Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 16 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30119-3
Troisième Forum francophone des internes et résidents en dermatologie

F12 : Pemphigoïde bulleuse révélant un carcinome mammaire métastatique
 

B. Lemrhari 1, , S. Chiheb 1
1 Service de dermatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

*Correspondance
@@#100979@@
Introduction

La pemphigoïde bulleuse (PB) d’origine paranéoplasique est rarement décrite. Nous rapportons l’observation d’une jeune patiente présentant un carcinome mammaire métastatique révélé par une PB.

Observation

Une patiente âgée de 58 ans, admise pour une dermatose bulleuse prurigineuse généralisée, reposant sur des plaques érythémateuse et urticariennes, laissant en place des érosions, sans atteinte des muqueuses associée. L’examen des aires ganglionnaires objectivait une adénopathie axillaire gauche volumineuse de 5/4 cm de consistance dure et mobile par rapport au plan profond. L’examen des seins ne montrait pas de nodule palpable. Le scanner thoraco-abdomino-pelvien objectivait une masse mammaire gauche associée à des adénopathies axillaires bilatérales avec une atteinte pulmonaire et hépatique d’allure secondaire. La biopsie ganglionnaire montrait une localisation métastatique d’un carcinome mammaire. La biopsie cutanée était compatible avec une pemphigoïde bulleuse. Le diagnostic de pemphigoïde bulleuse associée à un carcinome mammaire métastatique a été retenu. La décision thérapeutique était d’instaurer une corticothérapie générale à raison de 1 mg/kg/j avec une chimiothérapie palliative. L’évolution a été marquée par la régression des lésions bulleuses après deux cures de chimiothérapie. Le recul était de 9 mois.

Discussion

La particularité de notre observation réside dans la rareté de l’association d’une pemphigoïdebulleuse à un carcinome mammaire métastatique. Les manifestations paranéoplasiques du cancer mammaire les plus fréquemment rapportées dans la littérature sont l’acanthosis nigricans, l’acrokératose de Bazex, la dermatomyosite, et l’hypertrichose lanugineuse acquise. Leur association à une pemphigoïde bulleuse est rarement décrite. La pemphigoïde bulleuse paranéoplasique est une entité peu reconnue par rapport au pemphigus paranéoplasique. Leur association à une maladie cancéreuse fait toujours l’objet de controverse. Dans notre observation, la régression de la dermatose au début de chimiothérapie plaide en faveur du caractère paranéoplasique. Cette dermatose peut apparaitre de manière synchrone ou parfois être une manifestation révélatrice de la tumeur comme le cas de notre patiente.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Pemphigoide bulleuse, paranéoplasie, carcinome mammaire




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline