Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 0 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 84, n° 2
pages 145-150 (mars 2017)
Doi : 10.1016/j.rhum.2016.12.002
accepted : 20 April 2015
Aggravation paradoxale des tuberculoses acquises sous anti-TNF : incidence et facteurs de risque de survenue d’un IRIS
 

Claire Rivoisy a, , Florence Tubach b, c, Carine Roy b, c, Nathalie Nicolas c, d, 1, Xavier Mariette e, Dominique Salmon f, Olivier Lortholary g, Anne Bourgarit h, i
for the

RATIO Group2

  RATIO Group : Bagheri H ; Blandin B ; Breban M ; Bretagne S ; Castot A ; Chichmanian R-M ; Chosidow O ; Dautzenberg B ; Dellamonica P ; Dufeu-Demazes N ; Emilie D ; Gillet C ; Hugot J-P ; Kreft-Jais C ; Lemann M ; Leport C ; Lortholary O ; Mariette X ; Michelet C ; Montastruc J-L ; Nicolas N ; Prieur A-M ; Ravaud P ; Roux C ; Salmon D ; Tubach F ; Vittecoq D.

a Service de maladies infectieuses, hôpital Saint-Antoine, université Pierre-et-Marie-Curie, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75571 Paris cedex 12, France 
b Inserm, ECEVE, UMR 1123, université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, 75010 Paris, France 
c Département d’épidémiologie et recherche clinique, hôpital Bichat, AP–HP, 75018 Paris, France 
d Inserm, CIC 1425-EC, département d’épidémiologie et de recherche clinique, hôpital Bichat, AP–HP, 75018 Paris, France 
e Inserm U1012, université Paris-Sud, hôpitaux universitaires Paris-Sud, AP–HP, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
f Hôpital Cochin, université Paris Descartes, AP–HP, 75014 Paris, France 
g Service des maladies infectieuses et tropicales, centre d’infectiologie Necker–Pasteur, IHU Imagine, hôpital universitaire Necker–Enfants Malades, université Paris Descartes, AP–HP, 75015 Paris, France 
h Service de médecine interne, SMBH, hôpital Jean-Verdier, université Paris-Seine Saint-Denis, AP–HP, 93140 Bondy, France 
i Inserm UMR-S 945, hôpital Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectifs

L’aggravation paradoxale de tuberculose (TB), un exemple de syndrome inflammatoire de reconstitution immunitaire (IRIS), est un phénomène croissant que l’on observe désormais dans plusieurs contextes et récemment rapporté à l’arrêt de l’anti-tumor necrosis factor (TNF) chez les patients ayant développé une TB sous biothérapie. Afin de mieux reconnaître ce phénomène, nous avons analysé l’incidence et recherché les facteurs de risque favorisant la survenue de l’IRIS-TB chez les patients traités par anti-TNF.

Méthodes

Étude cas-témoin portant sur des patients ayant développé une TB sous anti-TNF. Les cas d’IRIS, définis selon les critères ci-dessous, ont été appariés à deux témoins (TB sous anti-TNF sans IRIS). L’incidence de l’IRIS était calculée à partir du registre français Recherche sur les anti-TNF et Infections Opportunistes (RATIO). Les facteurs de risque de développer un IRIS étaient identifiés par régression logistique conditionnelle.

Résultats

Quatorze patients traités par anti-TNF ont développé un IRIS-TB dans un délai médian de 45jours [IQR 22–131] après instauration des anti-TB et de 110jours [IQR 63–164] suivant la dernière injection d’anti-TNF. Chaque cas était apparié à deux témoins selon l’année du diagnostic de TB. Les facteurs de risque de survenue de l’IRIS étaient (odds ratio [IC95 %]) : une TB disséminée (11,4 [1,4–92,2], p =0,03), des antécédents d’exposition au Mycobacterium tuberculosis (12,7 [1,6–103,0], p =0,02) et la prise de corticoïdes au diagnostic de TB (4,6 [1,2–17,2], p =0,02). L’incidence de l’IRIS dans le registre RATIO était de 7 %.

Conclusion

Après interruption de la biothérapie, l’aggravation paradoxale de la TB liée aux anti-TNF était plus fréquente chez les patients atteints d’une forme disséminée de TB. Bien que son diagnostic reste difficile, les cliniciens doivent apprendre à détecter les signes évocateurs d’IRIS sachant que la prolongation du traitement anti-TB n’est pas nécessaire, alors que paradoxalement, la réintroduction d’un immunosuppresseur peut l’être.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Anti-TNF, Tuberculose, IRIS



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.

1  Auteure décédée.
2  RATIO Group : Bagheri H ; Blandin B ; Breban M ; Bretagne S ; Castot A ; Chichmanian R-M ; Chosidow O ; Dautzenberg B ; Dellamonica P ; Dufeu-Demazes N ; Emilie D ; Gillet C ; Hugot J-P ; Kreft-Jais C ; Lemann M ; Leport C ; Lortholary O ; Mariette X ; Michelet C ; Montastruc J-L ; Nicolas N ; Prieur A-M ; Ravaud P ; Roux C ; Salmon D ; Tubach F ; Vittecoq D.


© 2016  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline