Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



@@#116300@@

Psychologie française
Sous presse. Epreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 9 décembre 2015
Doi : 10.1016/j.psfr.2015.10.002
Received : 24 July 2014 ;  accepted : 13 October 2015
Monde virtuel : enjeux et risques liés à l’attachement
The virtual world: Attachment-related issues and risks
 

M. Danet a, , 1 , R. Miljkovitch b, 2
a EA 4072, PSITEC - psychologie : interactions temps émotions cognition, université Lille, 59000 Lille, France 
b Université Paris 8, laboratoire Paragraphe, équipe CRAC, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex 02, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Une des principales motivations pour utiliser Internet est la communication sociale. Or, l’attachement est un déterminant majeur des interactions. Les spécificités des interactions sur Internet permettent aux personnes insécures de contourner leurs difficultés relationnelles. Celles qui ont une image négative d’elles-mêmes (attachement préoccupé et craintif) s’y exposent et s’y lient plus facilement. Celles qui ont une image négative des autres (attachement évitant et craintif) arrivent à y être proches et intimes. Ces avantages peuvent les inciter à rester dans ce monde virtuel. Outre cette fonction sociale d’Internet, les jeux en ligne offrent la possibilité de s’immerger dans un monde, meilleur pour certains. En cela, la sécurité d’attachement, parce qu’elle découle de relations satisfaisantes dans la « vraie vie », constitue un facteur de protection contre un usage problématique d’Internet. L’identification des facteurs motivant le recours des personnes insécures à Internet devrait permettre d’adapter les prises en charge d’une utilisation excessive.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract

One of the main motivations to use the Internet is social communication. Attachment is determining in the way people interact and consider others. Specific characteristics of on-line interactions are better suited for people with insecure attachment: the anonymity and asynchrony offered by on-line interactions allow socially anxious people to be more confident in expressing themselves. In particular, preoccupied persons can seek support and comfort on the Internet. But as in “real life”, they tend to be jealous and keep an eye on their romantic partner. Likewise, people with fearful attachment seem to overcome their usual avoidance on the Net to adopt similar behaviors. Avoidant persons tend, as in face-to-face interactions, to keep others at a distance. They maintain a high degree of anonymity. The Internet thus constitutes a safe environment in which to interact. Nevertheless, the benefits some may find may encourage them to stay in the virtual world. Insecure attachment is related to problematic Internet use (PIU). Preoccupied attachment in particular is the most predictive of PIU. Although adolescence is a critical period regarding PIU, few studies actually cover this age range. Studies focusing on online games also point to preoccupied attachment as most strongly associated with PIU. Most studies have focused on student samples via self-reports, thereby reducing generalization, and possibly leading to common method biases. Future studies examining more closely which on-line activities are associated with attachment should bring further understanding to the underlying motivations at play and hence, on the way therapeutic intervention of PIU could be improved.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Attachement, Nouvelles sociabilités, Virtuel, Internet, Usage problématique

Keywords : Attachment, New social networks, Virtual, Internet, Problematic use


1  Thématiques de recherche : généralisation des modalités d’attachement, influence de l’attachement père-enfant sur le développement de l’enfant, attachement insécure et usage problématique d’Internet, rapport entre l’individu et le monde numérique et rôle de l’attachement dans la flexibilité cognitive et les apprentissages.
2  Thématiques de recherche : processus émotionnels et développement conceptuel, influence des interactions précoces sur les représentations d’attachement, rôle des représentations d’attachement dans le traitement de l’information et dans les mécanismes d’interprétation des situations sociales, généralisation des modalités d’attachement.
3  Massively Multiplayer Online Role-Playing Games  : jeux de rôles en ligne massivement multi-joueurs.
4  Sur Facebook, le terme « amis » renvoie aux personnes avec lesquelles on est en lien via le réseau, c’est-à-dire des personnes qui sont abonnées à notre compte mais aussi desquelles on peut consulter le profil.
5  Le terme « In Real Life » est fréquemment utilisé par les joueurs de jeux en ligne pour distinguer la « vraie vie » de ce qui se passe dans le jeu (Berry, 2010).
6  Le capital social est défini comme « l’ensemble des ressources actuelles ou potentielles qui sont liées à la possession d’un réseau durable de relations plus ou moins institutionnalisées d’interconnaissance et d’inter-reconnaissance » (Bourdieu, 1980).
7  Casual friendship .
8  Le coping est défini comme « les efforts cognitifs et comportementaux, évoluant en permanence, pour gérer les demandes spécifiques externes et/ou internes qui sont évaluées comme exerçant une pression (taxing) ou dépassant les ressources de la personne » (Lazarus et Folkman, 1984, p. 141).
9  Selon Arseneault, 2012, le coping en ligne ou online coping serait l’utilisation d’Internet (et plus particulière de Facebook dans le cas de son étude) pour faire face à des situations de stress. Le coping en ligne comprend par exemple la recherche de soutien directe mais aussi indirecte (au moyen de post laisser dans l’attente de commentaires), l’utilisation de Facebook pour se divertir en cas de stress, pour décharger les émotions négatives…
10  Casual friendship .
11  Capital social de connaissances : bridging social capital  (Putnam, 2000).
12  Capital social de relations : bonding social capital  (Putnam, 2000).
13  Selon Debernardi, 2012, le sentiment d’« efficacité sociale » renvoie « à la croyance que l’on a les compétences nécessaires pour créer et maintenir des relations avec les autres » (p. 9).


© 2015  Société française de psychologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline