Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 23, N° 4  - mai 2000
p. 361
Doi : JFO-04-2000-23-4-0181-5512-101019-ART7
Communication de la SFO

Photocoagulation au laser avec lampe à fente et verre de contact quadrasphériquedans la rétinopathie des prématurés
 
ARTICLES SCIENTIFIQUES

Communication de la SFO

Journal Français d'Ophtalmologie2000; 23: 361-363
© Masson, Paris, 2000

J. Urrets-Zavalia (1), E. Urrets-Zavalia (1),M. Iros (1)

(1)Centro de la Visión, Clínica Reina Fabiola, Universidad Católica deCórdoba, Oncativo 1290, Córdoba (5000), Argentina.

J. Fr. Ophtalmol., 2000 ; 23, 4 : 361-363



SUMMARY

Slit-lamp laser photocoagulation with a quadraspheric contact lens for thetreatment of retinopathy of prematurity

J. Urrets-Zavalia, E. Urrets-Zavalia, M. Iros

Purpose: To present our experience of slit-lamp laser photocoagulation with apediatric quadraspheric contact lens for the treatment of retinopathy of prematurity(ROP).

Material and methods: 8 eyes of 4 premature babies with threshold ROP wereconsecutively treated under general anesthesia by means of blue-green argon laserphotocoagulation delivered through a table mounted slit-lamp and a wide field contact lensspecially designed for infants. Three of the treated eyes had a zone I disease, 2 aposterior zone II disease and 3 a zone II disease. Mean follow-up was13 months.

Results: Early complete regression of the neovascular proliferations and plusdisease was observed in all the treated eyes (100%) without apparent sequela. In only oneeye that had zone I disease a mild and small peripheral vitreous hemorrhage wasobserved. Neither cataract nor posterior synechia was observed. A discrete and transientbadly hypothermia occurred only in one case.

Comments and conclusions: This study shows the efficacy and precision ofslit-lamp argon laser photocoagulation through a quadraspheric contact lens in ROP, with avery low rate of complications, and with a magnificent and comfortable visualization ofall the structures to be treated. Each retinal burn was easily and very precisely placedfrom the ridge to the ora serrata in 360 with only a slight to moderate tilting of thewide field lens and without the need of scleral depression.

Key words : Slit-lamp laser photocoagulation. , pediatric quadraspheric contact lens. , retinopathyof prematurity.

RÉSUMÉ

Photocoagulation au laser avec lampe à fente et verre de contactquadrasphérique dans la rétinopathie des prématurés

Propos : Présenter notre expérience de photocoagulation au laser aveclampe à fente et verre de contact quadrasphérique pédiatrique pour le traitement de larétinopathie des prématurés.

Matériel et méthodes : Huit yeux chez 4 enfants porteurs d´unerétinopathie des prématurés en stade seuil ont été photocoagulés sous anesthésiegénérale avec un laser à l´argon monté sur une lampe à fente conventionnelle, et enutilisant un verre de contact quadrasphérique spécialement conçu pour des petitsenfants. Trois des yeux traités avaient une maladie dans la zone I, 2 dans lazone II postérieure et 3 dans la zone II. Le suivi moyen a été de13 mois.

Résultats : Une régression complète et rapide des proliférationsfibrovasculaires et de la dilatation vasculaire a été observée dans tous les cas. Dansun cas il a été observé une petite hémorragie vitréenne périphérique. Aucun casn´a développé de synéchie postérieure ou de cataracte. Une hypothermie corporellediscrète et transitoire s´est produite après l´anesthésie générale dans un cas.

Commentaires et conclusions : La photocoagulation dans la rétinopathie desprématurés peut être faite d´une façon efficace, précise et commode avec un systèmede lampe à fente conventionnelle et un verre de contact quadrasphérique pédiatrique.Grâce à l´excellente stabilité du système, chaque impact a été placé facilement etavec beaucoup de précision sur toute la rétine avasculaire à 360, de la crêtefibrovasculaire à l´ora serrata, et sans avoir besoin d´utiliser la dépressionsclérale. Cette méthode d´observation et de traitement est une alternative valable pourle traitement de la rétinopathie des prématurés, et pourrait être employée aussi dansd'autres rétinopathies vasculaires et tumorales de l´enfance.

Mots clés : Photocoagulation au laser. , lampe à fente. , verre de contactquadrasphérique pédiatrique. , rétinopathie des prématurés.


INTRODUCTION

La photocoagulation au laser avec un ophtalmoscope binoculaire indirect s'est avéréeefficace dans le traitement de la rétinopathie des prématurés (RdP) [1] [2] [3] [4] [5] [6]. Cependant, cette méthode estfatigante, exige beaucoup de pratique, et nécessite une dépression sclérale pouratteindre l´extrême périphérie [2].Or, ce système optique d´utilisation du laser est instable et offre un faiblegrossissement [7]. Nousprésentons notre expérience de photocoagulation au laser avec lampe à fente et verre decontact quadrasphérique pour le traitement de la RdP.

MATÉRIEL ET MÉTHODES

Huit yeux chez 4 enfants porteurs d´une RdP en stade seuil, ont étéconsécutivement traités. L´âge gestationnel à la naissance était en moyenne de28 ± 3,9 semaines (21-30 semaines), le poids de1 140 ± 336,8 grammes (500-1 200 grammes), et l´âgepost-conceptionnel au moment du traitement de 34,4 ± 4,08 semaines27-35 semaines). Trois yeux avaient une maladie dans la zone I, 2 dans lazone II postérieure et 3 dans la zone II. Une tunica vasculosa lentisétait présente dans 6 yeux.

Le traitement a été réalisé dans le cadre d´un service universitaired´Ophtalmologie. Une salle de photocoagulation au laser, près du Bloc Opératoire et duservice de Néonatologie, a été spécialement equipée pour l´examen et le traitmentsous anesthésie générale et locale de diverses maladies rétiniennes de l´enfance.

Dans cette étude, tous les enfants ont été traités sous anesthésie générale etcontrôlés par un médecin anesthésiologue spécialisé en anesthésie néonatale et unmédecin néonatologue, avec le protocole suivant :

  1. Canalisation veineuse ;
  2. Induction avec un mélange gazeux Halothane/O2 100 %, par masque ;
  3. Intubation endotrachéale sans relaxation musculaire, avec tube n 3 sans ballonnet gonflable ;
  4. Ventilation manuelle contrôlée, avec le même mélange gazeux.

Une fois anesthésié, l´enfant était placé sur une table recouverte d´un matelasthermique, perpendiculairement à la lampe à fente et positionné dans un décubituslatéral figure 1, avecune des joues appuyant sur la mentonnière de la lampe à fente , figure 2. La surveillancepéropératoire incluait : contrôle de tension artérielle, température corporelle,monitorage cardiaque et monitorage transcutané de l´O2.

La photocoagulation a été faite avec un laser à l´argon bleu-vert monté sur unelampe à fente conventionnelle, et en utilisant un verre de contact quadrasphérique (QuadPediatric Lens, Volk, Mentor, OH, U.S.A.) figure 3, spécialementconçu pour des petits enfants par Hayashi et Oshima [8]. Ce verre de contact a undiamètre de 10 mm à sa surface de contact, et un diamètre encore plus réduit àl´union de son corps avec la petite coupe de contact cornéen, ce qui rend très facileson adaptation dans l´étroite fente palpébrale du tout petit enfant. Il fournit uneimage aérienne réelle et renversée du fond d´oeil de plus de 110, et induitpresqu´une duplication du diamètre de l´impact focalisé sur la rétine. Le diamètreprédéterminé du spot à été de 500 microns, le temps d´exposition de0,3 secondes et la puissance de 150 à 350 milliwatts. Chaque impact a étéplacé de façon contiguë sur toute la rétine avasculaire, de la crête fibrovasculaireà l´ora serrata, sans dépression sclérale.

Une caméra de vidéo a été couplée au biomicroscope afin d´enregistrer laprocédure et de permettre à plusieurs co-observateurs de suivre simultanément sur unmoniteur de vidéo toutes les instances du traitement.

Le suivi moyen a été de 13 mois (11-14 mois).

RÉSULTATS

Une seule séance de laser a été employée dans les 8 yeux pour traiter toute larétine avasculaire sur 360. Une régression complète et rapide des proliférationsfibrovasculaires et de la dilatation vasculaire a été observée dans touts les cas. Dansun cas, il a été trouvé une petite hémorragie vitréenne péripherique. Aucun cas n´adéveloppé de synéchie postérieure ou de cataracte. La cornée est restée clairependant toute la procédure.

D'un point de vue systémique, une hypothermie corporelle discrète et transitoires´est produite après l´anesthésie générale dans un cas.

COMMENTAIRES

Malgré le petit nombre de malades traités, cette expérience nous a montré que laphotocoagulation au laser avec un système de lampe à fente conventionnelle avecl´enfant couché devant celle-ci, et un verre de contact quadrasphérique est unealternative valable pour le traitement de la RdP. L´utilisation du verre de contactquadrasphérique pédiatrique a rendu la procédure beaucoup plus facile par rapport auverre à trois miroirs. Il s´adapte très bien dans l´étroite fente palpébrale dunourrisson et donne une vision panoramique et claire du fond d´oeil. Une légèreinclinaison sur son axe permet d´atteindre l´ora serrata sans le besoin de ladépression sclérale. Ainsi, on évite la très fréquente opacification intraopératoirede l´épithelium cornéen qu´elle provoque, due d´une part au dessèchement parexposition et d´autre part à l´hypertonie induite lors de la compression du globeoculaire.

La confortable position de travail, associée à l´excellente stabilité du systèmede transmission du laser et ses différentes options de grossissement, permet de placerchaque impact d´une façon très précise, sans le risque de brûler le tissufibrovasculaire ou des autres tissus normaux tels que l´iris, le cristallin ou la fovéa.

Ce système fournit une visualisation excellente et stable de toutes les structures dufond d´oeil et des aires à traiter, non seulement au médecin traitant mais aussi auxco-observateurs (résidents, stagiaires, néonatologues, etc.) qui peuvent suivresimultanément toutes les instances du traitement sur un moniteur de vidéo. Ce fait luiconfére ainsi un important avantage pour l´enseignement.

L´anesthésie générale n´a emporté que peu de complications pour les enfantstraités. Depuis cette expérience, nous avons commencé à photocoaguler une série deprématurés sous anesthésie topique, avec des résultats analogues.

CONCLUSION

Cette méthode d´observation et de traitement est efficace et précise pour letraitement de la RdP. Elle offre une visualisation excellente, stable et confortable aumédecin traitant et simultanément à plusieurs co-observateurs. Finalement, nous pensonsqu´elle pourrait être aussi employée dans d'autres rétinopathies vasculaires (maladiede Coats, angiomatose de von Hippel, drépanocytose, etc.) et tumorales (rétinoblastome)de l´enfance.


Figure 1. Positionnement d´un enfant prématuré devant la lampe à fente du laserà l´argon.


Figure 2. Placement de la tête du petit enfant sur la mentonnière de la lampe àfente.


Figure 3. Verre de contact quadrasphérique pédiatrique (vue de sa surface decontact cornéen).

REFERENCE(S)

[1] Landers MB III, Semple HC, Ruben JB, Serdahl C. Argon laser photocoagulation for advanced retinopathy of prematurity. Am J Ophthalmol, 1990;110:429-30.

[2] McNamara JA, Tasman WS, Brown GC, Federman JL. Laser photocoagulation for stage 3 + retinopathy of prematurity. Ophthalmology, 1991;98:576-80.

[3] Iverson DA, Trese MT, Orgel IK, Williams GA. Laser photocoagulation for threshold retinopathy of prematurity. Arch Ophthalmol, 1991;109:1342-3.

[4] Landers MB III, Toth CA, Semple HC, Morse LS. Treatment of retinopathy of prematurity with argon laser photocoagulation. Arch Ophthalmol, 1992;100:44-7.

[5] Hunter DG, Repka MX. Diode laser photocoagulation for threshold retinopathy of prematurity: a randomized study. Ophthalmology, 1993;100:238-44.

[6] Connolly BP, McNamara JA, Sharma S, et al. A comparison of laser photocoagulation with trans-scleral cryotherapy in the treatment of threshold retinopathy of prematurity. Ophthalmology, 1998; 105:1628-31.

[7] Benner JD, Huang M, Morse LS, et al. Comparison of photocoagulation with the argon, krypton, and diode laser indirect ophthalmoscope in rabbit eyes. Ophthalmology, 1992;99:1554-63.

[8] Hayashi H, Oshima K. A wild-field view fundus contact lens for infants. Retina, 1998;18:91-2.


© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@