Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Nutrition clinique et métabolisme
Volume 30, n° 2
page 117 (juin 2016)
Doi : 10.1016/j.nupar.2016.04.030
Journées Francophones de Nutrition, Marseille 2015 : Le choix de la rédaction

Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA
 

J. Vanhelst 1, 2, , L. Béghin 1, 2, A. Duhamel 1, 2, S. De Henauw 3, D. Molnar 4, G. Vicente-Rodriguez 5, Y. Manios 6, K. Widhalm 7, M. Kersting 8, A. Polito 9, L. Moreno 5, F. Gottrand 1
1 Liric, Inserm U995, université Lille 2, Lille, France 
2 CIC-PT-1403, Inserm, CHU, Lille, France 
3 Department of Movement and Sport Sciences, Ghent University, Gand, Belgique 
4 Department of Pediatrics, Pécs University, Pécs, Hongrie 
5 GENUD Research Group, Facultad de Ciencias de la Salud, Zaragoza University, Zaragoza, Espagne 
6 Department of Nutrition and Dietetics, School of Health Science & Education, Harokopio University, Athènes, Grèce 
7 Department of Pediatrics, Vienna University, Vienne, Autriche 
8 Research Institute of Child Nutrition Dortmund, Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität Bonn, Dortmund, Allemagne 
9 Agricultural Research Council, Research Center on Food and Nutrition, C.R.A. NUT, Rome, Italie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction et but de l’étude

L’adolescence est une période habituellement marquée par une baisse de l’activité physique. Alors que les adolescents consacrent une part importante de leur temps à l’école, il n’est aujourd’hui pas connu comment l’organisation du temps scolaire influence l’activité physique. Le but de notre étude était d’évaluer la relation entre les rythmes scolaires et les profils d’AP d’adolescents européens.

Matériel et méthodes

L’étude comprenait 2014 adolescents âgés de 12,5 à 17,5ans, ayant participé à l’étude HELENA (www.helenastudy.com/). Les données ont été recueillies dans 7 pays européens (France, Espagne, Allemagne, Hongrie, Belgique, Italie et Grèce) pour lesquels les informations sur les rythmes scolaires étaient disponibles. L’activité physique quotidienne était mesurée avec un accéléromètre pendant 7jours. Les adolescents répondaient à un questionnaire sur leurs comportements sédentaires. Les emplois du temps des classes participantes ont permis de classer a priori les rythmes scolaires en deux groupes : court et long. Les critères utilisés pour la classification des 2 groupes étaient :

– heures de début et de fin des cours ;

– nombre d’heures d’enseignements par jour et par semaine ;

– durée des récréations et des pauses déjeuner ;

– nombre de jours d’école par semaine ;

– temps total passé au sein de l’école.

Résultats

Les adolescents du groupe long étaient significativement plus actifs au cours de la semaine que ceux du groupe court (54,3min vs 50,8min/jour d’activité physique modérée et vigoureuse ; p <0,001). Pendant les jours d’école, le temps total passé en activité physique modérée et vigoureuse était significativement plus élevée pendant les heures de cours et les récréations dans le groupe long (p <0,0001). Un temps scolaire court était associé à un risque de comportements sédentaires plus important : odds ratio =1,41 (IC95 % de 1,15 à 1,72) pour le temps passé à regarder la télévision et de 2,13 (IC95 % de 1,29 à 3,52) pour jouer aux jeux vidéo.

Conclusion

Il existe une association positive entre le temps passé à l’école et l’activité physique, les périodes hors scolaires étant principalement utilisées pour des activités sédentaires. Ces résultats suggèrent qu’un temps scolaire long, qui favorise en particulier les récréations et les temps de pause, est favorable pour l’activité physique chez les adolescents.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2016  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline