Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
pages 35-36 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30173-9
CO 46 : La pellagre : une maladie nutritionnelle émergente chez les femmes au Burkina Faso
 

I. Konate 1, 2, 3, B. Diallo 1, 3, J.B. Andonaba 1, 3, , Z.C. Meda 1, 3, S.V. Sanfo 1, 4, F. Barro/Traore 5, 6, P. Niamba 5, 6, A. Traore A 5, 6
1 Institut Supérieur des Sciences de la Santé 
2 Centre Muraz 
3 CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso 
4 DRS des Hauts Bassins 
5 UFR/SDS-UO 
6 CHU Yalgado Ouédraogo 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Au Burkina Faso, les connaissances sur la pellagre sont hospitalières avec une trentaine de cas par an dans l’hôpital de référence de la région des Hauts Bassins. Nous rapportons les résultats d’une investigation de cas récents de dermatose dans des hameaux de culture peulh de la dite région.

Materiel et méthodes

La méthode du camp a été utilisée pour l’investigation. Le Centre de santé périphérique de ressort a servi de camp pour recevoir les cas le 8 juillet 2015. Les données ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire. La proportion de la pellagre a été estimée par le rapport entre le nombre de cas observés et la population totale d’origine de ces cas.

Resultats

Au total, 32 cas de pellagre provenaient des hameaux de culture concernés. La population de ces hameaux en 2015 était estimée à 1 254 habitants dont 307 femmes en âge de procréer (15 à 45 ans). La proportion estimée de cas de pellagre y était donc de 2,5% en population générale et de 8,1% (25 cas) chez les femmes en âge de procréer. Le sexe ratio était de 0,2. La classe d’âge de 15 à 25 ans représentait 46,9% avec des âges extrêmes de 6 et 58 ans. L’alimentation était à base de maïs, pauvre en protéines et sans alcool. Les principales manifestations rencontrées étaient les dermatoses érythémato-squameuses des parties découvertes (81,3%), les chéilites (50,0%), stomatites (18,8%), douleurs abdominales (34,4%) et la diarrhée (12,5%). Les signes neurologiques étaient présents chez 8 patients.

Conclusion

Ces résultats montrent une fréquence élevée de la pellagre, surtout chez les femmes en âge de procréer, malgré l’éventuelle sous-estimation par la méthode utilisée. Les changements climatiques, la pauvreté et le mode de préparation des aliments devraient être explorés pour organiser la lutte contre cette affection.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : Pellagre, femme, Burkina Faso




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline