Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
pages 13-14 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30113-2
F6 : Pyoderma gangrenosum, diagnostique differentiel du pied diabetique : y penser
 

P.K. Yadieu 1, , D. Defo 1, E.A. Kouotou 2
1 Hôpital central Yaoundé (hôpital du jour), Yaoundé, Cameroun 
2 CHU de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun 

*Correspondance
@@#100979@@
Introduction

Le pyoderma gangrenosum (PG) est une dermatose inflammatoire chronique, caractérisée par des ulcérations chroniques récurrentes. D’affirmation difficile, elle constitue souvent un diagnostic d’élimination. Nous rapportons un cas de PG bulleux longtemps perçu comme un pied diabétique.

Observation

Une femme de 56 ans, diabétique et hypertendue depuis 20 ans consultait pour trois ulcérations chroniques des orteils évoluant depuis plusieurs mois. Ces lésions auraient débuté par des vésicules et/ou bulles indolores, prurigineuses, de taille progressivement croissante, se rompaient laissant sourdre un liquide blanc louche laiteux, puis apparition de l’ulcération ; pris en charge en médecine interne comme un pied diabétique et traitée par des pansements, antibiothérapie. On observait une persistance voire aggravation des lésions ; transférée en dermatologie, l’examen clinique notait 3 ulcérations indolores de 1-3 cm de diamètre, bien limitées à fonds rouges, peu profondes, aux bordures aplaties et siégeant sur l’extrémité du 1er et 2e orteil gauche et face externe du 4e orteil gauche. Le reste de l’examen physique était sans particularité. La numération formule sanguine mettait en évidence une hyperleucocytose à 12 100 avec 9 400 neutrophiles. L’histologie montrait un infiltrat dermique à prédominance neutrophile Le diagnostic de PG posé, la patiente a bénéficié d’une corticothérapie générale à 1 mg/kg. L’évolution était marquée par une guérison progressive dès la 2e semaines et cicatrisation à la 6e semaine de traitement.

Commentaires

Le PG est une affection rare et de diagnostic difficile. Le diagnostic de PG bulleux a été retenu : sur le mode de début des lésions qui étaient bulleuses, leur aggravation au cours des pansements, l’hyperneutrophilie sanguine et la présence de polynucléaires neutrophiles dans l’infiltrat dermique et la cicatrisation des lésions sous corticothérapie. Notre observation montre que toute ulcération chez un diabétique n’est pas pied diabétique. D’autres étiologies devraient être recherchées.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Pyoderma gangrénosum, Diabète




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline