Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 16 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30118-1
Troisième Forum francophone des internes et résidents en dermatologie

F11 : Lèpre nerveuse pure révélée après traitement d’un impétigo diffus chez un adulte
 

L. Cissé 1, , O. Faye 2, S. Berthé 2, B. Traoré 1, A. Dicko 2, S. Keita 2
1 Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie, BP 1805 Bamako, Mali 
2 Cnam – Ex Institut Marchoux, BP 251 Bamako, Mali 

*Correspondance
@@#100979@@
Introduction

L’atteinte isolée des nerfs périphériques par Mycobacterium leprae, sans manifestations cutanées, définit la lèpre nerveuse pure. Les ulcérations et les brûlures thermiques des mains et des pieds sont très souvent révélatrices. Nous rapportons un cas de lèpre nerveuse révélé au décours du traitement d’un impétigo diffus.

Observation

Monsieur DB, 55 ans, cultivateur sans antécédent notable a consulté en août 2015 pour des lésions ulcéro-crouteuses disséminées des membres. La maladie a débuté par un prurit diffus ; sont apparues secondairement, sous l’effet du grattage, de multiples lésions ulcéro-crouteuses. Il a reçu des traitements médicamenteux non spécifiés ainsi que des produits traditionnels sans succès. A l’examen, on notait un sujet avec une hygiène défectueuse. Il présentait de multiples ulcérations superficielles parsemées de croutes localisées sur le dos des mains, les emmanchures et les pieds. Une antibiothérapie associée à un antiseptique a entrainé une amélioration nette des lésions. Dix jours plus tard, le malade consultait à nouveau pour une polyarthralgie touchant les poignets et les genoux. L’examen neurologique découvrait une hypertrophie des nerfs ulnaires, radiaux et péroniers communs. La bacilloscopie était négative. La biopsie d’un rameau du nerf radial confirmait le diagnostic de névrite lépreuse. L’évolution était favorable après six mois de traitement par polychimiothérapie OMS multibacillaire.

Conclusion

La lèpre nerveuse pure est une forme clinique rare. Dans notre cas, l’hygiène précaire et le prurit ont entrainé une impétiginisation qui a masqué les troubles trophiques dus à l’atteinte nerveuse. En zone d’endémie lépreuse, la palpation des nerfs périphériques doit être systématique devant toute polyarthralgie inexpliquée.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : lèpre nerveuse, impétigo




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline