Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 21, N° 3  - mars 1998
p. 180
Doi : JFO-03-1998-21-3-0181-5512-101019-ART73
Stratégie rapide «ˆTOPˆ» en périmétrie automatisée Octopus.
 

Y. LACHKAR(1), O. BARRAULT(1), A. LEFRANÇOIS(2), Ph. DEMAILLY(1)(Paris)

(1)Institut du glaucome, Fondation Hôpital Saint-Joseph, 3ˆter, rue Pierre Larousse, F-75014 Paris.(2)3, rue Marguerite, F-75017 Paris.

Tirés à part : , à l'adresse ci-dessus.

24ˆoctobre 1997.22 janvier 1998.

Rapid Tendency Oriented Perimeter (TOP) with the Octopus visual field analyzer.

Purpose

To study the capabilities of a new perimetric strategy with the Octopus visual field analyzer: the Tendency Oriented Perimetry.

Methods

Tendency oriented perimetry (TOP) attempts to assess the visual field by using answers to questions to establish thresholds in the neighboring area. We evaluated 79 visual fields with the Octopus strategy using the program 32 and the TOP strategy split into the following groups: normal visual field or glaucoma suspects (52), moderately advanced glaucoma (16), advanced glaucoma (11). The following parameters were analyzed for the two strategies studied: examination time, MS (means sensitivity), MD (mean defect), LV (Loss Variance), short term fluctuation (RF) and the number of points with a deficit with different p values: pˆˆ0.5; pˆˆ1; pˆˆ2; pˆˆ5.

Results

TOP perimetry showed a significant reduction of exploration time: 11.87 minutes with the Octopus 32 vs 2.49 minutes with the TOP strategy (pˆˆ0.001). There is no significant modification for the other parameters (MD, MS, RF) except for the LV (Loss Variance) for the global analysis and for each separate group.

Conclusion

The TOP strategy reduces examination time significantly but seems to be less accurate especially for the calculation of the depth of each scotoma in comparison with the standard Octopus 32 perimetry.Glaucoma. Perimetry. TOP strategy.

Objectif

Le but de ce travail a été de comparer les résultats obtenus avec une stratégie standard de champ visuel automatisé (Octopus) avec une nouvelle stratégie rapide, TOP, «ˆTendency Oriented Perimetryˆ».

Matériel et méthodes

La stratégie TOP utilise un algorithme qui tient compte des réponses du patient dans une zone donnée pour présenter le stimulus voisin. Cette stratégie permet un gain de temps important dans la réalisation du champ visuel. Nous avons étudié cette stratégie en la comparant avec le test standard Octopus programme 32 sur 79 champs visuels de 55 patients répartis comme suitˆ: 52 champs visuels normaux ou suspects de glaucomes débutants, 16 glaucomes modérément avancés et 11 glaucomes sévères. Les paramètres suivants ont été comparésˆ: le temps d'examen, la sensibilité moyenne MS (mean sensitivity), le déficit moyen MD (mean defect), la variance LV (Loss Variance) la fluctuation à court terme (RF), ainsi que le nombre de points déficitaires au champ visuel en fonction des indices de probabilitéˆ: pˆˆ0,5ˆ; pˆˆ1ˆ; pˆˆ2ˆ; pˆˆ5.

Résultats

Les résultats montrent un gain de temps significatif pour l'ensemble des tests et pour les différents types d'atteinte du champ visuel avec un temps moyen d'examen de 11,87 minutes en périmétrie classique et de 2,49 minutes en périmétrie rapide (pˆˆ0,001). Il n'a pas été retrouvé de différence statistiquement significative pour l'ensemble des paramètres étudiés sauf pour la variance aussi bien dans l'analyse globale des résultats que dans chacun des groupes analysés séparément.

Conclusion

La stratégie TOP (Tendency Oriented Perimetry) permet de réduire considérablement le temps d'examen du relevé d'un champ visuel en périmétrie automatisé. Ce gain de temps semble se faire au dépens d'une perte de précision dans le calcul exact de la profondeur des scotomes mais donne un bon aspect global du champ visuel.Glaucome. Champ visuel. Périmétrie automatisée. Stratégie rapide.

La périmétrie automatisée a été introduite il y a une quinzaine d'année et est devenue maintenant l'examen de choix pour le diagnostic et le suivi du glaucome. Elle se heurte cependant à certains problèmes [1] dont celui de la fatigue lors du test [2]. Des programmes rapides de périmétrie ont ainsi été introduits [3], mais le problème est de savoir si le fait de réduire la durée du test par ces programmes rapides n'altère pas la fiabilité de l'examen [4].

Le but de ce travail a été de comparer les résultats obtenus avec une stratégie standard de champ visuel automatisé (Octopus) avec une nouvelle stratégie rapide dite TOP, «ˆTendency Oriented Perimetryˆ».

MATERIEL ET METHODES

Le principe théorique sur lequel se base la stratégie rapide TOP ou «ˆTendency Oriented Perimetryˆ» est lié au principe d'interdépendance proximale entre des valeurs seuils de localisation voisine. En périmétrie standard le stimulus présenté tient compte de l'âge et de la sensibilité différentielle théorique de chaque point sans tenir compte des réponses obtenues pour les points adjacents. La stratégie TOP utilise un algorithme qui tient compte des réponses du patient dans une zone donnée pour présenter le stimulus voisin.

Quatre grilles juxtaposées sont présentées successivement avec pour chaque grille des valeurs qui tiennent compte des résultats des grilles précédentes (Fig.ˆ1). Pour démarrer le test on considère que les valeurs seuils du patient sont au moins égales à la moitié de la valeur normale. Puis en fonction du résultat (vu ou non vu) des marches (ou vecteurs) sont utilisées pour calculer la valeur du point, suivant un algorithme 4-2-1 (Fig.ˆ2). Pour un programme standard (Octopus 1-2-3, G1X, programme 32), 76 points espacés de 6 degrés sont testés. Pour chacune des quatre matrices testées les points sont espacés de 12 degrés.

Fig.ˆ1. ­ Grilles de présentation en stratégie TOP.

Le test standard Octopus Programme 32 (algorithme 4-2-1) réalisé comme référence a également testé 76 points distants de 6o.

Soixante-dix-neuf champs visuels ont été réalisés chez 55 patients suspects ou atteints de glaucome chronique à angle ouvert et déjà habitués à la périmétrie automatisée. L'âge moyen des patients était de 59 ans (38-80 ans). La réfraction moyenne de ˆ0,3 dioptrie (ˆ4ˆ; ˆ4,5 dioptries). L'atteinte du champ visuel a été répartie suivant la classification de Hoddap [5] afin de pouvoir tester des sujets ayant différents types de sévérité d'atteinte du champ de visionˆ: 52 champs visuels normaux ou suspects de glaucomes débutants, 16 glaucomes modérément avancés et 11 glaucomes sévères.

Le champ visuel a tout d'abord été réalisé en périmétrie standard puis après quelques minutes de repos avec la stratégie rapide «ˆTOPˆ», le même jour par la même périmétriste dans les mêmes conditions d'examen (diamètre pupillaire, réfraction de près).

Fig.ˆ2. ­ Stratégie de détermination du seuil en périmétrie TOP.

Les paramètres étudiés ont étéˆ: le temps d'examen, la sensibilité moyenne MS (mean sensitivity), le déficit moyen MD (mean defect), la variance LV (Loss Variance) la fluctuation à court terme, ainsi que le nombre de points déficitaires au champ visuel en fonction des indices de probabilitéˆ: pˆˆ0,5ˆ; pˆˆ1ˆ; pˆˆ2ˆ; pˆˆ5.

L'analyse statistique pour la comparaison des résultats a été réalisée suivant un test de Student.

Une valeur de p inférieure à 0,01 a été considérée comme statistiquement significative.

RESULTATS

Les résultats ont été analysés de façon globale (TableauˆI)et pour chacun des trois groupes (TableauxˆII, III et IV).

Les résultats montrent un gain de temps significatif pour l'ensemble des tests et pour les différents types d'atteinte du champ visuel avec un temps moyen d'examen de 11,87 minutes en périmétrie classique et de 2,49 minutes en périmétrie rapide (pˆˆ0,001). Il n'a pas été retrouvé de différence statistiquement significative pour l'ensemble des paramètres étudiés sauf pour la variance aussi bien dans l'analyse globale des résultats que dans chacun des groupes analysés séparément.

DISCUSSION

La réalisation optimale d'un champ visuel nécessite des conditions d'examen les meilleures possibles. L'état de fatigue du patient [6] et la durée du test sont à ce titre des facteurs bien connus de fluctuation gênant l'interprétation et la reproductibilité des résultats. C'est pour ces raisons que des tests n'étudiant que 24 degrés centraux sont parfois choisis au dépens de test plus complets (30 degrés) au risque de perdre des informations sur certaines parties du champ visuel. L'effet d'apprentissage joue un rôle également bien connu [7] et nous avons sélectionné des patients ayant déjà eu au moins deux champs visuels automatisés.

Des stratégies rapides [3] ont été développées pour réduire le temps d'examen (programme Fastpac, Humphrey) et des nouvelles stratégies utilisant l'intelligence artificielle [8] permettent encore de réduire le temps d'examen (programme SITA, Humphrey). Le problème est de connaître la stratégie exacte de ces tests et de les comparer avec leur test de référence afin de savoir si ils peuvent être utilisés aussi bien dans le diagnostic que dans le suivi des pathologies du champ visuel et notamment du glaucome.

Nous n'avons pas retrouvé de différence significative concernant le nombre de points déficitaires en fonction des indices de probabilité. On peut ainsi considérer que cette stratégie rapide donne une bonne information sur l'état réel de la topographie du champ de vision. Gonzales et coll.[9] ont également comparé cette stratégie rapide avec l'analyse du champ visuel Humphrey programme 30-2 et ont également obtenu une bonne corrélation entre la stratégie TOP et le champ visuel Humphrey 30-2. Moralles et coll.[10] considère également que cette stratégie peut être applicable dans le dépistage de certains déficits neurologiques du champ visuel. Nous n'avons également pas retrouvé de différence en ce qui concerne la sensibilité moyenne et le déficit moyen entre la stratégie normale et la stratégie rapide aussi bien de

façon globale que dans les différents sous-groupes. Martinez et coll.[11] ont également étudié chez le sujet normal le résultat obtenu avec la stratégie TOP et la stratégie normale Octopus 123 et n'ont pas retrouvé de différence du MD entre ces deux stratégies.

Cependant nous avons retrouvé une différence statistiquement significative de la variance calculée aussi bien de façon globale que dans les trois sous-groupes de patientsˆ: normaux ou suspects de glaucome, glaucomes modérés et glaucomes avancés. Ainsi l'irrégularité du champ visuel semble moins bien reproduite par cette stratégie. En d'autres termes il ne semble pas que cette méthode puisse calculer de façon précise la profondeur exacte de chaque scotome si ceux-ci existent. L'avantage indéniable du gain de temps semble donc contrebalancé avec ce relatif manque de précision quant au calcul précis des déficits localisés. On peut ainsi penser que cette stratégie soit bonne pour donner l'aspect du champ visuel ou pour séparer le normal du pathologique mais que si l'on veut suivre en régression linéaire [12, 13] la profondeur de chaque scotome la précision soit insuffisante. Cependant en stratégie normale la longueur du test peut être responsable d'une fluctuation à court terme qui peut également fausser l'interprétation linéaire de l'analyse comparative de plusieurs champs visuels. On peut noter que cette relative perte de précision du relevé du champ visuel a également été retrouvé avec d'autres stratégies rapides de relevé du champ visuel par rapport à leur test de référence [3, 4].

La stratégie rapide TOP permet un gain de temps considérable pour le relevé du champ visuel d'un patient en testant le même nombre de points qu'une stratégie standard Octopus. D'autres études sont ainsi nécessaires afin de préciser la place de cette stratégie rapide pour le suivi des déficits localisés ou pour le suivi en régression linéaire de différents champs visuels d'un même patient.



REFERENCE(S)

[1]HEIJL A., ASMAN P. ­ Pitfalls of automated perimetry in glaucoma diagnosis. Curr Op Ophthalmol, 1995; 6:46-51.

[2]HUDSON C., WILD J.M., O'NEIL E.C. ­ Fatigue effects during a single session of automated static threshold perimetry. Invest Ophthalmol Vis Sci, 1994; 35:268-280.

[3]FLANAGAN J.G., WILD J.M., TROPE G.E. ­ Evaluation of FASTPAC a new strategy for threshold estimation with the Humphrey Filed Analyser in a glaucoma population. Ophthalmology, 1993; 100:949-954.

[4]MILLS R.P., BARNEBY H.S., MIGLIAZZO C.A., LI Y. ­ Does saving time using FASTPAC or suprathreshold testing reduce quality of visual field? Ophthalmology, 1994; 101:1596-1603.

[5]HODAPP E., PARRISH R., ANDERSON D. ­ Clinical decision in glaucoma. Mosby, 1994; 3:39-46.

[6]HUDSON C., WILD J.M., O'NEIL E.C. ­ Fatigue effects during a single session of automated static threshold perimetry. Invest Ophthalmol Vis Sci, 1994; 35:268-280.

[7]HEIJL A., BENGSTON B. ­ The effect of perimetric experience in patients with glaucoma. Arch Ophthalmol, 1996; 114:19-22.

[8]BECHETOILLE A. ­ Champ visuel et glaucome. Inˆ: «ˆLes glaucomesˆ». Eds Jappenard, 1997; 119-123.

[9]GONZALES de la ROSA M., BRON A., MORALES M., SPONSEL W. ­ TOP perimetry: a theoretical evaluation. Vis Research, 1996; (S) 36:88.

[10]MORALES J. HOFMAN R.S., ABDUL-RAHIM A.S. ­ TOP perimetry with neurological abnormalities of the visual pathway. Invest Ophthalmol Vis Sci, 1997; (S) 38:26.

[11]MARTINEZ A., PAREJA C., MANTOLAN C., SANCHEZ M., CORDOVES L., GONZALES de la ROSA M. ­ Results of the tendency oriented perimetry in the normal population. Vis Research, 1996; (S) 36:153.

[12]FITZKE F.W., HITCHINGS R.A., POINOOSAWMY D., McNAUGHT A., CRABB D. ­ Analysis of visual field progression in glaucoma. Br J Ophthalmol, 1996; 80:40-48.

[13]McNAUGHT A., CRABB D., FITZKE F., HITCHINGS R.A. ­ Visual field progression: comparison of Humphrey Statpac 2 and point wise linear progression analysis. Graefe's Arch Clin Exp Ophthalmol, 1996; 234:411-418.


© 1998 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@