Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 24 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30138-7
Communications orales

CO 11 : La leishmaniose cutanée : un deuxième foyer épidémique à Leishmania major au Burkina Faso
 

J.B. Andonaba 1, 2, , I. Konaté 1, 2, B. Diallo 1, 2, I. Sangaré 1, 2, N. Meda 2, 3, J. Zoungrana 1, 2, C. Kanfado 3, G. Sawadogo 3, J.F. Bationo 4, Y. Sawadogo 4, R. Dabiré 2, 5, 6, A. Traoré 3, 7
1 Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Burkina Faso 
2 Centre Muraz 
3 UFR/SDS-UO 
4 DLM Ministère de la santé 
5 DRS des Hauts Bassins 
6 IRSS 
7 CHU Yalgado Ouédraogo 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Les leishmanioses sont des affections parasitaires dues aux leishmanies et transmises à l’homme par la piqûre de phlébotomes. Au Burkina Faso, la leishmaniose cutanée est notifiée dans les 13 régions sanitaires sans confirmation systématique des cas. Jusqu’en 2013, le seul foyer confirmé qui a fait l’objet d’études était celui d’Ouagadougou. Nous rapportons les résultats de l’investigation d’un deuxième foyer épidémique à Larama, dans la région des hauts-bassins. Le but de cette étude était de décrire les caractéristiques épidémiologiques cliniques et parasitologiques de la leishmaniose cutanée à Larama.

Matériel et Méthodes

La méthode du camp a été utilisée pour recevoir les cas après une information de la population par les relais communautaires. Les cas suspects ont bénéficié d’un examen clinique. Deux cas ont bénéficié d’un prélèvement de sang et d’une biopsie cutanée. Les données sociodémographiques, cliniques et parasitologiques ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire, saisies sur épi data et analysées avec stata.

Résultats

Au total, 108 cas suspects, tous provenant de Larama ont été recensés. Le sex ratio était de 1,08. Les cas étaient le plus souvent cultivateurs (35,2%) et commerçants (33,3%). La population active (15 à 49 ans) représentait 51,9%. Le nombre de lésions variait entre 1 et 44 et dans 91,7% entre 1 et 5. Les lésions étaient le plus souvent localisées sur les membres (87%) et se présentaient sous forme de nodules, lésions ulcérocroûteuses ou de placard infiltré. La durée d’évolution des lésions variait entre 1 et 5 mois dans 96,3% des cas. Sur les 2 cas prélevés, la microscopie a montré au MGG des amastigotes de leishmanie et la PCR a mis en évidence Leishmania major.

Conclusion

Des enquêtes complémentaires sont en préparation pour préciser la distribution des vecteurs et la charge de morbidité de cette affection.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Leishmania major, Larama, foyer épidémique




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline