Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Nutrition clinique et métabolisme
Volume 30, n° 2
page 114 (juin 2016)
Doi : 10.1016/j.nupar.2016.04.022
Journées Francophones de Nutrition, Marseille 2015 : Le choix de la rédaction

Quand les odeurs influencent nos choix alimentaires
 

S. Chambaron , C. Chabanet, S. Issanchou
 UMR CSGA, Inra, Dijon, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction et but de l’étude

Pendant longtemps, les recherches ont considéré que nous étions pleinement conscients des motivations guidant nos comportements. Actuellement, les travaux en psychologie suggèrent qu’en matière de choix, nous ne sommes pas aussi rationnels que cela. Nos comportements alimentaires n’échappent pas à cette règle. Il est maintenant admis qu’une grande part de nos choix alimentaires est davantage guidée par des processus non conscients que par une réflexion consciente. Néanmoins, peu de travaux permettent de mesurer objectivement l’effet de signaux olfactifs, non attentivement perçus, sur le comportement alimentaire. Le but de nos travaux est de tester, au moyen d’un paradigme d’amorçage, si une odeur alimentaire, non attentivement perçue, peut modifier les choix alimentaires d’adultes. Nous présenterons ici une synthèse de deux études d’amorçage.

Matériel et méthodes

Lors de deux études, 190 participants sont venus au laboratoire sous un faux prétexte. Ils ont été répartis soit dans des groupes expérimentaux (conditions odorisées) soit dans des groupes témoins (condition non odorisée). Ils ont patienté dans une salle d’attente qui avait été au préalable odorisée soit avec une odeur de poire (n =57), de pain au chocolat (n =38), ou non odorisée (n =95). L’intensité de l’odeur était relativement faible afin que les participants ne la perçoivent pas attentivement. Durant ce temps d’attente, ils réalisaient une tâche leurre afin de les faire patienter tous dans les mêmes conditions. Ensuite, ils quittaient cette salle et allaient dans une autre, dans laquelle ils devaient choisir différents aliments présentés sur un buffet (une entrée, un plat et un dessert) afin de constituer leur plateau pour le déjeuner.

Résultats

Les résultats indiquent que :

– comparativement aux participants du groupe témoin, ceux ayant été amorcés avec l’odeur de poire choisissent plus de desserts à base de fruits (compote de pomme) que des desserts à haute densité énergétique (brownie) ;

– comparativement aux participants du groupe témoin, ceux ayant été amorcés avec l’odeur de pain au chocolat choisissent plus de desserts à haute densité énergétique (gaufre).

Conclusion

Un stimulus olfactif de faible intensité, non attentivement perçu, peut activer certaines représentations dans le cerveau. Une fois amorcées, ces représentations semblent donc pouvoir modifier le comportement de choix d’un élément du repas (le dessert) au cours duquel sont habituellement consommés des aliments de la catégorie évoquée par le stimulus odorant (fruits, aliments sucrés). Parvenir à mieux comprendre les processus non conscients sous-tendant les choix alimentaires pourrait, in fine, permettre de proposer de nouvelles stratégies permettant d’orienter les choix alimentaires vers des aliments « sains ». Actuellement, nous étudions l’impact d’odeurs de viande et de légume sur les choix alimentaires. Dans un contexte de croissance démographique et d’augmentation de la consommation de viande au niveau mondial et d’une consommation insuffisante de légumes, il est impératif de favoriser un rééquilibrage alimentaire. C’est pourquoi, nous souhaitons étudier si ce paradigme d’amorçage olfactif pourrait être un outil permettant de modifier les choix du plat principal, comme cela a été précédemment montré pour le choix du dessert.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2016  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline