Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Nutrition clinique et métabolisme
Volume 30, n° 2
page 121 (juin 2016)
Doi : 10.1016/j.nupar.2016.04.039
Journées Francophones de Nutrition, Marseille 2015 : Le choix de la rédaction

Dépistage de l’hypovitaminose D en médecine générale : évaluation d’un score d’exposition solaire et d’une échelle visuelle analogique chez 79 adultes
 

B. Lagoutte 1, , D. Picot 1, C. Bendavid 2, G. Coiffier 3, F. Beuneux 4
1 Nutrition, clinique Saint-Yves, Rennes, France 
2 Biologie, CHU, Rennes 
3 Rhumatologie, CHU, Rennes 
4 Médecine générale, Vern-sur-Seiche, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction et but de l’étude

Selon l’étude nationale nutrition-santé, 4,8 % des Français sont carencés en vitamine D et 80 % en insuffisance. En 2012, 8 millions de dosages ont coûté 144 M€ ; en 2014, la HAS a restreint les remboursements. Le but était d’évaluer et de valider une échelle visuelle analogique (EVA) et un score clinique d’exposition solaire, pour le dépistage de l’hypovitaminose D chez des adultes, en Ille-et-Vilaine, en utilisant comme référence le dosage sérique de la 25(OH)D ([25(OH)D]).

Matériel et méthodes

Étude transversale, quantitative, réalisée par des médecins généralistes de janvier à mai 2013. Population étudiée se composait d’adultes de 18 à 65ans chez qui un dosage de vitamine D avait été prescrit. Les critères d’exclusion étaient : grossesse, pathologies chroniques, forte pigmentation cutanée, prise de médicaments inducteurs d’ostéoporose, supplémentation en vitamine D au cours des 12 derniers mois. Un questionnaire d’exposition solaire de 9 items a été élaboré (après revue de la littérature) et une échelle visuelle analogique a été utilisée pour quantifier l’insolation. L’enquête était contemporaine du dosage de vitamine D ; la carence était définie par une concentration sérique de [25(OH)D]<10ng/mL, et l’insuffisance correspondait à une [25(OH)D]<30ng/mL. L’analyse comportait le calcul du coefficient de corrélation de Spearman (r s ) entre la concentration sérique de [25(OH)D] et chaque item du questionnaire et entre la [25(OH)D] et l’EVA. Les trois items du questionnaire les mieux corrélés à la [25(OH)D] ont été sélectionnés, x correspondait à la somme des items 1,3 et 5 : y =x ×(1[n ×0,05]) où n est le nombre de mois depuis l’exposition solaire. On obtient un score=EVA+y . Les sensibilité (Se), spécificité (Sp) avec leur intervalle de confiance à 95 %, valeur prédictive positive (VPP), négative (VPN), rapports de vraisemblance positif (L) et négatif (λ), courbes ROC de l’EVA et du score, aire sous la courbe (AUC), choix de la valeur discriminante (Vdi) ont été calculés et un arbre décisionnel.

Résultats

Neuf médecins généralistes ont fait remplir 103 scores. Soixante-dix-neuf patients ont été étudiés (24 H et 55 F, 44±12ans), 11 patients ont été exclus et 13 n’ont pas réalisé le dosage. Résultats de la [25(OH)D] (moyenne±écart-type) : 20,2±8,1ng/mL, (médiane±IQ) : 19,1±9,1ng/mL. Cinq patients étaient carencés(6 %), 66 était en insuffisance(84 %). EVA pour le dépistage de la carence (r s =0,42 [p <0,001]). Pour Vdi=3, Se=1,00 [0,51–1,00], Sp=0,91 [0,81–0,96], VPP=0,42, VPN=1,00, L=10,6, λ=0,0, AUC : 0,96 [0,90–1,00]. Score pour le dépistage de l’insuffisance (r s =0,52 [p <0,001]). Pour Vdi=9,7, Se : 0,76 [0,65–0,85], Sp : 0,88 [0,51–0,99], VPP=0,98, VPN=0,29, L=6,09, λ=0,27, AUC : 0,85 [0,75–0,94]. Arbre décisionnel : Si EVA<3, le patient est carencé, le supplémenter en vitamine D sans dosage. Si EVA3, réaliser le score. Si score<9,7, le patient est en insuffisance de vitamine D, le supplémenter sans dosage. Si score9,7, prescrire le dosage de vitamine D selon le contexte clinique.

Conclusion

Le dosage plasmatique de la vitamine D doit être réservé à des indications pertinentes. L’EVA<3 dépiste la carence en vitamine D et le score<9,7 (EVA+3 questions) dépiste l’insuffisance. Ils permettent de prescrire une supplémentation sans dosage de la 25(OH)D. Cet outil simple est utilisable en médecine générale.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2016  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline