Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 34 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30167-3
Communications orales

CO 40 : Les sclérodermies systémiques à travers une série de 73 cas
 

H. Artaguine 1, , O. Hocar 1, N. Akhadari 1, L. Essaadouni 2, S. Amal 1
1 Service de Dermatologie, Hôpital Errazi, CHU Mohamed VI Marrakech, Maroc 
2 Service de Médecine Interne, Hôpital Errazi, CHU Mohamed VI Marrakech, Maroc Université Cadi Ayyad, Faculté de Médecine et de pharmacie, Marrakech, Maroc 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

La sclérodermie systémique est une connectivité multisystémique rare. L’objectif de notre étude était de tracer le profil épidémio-clinique, thérapeutique et évolutif.

Matériel et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective sur une durée allant de Janvier 2002 à Décembre 2014. Le diagnostic a été retenu sur les critères de l’ACR.

Résultats

Nous avons colligé 73 cas. L’âge moyen était de 40,17ans avec un sex-ratio (H/F) de 0,23. L’atteinte cutanée était révélatrice dans tous les cas. Les principales manifestations cutanées étaient : la sclérodactylie (83,56%), le syndrome de Raynaud (80,82%), la sclérose cutanée (78,08%), la limitation de l’ouverture buccale (56,16%), les ulcérations et/ou cicatrices pulpaires (52,05%) et les télangiectasies (30,13%). Les explorations avaient objectivé : une œsophagite (20,54%), une pneumopathie interstitielle (49,31%), un syndrome restrictif modéré à sévère (35,61%), une HTAP (16,43%) et une fibrose pulmonaire (21,91%). Les traitements instaurés étaient : la corticothérapie générale (88,49%), la colchicine (64,38%), les inhibiteurs calciques (32,51%), le cyclophosphamide (28,76%) et la nivaquine (8,68%). L’évolution était favorable dans 71,23%.

Conclusion

La sclérodermie systémique est une affection auto-immune avec une variabilité clinique qui rend difficile l’étude des données épidémiologiques.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Sclérodermie systémique, Raynaud, sclérose cutanée




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline