Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 26 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30143-0
Communications orales

CO 16 : Rapports sexuels à risque chez les personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral au CHR de Sokodé, Togo
 

I. Yaya, B. Saka , D.E. Landoh, M.P. Patchali, M.S. Makawa, S. Senanou, D. Idrissou, B. Lamboni, P. Pitche
 Dermatologie et IST, CHU Sylvanus Olympio, Lomé, Togo 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Les comportements sexuels à risque des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) recevant les traitements antirétroviraux (TAR) constituent une préoccupation majeure en raison du risque de transmission de souches virales résistantes. L’objectif de notre étude était de documenter les facteurs associés aux rapports sexuels à risque chez les PVVIH sous TAR au CHR de Sokodé au Togo.

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale analytique réalisée de mai à juillet 2013 au CHR de Sokodé chez 291 PVVIH sous TAR depuis au moins 3 mois.

Résultats

291 PVVIH sous TAR ont été enquêtées. Leur âge moyen était de 37,3 ± 9,3 ans et le sex-ratio (H/F) de 0,4. Deux cent dix- sept des 291 PVVIH (74,6%) étaient sexuellement actives. Parmi eux, 74 PVVIH (34,6%) avaient des rapports sexuels à risque. En analyse multivariée, les facteurs associés aux rapports sexuels à risque étaient : la durée du TAR (1 à 3 ans : OR = 27,08 ; p = 0,003 ; plus de 3 ans : OR = 10,87 ; p = 0,028), l’observance du TAR (OR = 2,56 ; p = 0,014), la prise d’alcool avant le rapport sexuel (OR = 3,59 ; p = 0,013) et le niveau d’instruction (primaire : OR = 0,34 p = 0,011 ; secondaire : OR = 0,23 p = 0,003 ; supérieur : OR = 0,10 ; p = 0,006).

Conclusion

Cette étude nous a permis d’identifier quatre facteurs associés au risque sexuel chez les PVVIH sous ARV et de noter que la prévalence de ces rapports sexuels à risque est très élevée. Il importe de renforcer les activités de prévention secondaire dans ce groupe.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Rapport sexuel à risque, Traitement antirétroviral, PVVIH




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline