Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 33 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30164-8
Communications orales

CO 37 : Lupus érythémateux grave chez l’enfant : difficulté de prise en charge en pays tropical
 

F.A. Sendrasoa , O. Raharolahy, I.M. Ranaivo, M. Andrianarison, L.S. Ramarozatovo, F. Rapelanoro Rabenja
 USFR Dermatologie CHU Joseph Raseta Befelatanana, Antananarivo, Madagascar 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Le lupus érythémateux systémique (LES) est une maladie auto-immune non spécifique d’organes. Le diagnostic est posé avant l’âge de 18 ans dans 15 à 20% des cas. Notre objectif est de rapporter les caractéristiques épidémiologiques, clinico- biologiques, thérapeutiques et évolutives du LES chez les enfants malgaches.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective sur les patients moins de 18 ans vus au service de Dermatologie du CHU Joseph Raseta Befelatanana d’Antananarivo sur une période de 7 ans, ayant rempli les critères de l’ACR 1997 pour le diagnostic de LES.

Résultats

Huit cas étaient retenus dans notre étude dont tous étaient des filles. L’âge moyen d’apparition des symptômes était de 10,2 ans. Le délai moyen de diagnostic était de 13 mois. Toutes les patientes présentaient une atteinte dermatologique tandis que l’atteinte articulaire était présente seulement chez 2 patientes. Quatre patientes présentaient une atteinte rénale illustrée biologiquement par une protéinurie de 24 h dont une était associée à une insuffisance rénale. Deux patientes présentaient une atteinte cardiaque (une hypertension artérielle pulmonaire et une péricardite). Parmi ces 8 patientes, 7 avaient un AAN positif et 4 sur 6 des patients qui ont pu faire le dosage de l’anticorps anti-ADN natif avaient un taux positif. Le traitement reposait dans tous les cas sur la corticothérapie associée aux antipaludéens de synthèse, 3 patientes avaient reçu en plus des immunosuppresseurs (Methotrexate, Cyclophosphamide et Mycophénolate Mofétil). Le recul moyen était de 2 ans ; 3 enfants étaient perdus de vue et les rechutes ont été notées dans tous les autres cas suite à un arrêt du traitement, un décès a été rapporté dans notre série secondaire à un neuro-lupus.

Conclusion

Notre étude montre la sévérité du LES chez les enfants malgaches. Un diagnostic précoce, un traitement approprié et un suivi régulier pourraient améliorer le pronostic des patients avec un LES.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : lupus érythémateux, enfant, sévère




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline