Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Nutrition clinique et métabolisme
Volume 30, n° 2
page 118 (juin 2016)
Doi : 10.1016/j.nupar.2016.04.032
Journées Francophones de Nutrition, Marseille 2015 : Le choix de la rédaction

Activité statique : un comportement à risque chez les étudiants en surcharge pondérale
 

I. Sersar , M. Bencharif, C.C. Dahel-Mekhancha
 Inataa, université des Frères-Mentouri Constantine, laboratoire de recherche alimentation, nutrition et santé (Alnuts-Lab), Constantine, Algérie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction et but de l’étude

La position assise favorise la réduction du coût physiologique, diminue la force musculaire et les mouvements du corps humain provoquant des problèmes de santé. Cette étude s’intéresse aux conséquences des activités statiques chez les étudiants en surcharge pondérale.

Matériel et méthodes

Étude transversale descriptive menée à l’université des Frères-Mentouri à Constantine auprès de 191 étudiants ayant pour critère d’inclusion un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 25,00kg/m2. Ces participants ont répondu à un journal d’activité physique et un rappel alimentaire. Le niveau d’activité physique et la dépense énergétique quotidienne ont été évalués.

Résultats

La population étudiée dont l’âge moyen est de 23,3±2,0ans était composée de 86,9 % d’étudiants en surpoids et 13,1 % d’obèses. Le niveau d’activité physique moyen est de 1,50±0,11 [1,21–2,21]. Parmi les étudiants, 97,9 % avaient un niveau d’activité physique d’intensité faible. Le sommeil représentait 36,5 % du temps d’une journée habituelle, suivi des activités non statiques (10,9 %). Le reste était composé d’activités statiques de l’ordre de 52,6 %. L’apport énergétique total moyen des étudiants était de 1451,5±825,1kcal/j [212,1kcal/j–4633,0kcal/j] dans lequel la participation des nutriments était de 24,1 % pour les lipides, 14,3 % pour les protéines et 61,6 % pour les glucides. Parmi les enquêtés, 77,5 % avaient des apports inférieurs aux recommandations. Leur dépense énergétique quotidienne était de 2338,9±430,2kcal/j [1598,5kcal/j–3732,9kcal/j]. Parmi les 191 étudiants, 67 sujets arrivaient à couvrir leur dépense énergétique de repos, 28 avaient des apports journaliers supérieurs aux dépenses de 732,9±694,0kcal/j et 163 avaient des dépenses supérieures aux apports. Ces derniers ont puisé du stock de leur réserve énergétique 1165,8±596,2kcal/j en moyenne.

Conclusion

Mieux décrire pour mieux conseiller. La sollicitation statique doit être réduite au minimum dans les activités quotidiennes estudiantines. L’alternance des catégories d’activités physiques doit se faire au cours de la journée, une bonne planification et une volonté suffiront à appliquer ce principe.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2016  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline