Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 37 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30177-6
Posters

P 02 : Aspects épidémiologiques des mycoses superficielles en dehors de l’atteinte unguéale observées en consultation de dermatologie, CHU Med VI, Marrakech
 

A. Baino , O. Hocar, N. Akhdari, S. Amal
 Dermatologie-Vénérologie Université Cadi Ayyad, CHU Med VI, Marrakech, Maroc 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Les mycoses superficielles constituent une bonne partie des motifs de consultation en dermatologie. Notre objectif était de préciser le profil clinico épidémiologique des mycoses superficielles observées en consultation.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective portant sur l’ensemble des patients examinés en consultation de dermatologie du CHU Med VI, chez qui une mycose superficielle a été diagnostiquée, atteinte unguéale exclue, durant la période s’étalant entre Janvier 2010 et Janvier 2015.

Résultats

Nous avons colligés 1267 patients atteints de mycoses superficielles : 940 cas de dermatophyties (74.14%), 212 cas de malasseziose (17%), et 111 cas de candidose cutanée (8.76%). Une prédominance féminine est notée pour tout type d’atteinte (sexe ratio M/F : 0.65). La moyenne d’âge varie en fonction des mycoses : Pour les dermatophyties, la population adulte est la plus concernée : en moyenne 52 ans, en dehors des teignes où par contre cette moyenne est de 6 ans [6 mois-12 ans]. Cependant 8 cas de teignes ont été notés chez des adultes. Pour le Pytiriasis Versicolor (PV), la moyenne d’âge est de 24 ans [11-38 ans]. Dans les dermatophyties, l’herpès circiné et les intertrigos constituaient les atteintes les plus fréquentes (respectivement : 39.36%, 32.34%), suivi par les teignes (21%) et l’atteinte plantaire (7.23%). Quatre cas de dermatophyties généralisées ont été notés. Dans les candidoses, l’atteinte vulvaire et l’intertrigo candidosique sont prédominants, suivi par l’atteinte du siège (20 cas) principalement chez les nourissons. D’autres atteintes ont été notées : balanite, candidose buccale.

Conclusion

Les mycoses superficielles sont des affections relativement bénignes, mais peuvent êtres confondues avec d’autres dermatoses de diagnostic difficile. En cas de doute l’analyse mycolo- gique reste primordiale.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots-clés : épidémiologie, mycose superficielles, Maroc




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline