Article

6 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 6 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 83, n° 1
pages 44-49 (janvier 2016)
Doi : 10.1016/j.rhum.2015.06.008
accepted : 25 June 2015
L’élastométrie par mode ARFI des glandes salivaires peut-elle être une aide au diagnostic du syndrome de Sjögren ?
 

Anne Samier-Guérin a, Alain Saraux b, d, Simon Gestin c, Divi Cornec b, d, Thierry Marhadour b, Valérie Devauchelle-Pensec b, d, Luc Bressollette c, Michel Nonent a, Sandrine Jousse-Joulin b, , c, d
a Service de radiologie, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
b Service de rhumatologie, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
c Unité de médecine vasculaire, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
d EA 2216, université Bretagne-Occidentale, BP 824, 29200 Brest, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectifs

Le diagnostic de syndrome de Sjögren primaire repose sur un faisceau d’arguments cliniques et biologiques. L’apport de l’échographie des glandes salivaires a été récemment reconnu pour le diagnostic et l’évaluation thérapeutique au cours de celui-ci. Notre objectif était d’estimer par la technique échographique du mode ARFI, les valeurs d’élasticité des glandes salivaires de patients souffrant d’une maladie de Sjögren et de les comparer aux valeurs de témoins sains.

Méthode

Dix patients souffrant de ce syndrome et 15 témoins sains ont subi un examen échographique couplé au mode Acoustic radiation force impulse (ARFI). Dix tirs impulsionnels par glande ont été réalisés sur leurs parotides et submandibulaires afin de déterminer s’il existait des différences entre les valeurs moyennes de shear waves velocity (SWV) en m/s entre malades et témoins. La significativité a été appréciée par le test U de Mann-Whitney.

Résultats

Les valeurs moyennes en m/s de SWV parotidiennes du groupe « Sjögren » (2,335±0,315) apparaissent significativement plus élevées que celles des témoins (1,785±0,384) ; (p =0,001). Il n’existe pas de différence significative des valeurs submandibulaires entre malades et témoins, respectivement 1,812±0,308 et 1,766±0,187 ; (p =0,892).

Conclusion

L’élastométrie en mode ARFI semble pouvoir constituer une aide diagnostic au syndrome de Sjögren en décelant, par une technique non invasive, rapide et peu coûteuse, les remaniements architecturaux pathologiques des glandes parotides.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Acoustic radiation force impulse (ARFI), Élastométrie, Syndrome de Sjögren, Glandes salivaires



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.



© 2015  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline