Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 26, N° 5  - mai 2003
pp. 538-
Doi : JFO-05-2003-26-5-0181-5512-101019-BKR1
revue de presse

Du vert dans le noir
 
E. Frau
[1]  Hôpital Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre.

Détection de réseau microvascualaire complexe intra-tumoral par ICG confocale : facteur prédictif de croissance pour les petits mélanomes

Les seuls progrès majeurs, en termes de survie, de mélanomes cutanés reposent sur une détection plus précoce de petites lésions. Un des problèmes majeurs de l'ophtalmologiste est de ne pas pouvoir s'aider de l'analyse histologique. Il a déjà été montré que la présence de signes fonctionnels, de pigments oranges à la surface tumorale, d'un décollement séreux, d'une localisation postérieure, ainsi que d'une épaisseur supérieure à 2 mm et d'un diamètre de plus de 6 mm est associée à un plus haut risque de croissance tumorale. D'autre part, la présence histologique d'un réseau vasculaire complexe intratumoral avec présence de boucles vasculaires s'associe aux critères histologiques d'évolution défavorable et de survenue de métastases. Il existe une corrélation anatomopathologique entre la mise en évidence de cette microcirculation par l'ICG en mode confocale (en Scan Laser ophthalmoscopy). Les auteurs ont mené une étude prospective sur 98 patients présentant une lésion pigmentée du fond d'oeil dont l'épaisseur était comprise entre 1,5 mm et 5,5 mm. La croissance tumorale était définie comme une augmentation de 0,5 mm d'épaisseur ou de 1,5 mm de diamètre ou d'une croissance de l'une des marges de 0,75 mm, notée sur photographie du fond d'oeil.

La mise en évidence d'un réseau microvasculaire complexe et de boucles vasculaires était corrélée à la présence des autres facteurs de risque de croissance tumorale. Il y avait une forte corrélation avec une croissance documentée après 1 mois de suivi. La sensibilité de l'examen était de 96 % et la spécificité de 93 %. La valeur prédictive de croissance à 1 mois était de 88 % alors que la valeur prédictive négative était de 94 %. Cette étude nécessite un suivi prolongé afin de voir si les lésions ne présentant pas d'anomalie vasculaire vont rester stables.

Une corrélation entre l'aspect angiographique et l'apparition de métastases.




Mueller AJ, Freeman WR, Schaller UC, Kampick A, Foldberg R. MuSic report II. Complex microcirculation patterns detected by confocal indocyanine green angiography predict time to growth of small melanocytic tumors. Ophthalmology. 2002;109:2207-14.
Corrélation entre la présence d'un réseau vasculaire intratumorale, mise en évidence par ICG en mode confocale, et la régression tumorale après curiethérapie

La rapidité de la régression tumorale fait partie des facteurs pronostiques des mélanomes de l'uvée ; il s'agit en fait d'un signe indirect, les tumeurs à haut potentiel évolutif étant plus radio sensibles. La mise en évidence en ICG d'un réseau vasculaire complexe intratumoral et de boucles vasculaires est aussi associée à une évolution défavorable. Les auteurs ont comparé le taux de régression 1 mois après curithérapie chez 20 patients traités par Id 125 ou Ru 106 ; une ICG avait été pratiquée chez tous les patients avant irradiation. Le taux de régression était de 51,3 % chez les patients qui présentaient une vascularisation anormale en ICG alors qu'il n'était que de 28 % chez les patients sans anomalies vasculaires.

Cette étude est un élément de plus qui amène à penser que la présence d'une microcirculation tumorale et de boucles vasculaires sont des éléments de mauvais pronostic quand au risque de métastases.




Correlation between ICG angiography verified networks in uveal melanomas and rate of tumor regression after brachytherapy. Schaller UC, Mueller AJ, Bartsch DU, Schamberger M, Freeman WR, Kampick A. Ophthalmologe. 2002;99:545-8.
Injection de vert d'indocyanine comme traitement adjuvant à la thermothérapie transpupillaire dans le traitement des mélanomes de la choroïde

Parmi les traitements conservateurs des mélanomes de la choroïde, la thermothérapie transpupillaire s'est imposée récemment comme une alternative à la radiothérapie pour les petites lésions postérieures. Cette technique cependant est limitée par l'épaisseur tumorale et ne traite pas les cellules néoplasiques infiltrant la sclère. La technique repose sur l'interaction photochimique du tissu tumoral avec le laser. Le pic d'absorption du laser diode (810 nm) coïncide avec le pic d'absorption du vert d'indocyanine, qui pourrait théoriquement améliorer l'efficacité de la thermothérapie transpupillaire (TTT). Cette efficacité a été suggérée pour le traitement des hémangiomes de la choroïde.

Les auteurs ont mené une étude prospective randomisée : soixante patients, présentant un mélanome choroïdien postérieur de moins de 12 mm de diamètre et de moins de 4 mm d'épaisseur, ont été répartis en deux groupes. Dans le premier groupe, les patients étaient traités par TTT seule et dans le deuxième groupe une injection de vert d'indocyanine précédait la TTT. Les résultats ont été évalués sur la diminution d'épaisseur tumorale au cours des 12 premiers après traitement. La régression tumorale a suivi la même courbe dans les deux groupes et à 1 an, 40 % des tumeurs traitées par TTT seule avaient une épaisseur inférieure à 1,5 mm contre 50 % des tumeurs traitées par TTT associée au vert d'indocyanine. Cette différence n'était pas significative. Une récidive tumorale était notée chez 2 patients du groupe I et 3 patients du groupe II. L'association du vert d'indocyanine ne semble pas améliorer l'efficacité du traitement par TTT.

Le problème essentiel en matière de traitement tumoral est la sélectivité du traitement par rapport à la cible tumorale. Le vert d'indocyanine ne se fixe pas sélectivement sur les tissus tumoraux, on peut cependant penser que la néovascularisation intratumorale accumule plus de produit dans la lésion. Les résultats seraient peut-être plus positifs si les patients avaient été sélectionnés en fonction de l'aspect vasculaire de la lésion en ICG. On peut cependant noter qu'avec 6 % et 10 % de récidives respectivement dans chaque groupe, le taux de récurrence est élevé en comparaison des 2 % obtenu avec la protonthérapie et que les récidives sont associées à un moins bon pronostic vital.




Adjuvant indocyanine green in transpupillaty thermotherapy for choroidal melanoma. De Potter P, Jamart J. Ophthalmology. 2003;110:406-13.

© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline