Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising



Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 28, N° 2  - février 2005
pp. 224-230
Doi : JFO-02-2005-28-2-0181-5512-101019-200501714
Biofilms à Staphylococcus epidermidis à la surface des implants intraoculaires
 
Figure 1

Figure 1. Représentation schématique des différentes phases de la formation des biofilms.
Figure 2

Figure 2. Appendice en forme de « pied de table » (flèche blanche) à partir d’une cellule d’une souche clinique N890074 de Staphylococcus epidermidis (flèche hachurée) sur un implant intraoculaire, observé après 5 minutes d’incubation en présence d’une suspension bactérienne de 108 CFU/ml (grossissement original x 50 000).
Figure 3

Figure 3. Dans une étude personnelle basée sur la microscopie électronique à balayage, nous avons montré que les cellules d’une souche clinique N890074 de Staphylococcus epidermidis sont englobées dans un matériel adhésif et mucoïde à la surface de l’IOL [25]. La rupture iatrogénique de cette couche mucoïde par l’impact du faisceau d’électrons produits au cours de l’examen de l’implant intraoculaire a clairement mis en évidence que ce matériel gélatineux (encore appelé matrice extracellulaire ou slime ou glycocalyx) entourait les microcolonies bactériennes en globalité, expliquant ainsi pourquoi les bactéries s’accumulent à la surface de l’IOL sous cette forme (grossissement original x 50 000). Les deux flèches blanches indiquent le bord antérieur et postérieur de la couche de slime. La flèche hachurée souligne la paroi de la bactérie, entièrement englobée dans le slime. Cette photographie a été prise après un temps d’incubation de l’implant d’1 heure dans une suspension bactérienne à 108 CFU/ml.
Figure 4

Figure 4. Les bactéries s’accumulent en microcolonies à la surface des implants intraoculaires et la couche mucoïde enveloppe ces structures (grossissement original × 8 000). Cette photographie a été prise après un temps d’incubation d’1 heure de l’implant dans la suspension bactérienne à 108 CFU/ml.
Figure 5

Figure 5. Moyens de résistance d’un biofilm mature contre les défenses naturelles et artificielles de l’organisme.


EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline