Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 144, n° 1
pages 86-87 (janvier 2017)
Doi : 10.1016/j.annder.2016.08.004
Eczéma de contact au Mirvaso® (tartrate de brimonidine)
Allergic contact dermatitis to Mirvaso® (brimonidine tartrate)
 

J.-L. Schmutz
 Département de dermatologie et allergologie, hôpital de Brabois, CHRU, bâtiment des spécialités médicales Philippe-Canton, rue du Morvan, 54511 Vandoeuvre-lès-Nancy, France 

Mirvaso® est indiqué dans le traitement symptomatique de l’érythème facial associé à la rosacée chez l’adulte. Les effets secondaires décrits dans les résumés des caractéristiques du produit (RCP) du médicament mentionnent comme fréquents : érythème, prurit, sensation de brûlures de la peau ; et comme peu fréquents : rosacée, dermatite, irritation cutanée, chaleur au niveau de la peau, dermite de contact, dermite allergique de contact, sécheresse cutanée, douleur de la peau, gêne cutanée, éruption papuleuse, acné.

Bangsgaard et al. [1] rapportent deux cas d’allergie de contact à ce médicament.

Il s’agit de deux hommes de 50 et 60ans. Après 3 mois de traitement, les deux patients développent une éruption cutanée à l’endroit où ils appliquent le produit. L’évolution est favorable à l’arrêt du traitement et après application locale d’un dermocorticoïde et prise par voie générale d’un antibiotique.

Les deux patients sont testés avec la batterie européenne recommandée par l’ICDRG, ainsi que le Mirvaso® tel quel, le tartrate de brimonidine 0,5 % dans une solution aqueuse, les excipients, carbomère 10 % dans une solution aqueuse, glycérol dans une solution aqueuse, méthyl paraben 3 % dans la vaseline, phenoxyethanol 1 % dans la vaseline, propylène glycol 5 % dans une solution aqueuse et dioxyde de titane 1 % dans la vaseline. Les résultats obtenus pour le patient 1 sont une positivité à 1+ pour le Mirvaso® à j2 et une négativité à j3 et j7. Pour le patient 2, on retrouve une positivité à 2+ pour le Mirvaso® à j3 et une négativité à j7. Tous les tests aux différents constituants du médicament sont restés négatifs. Une application répétée du gel Mirvaso® 0,33 % a également été réalisée sur l’avant-bras deux fois par jour avec réaction positive à une semaine.

Une réaction allergique de contact au Mirvaso® n’est pas une surprise puisque dans les études thérapeutiques sur 52 semaines, elle est rapportée chez 1 % des patients traités [2].

De plus, des cas d’allergies de contact ont été rapportés dans la littérature suite à la prescription de gouttes oculaires utilisées pour le traitement du glaucome.

Outre les deux cas d’eczéma de contact rapportés, on retrouve une observation dans la littérature d’eczéma de contact chez une femme de 75ans ayant une notion d’intolérance à des gouttes oculaires utilisées pour traiter son glaucome [3]. Il est possible que cette patiente se soit sensibilisée au tartrate de brimonidine contenu dans l’Alphagan® qu’elle utilisait comme traitement de son glaucome. Un test d’usage au Mirvaso® s’est révélé positif.

Plus récemment, un autre cas d’allergie au Mirvaso® a été rapporté sans sensibilisation préalable à des gouttes oculaires [4].

On ne note pas de notion de sensibilisation préalable dans les deux cas rapportés par Bangsgaard et al. Pour les auteurs, des tests avec de fortes concentrations de tartrate de brimonidine sont nécessaires pour obtenir une réaction positive. Pour eux, dans les deux cas, il s’agit d’une réaction allergique qui doit être différenciée des réactions à type de rebond que l’on peut être amené à constater avec le Mirvaso® d’où la nécessité de la réalisation de tests allergologiques.

Déclaration de liens d’intérêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Références

Bangsgaard N., Fischer L.A.N., Zachariae C. Sensibilization to and allergic contact dermatitis caused by MIRVASO® (brimonidine tartrate) for treatment of rosacea – 2 cases Contact Dermatitis 2016 ;  74 : 378-379 [cross-ref]
Del rosso J.Q. Reply to “Allergic contact dermatitis to topical brimonidine tartrate gel 0.33 % for treatment of rosacea” J Am Acad Dermatol 2014 ;  71 : 833-834 [cross-ref]
Swanson L.A., Warshaw E.M. Allergic contact dermatitis to topical brimonidine tartrate gel 0.33 % for treatment of rosacea J Am Acad Dermatol 2014 ;  71 : 832-833 [inter-ref]
Cookson H., Mcfadden J., White J., White I.R. Allergic contact dermatitis caused by MIRVASO®, brimonidine tartrate gel 0.33 %, a new topical treatment for rosaceal erythema Contact Dermatitis 2015 ;  73 : 366-367 [cross-ref]



© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline