Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 19 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30125-9
Troisième Forum francophone des internes et résidents en dermatologie

F18 : Basidiobolomycose simulant un ulcère de Buruli chez un garçon de 5 ans
 

W. Gnassingbe 1, , B. Saka 1, J. Teclessou 2, G. Mahamadou 1, S. Akakpo 1, A. Mouhari-Toure 3, E. Belei 1, Y. Elegbede 3, K. Kombaté 2, P. Pitché 1
1 Service de dermatologie et IST, CHU Sylvanus Olympio de Lomé, Togo 
2 Service de dermatologie et IST, CHU Campus de Lomé, Togo 
3 Service de dermatologie et IST, CHU Kara de Kara, Togo 

*Correspondance
@@#100979@@

La basidiobolomycose est une mycose profonde qui atteint préférentiellement les jeunes ruraux en zone tropicale. Nous rapportons en un cas, avec des ulcérations, simulant un ulcère de Buruli.

Un garçon de 5 ans, d’origine rurale était vu en consultation de dermatologie pour des ulcères des fesses, du dos et du flanc droit évoluant depuis 4 mois. Les lésions avaient débuté 17 mois plus tôt par un nodule indolore à la fosse lombaire droite qui a évolué en deux mois vers un placard indolore s’étendant au dos et au flanc droit, qui s’est secondairement ulcéré. L’enfant était à jour de ses vaccinations. Le diagnostic d’ulcère de Buruli était évoqué, mais la recherche par PCR de Mycobacterium ulcerans était négative. À l’examen, on notait un placard infiltré, à bords nets, peu douloureux des fesses, dos et flanc droit. Sur ce placard, on notait la présence de multiples ulcères creusant à contours polycycliques et à fond fibrineux. Il y avait des adénopathies inguinales de type inflammatoire. L’état général était altéré et le patient était confiné au lit. L’examen des autres appareils était normal. L’histologie montrait une inflammation granulomateuse de siège dermohypo- dermique avec de nombreuses cellules géantes associée à des polynucléaires éosinophiles. La culture mycologique pour identifier le germe en cause n’était pas pratiquée. Le patient était traité par du kétoconazole à la dose de 10 mg/kg par jour, et des soins locaux. Le dosage des transaminases hépatiques était effectué au début du traitement et toutes les deux semaines au cours du traitement. L’évolution était favorable après huit semaines de traitement avec une régression du placard et une cicatrisation des ulcères.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : ulcère de Buruli, basidiobolomycose




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline