Article

1 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 1 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 84, n° 2
pages 117-122 (mars 2017)
Doi : 10.1016/j.rhum.2016.06.006
accepted : 30 June 2016
Ostéoporose et maladies cardiovasculaires ischémiques
 

Michel Laroche a, , Virginie Pécourneau a, Hubert Blain b, Véronique Breuil b, Roland Chapurlat c, Bernard Cortet d, Bruno Sutter e, Yannick Degboe a

le comité scientifique du GRIO

a Centre de rhumatologie, hôpital Pierre-Paul-Riquet, CHU Purpan, 1, place du Dr-Baylac, 31059 Toulouse cedex, France 
b Service de rhumatologie, CHU de Nice, 06003 Nice, France 
c Service de rhumatologie, CHU E.-Herriot, 69003 Lyon, France 
d Service de rhumatologie, CHU de Lille, 59000 Lille, France 
e Institut de médecine nucléaire, institut Calot, 62600 Berk-Sur-Mer, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Ostéoporose et maladies cardiovasculaires ont longtemps été considérées comme des affections indépendantes, mais de nombreuses études épidémiologiques, que nous rapportons dans la première partie de notre revue, démontrent un lien indiscutable entre elles : les malades ayant des fractures ostéoporotiques ou des densités osseuses basses ont plus de risque de survenue d’une insuffisance coronarienne, d’un accident vasculaire cérébral que les sujets non ostéoporotiques. À l’inverse, les malades vasculaires ont un risque accru de perte osseuse et de fracture ostéoporotique. Cette association repose sur des facteurs de risques classiques communs : hypo-estrogénie chez la femme, tabagisme, sédentarité, diabète. Mais les phénomènes de calcifications de la plaque d’athérosclérose font intervenir des cytokines et facteurs de croissance impliqués aussi dans le remodelage osseux : cytokines pro-inflammatoires (IL6-TNF alpha), ostéoprotégérine, sclérostine, M GLA protéine, FGF23, notamment. Plusieurs études récentes étayent ces hypothèses physiopathologiques. Ainsi, une élévation de l’ostéoprotégérine, de la sclérostine ou du FGF23 pourrait expliquer et prédire la survenue de fractures ostéoporotiques et d’événements cardiovasculaires. L’association maladies vasculaires et ostéoporose, démontrée par la plupart des études épidémiologiques et physiopathologiques, pouvait faire suggérer d’évaluer, d’une part, l’intérêt d’une ostéodensitométrie et d’une recherche des fractures ostéoporotiques chez les malades ayant une maladie cardiovasculaire, et d’autre part, l’intérêt d’une épreuve d’effort et d’un doppler artériel chez les patients ostéoporotiques.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Ostéoporose, Maladies cardiovasculaires, Athérosclérose, Épidémiologie, Physiopathologie



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.



© 2016  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline