaines) p =0,004. Il est retrouvé 27,3 % de complications postopératoire mineures (1 hématome, 1 hernie musculaire et 1 trouble de la sensibilité). Quatre patients se plaignaient de douleurs persistantes d’intensité moindre et permettant leur pratique physique. Trois patients ont présenté une récidive de SLC et ont été repris en charge chirurgicalement sans différence statistiquement significative en fonction de la technique chirurgicale employée. Le taux global de satisfaction est de 90,9 %. Le délai de pose du diagnostic et de prise en charge chirurgicale n’influe pas sur le résultat final.

Discussion

Nos données sont en accord avec la littérature avec une reprise de l’activité physique principale pour 100 % des patients dans un délai relativement court par rapport aux MI. Les taux de retour au sport et de satisfaction sont supérieurs à ceux retrouvés lors de traitements médicaux conservateurs.

Conclusion

Le traitement chirurgical apporte de très bons résultats dans le traitement des SLC tant sur le niveau récupéré que sur le délai de convalescence.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline