Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 29, N° 1  - janvier 2006
pp. 47-50
Doi : JFO-01-2006-29-1-0181-5512-101019-200507438
Canaliculite lacrymale à Actinomyces
À propos d’un cas
 

L. Levecq [1], P. Eloy [2], M.-C. Nollevaux [3], A. Kozyreff [1], A.-P. Guagnini [1], S. Collet [2]
[1] Service d’Ophtalmologie,
[2] Service d’ORL,
[3] Service d’Anatomie Pathologique, Université Catholique de Louvain, Cliniques Universitaires de Mont-Godinne, Yvoir, Belgique.

Communication affichée avec présentation orale au 110e Congrès de la Société Française d’Ophtalmologie en mai 2004.


Tirés à part : L. Levecq,

[4] Service d’Ophtalmologie, Université Catholique de Louvain, Cliniques Universitaires de Mont-Godinne, 5530 Yvoir, Belgique. laurent.levecq@ofta.ucl.ac.be

@@#100979@@
Canaliculite lacrymale à Actinomyces : à propos d’un cas

Les auteurs rapportent le cas d’un larmoiement purulent chronique unilatéral résistant à un traitement par collyres antibiotiotiques chez une patiente âgée de 62 ans. La dacryocystorhinostomie fut inefficace. La mise en culture des sécrétions mit en évidence des colonies d’Actinomyces sp. Une canaliculotomie montra la présence de concrétions solides et permit la résolution des symptômes. L’examen histologique confirma le diagnostic de canaliculite lacrymale à Actinomyces.

Abstract
Actinomycotic lachrymal canaliculitis: a case report

The authors report a case of unilateral chronic epiphora resistant to prolonged topical antibiotic treatment in a 62-year-old woman. Culture yielded some colonies of Actinomyces species. A dacryocystorhinostomy was found to be ineffective. Canaliculotomy with removal of cast resolved the chronic canaliculitis. Histological examination confirmed the diagnosis of solid cast of Actinomyces.


Mots clés : Actinomyces , canaliculite , canaliculotomie

Keywords: Actinomyces , canaliculitis , canaliculotomy


INTRODUCTION

Le larmoiement chronique est un motif de consultation relativement fréquent en ophtalmologie. L’anamnèse, l’examen clinique en lampe à fente et le lavage des voies lacrymales permettent souvent de poser le diagnostic.

Nous rapportons le cas d’une patiente présentant un larmoiement unilatéral pour lequel une dacryocystorhinostomie s’est révélée inefficace. Le diagnostic final de canaliculite à Actinomyces de la paupière inférieure n’a pu être posé que tardivement.

OBSERVATION

Une femme, âgée de 62 ans, présentait un œdème palpébral inférieur et surtout un larmoiement purulent résistant à divers collyres antibiotiques. Aucun germe n’avait pu être mis en évidence à partir de la mise culture des sécrétions oculaires.

Une dacryocystorhinostomie par voie endonasale fut réalisée. Les produits du lavage postopératoire furent soumis à un examen direct qui montra la présence de bacilles Gram négatif à structure filamenteuse pseudo-fongique. La mise en culture prolongée retrouve un Actinomyces Sp sensible à la pénicilline et à l’amoxycilline. Après l’intervention, bien que l’œdème palpébral ait disparu, il persistait de nombreuses sécrétions purulentes invalidantes malgré la prise d’antibiotiques par voie orale. La patiente fut alors adressée dans le service d’ophtalmologie pour avis.

L’examen en lampe à fente montrait un aspect inflammatoire de la paupière en regard du canalicule inférieur, une dilatation du point lacrymal inférieur et la présence de sécrétions purulentes granulaires exprimables par manipulation digitale du canalicule (fig. 1). Le point lacrymal supérieur et le canalicule supérieur étaient normaux.

Le lavage des voies lacrymales à la canule montra la parfaite perméabilité des voies lacrymales.

Le diagnostic clinique de canaliculite lacrymale à Actinomyces fut posé et une chirurgie canaliculaire fut proposée à la patiente. Une canaliculotomie par incision de la paroi horizontale du canalicule fut réalisée sous anesthésie locale. Cette intervention permit de découvrir la présence de six concrétions jaunes, ovoïdes et de consistance solide (fig. 2). Le grand axe de la plus grande de ces concrétions était de 4 mm (fig. 3). Histologiquement, un amalgame compact de bactéries filamenteuses apparaissant basophiles fut mis en évidence en coloration par hématoxyline et éosine, conférant à l’ensemble un aspect en balle de coton (fig. 4). En bordure de ces conglomérats bactériens, on observait un alignement de cellules inflammatoires essentiellement polynuclées (fig. 5).

La patiente fut réexaminée à plusieurs reprises après la chirurgie. Plus d’un an après la chirurgie, les symptômes avaient disparu et il n’y avait plus de sécrétions purulentes mobilisables.

DISCUSSION

La canaliculite à Actinomyces est une pathologie peu fréquente et sous-estimée en raison de la difficulté d’isoler l’agent pathogène [1]. Actinomyces est un bacille Gram positif anaérobie, présent à l’état normal dans la cavité buccale en particulier dans les cryptes amygdaliennes et dans la plaque dentaire, mais pas dans le cul-de-sac conjonctival [1], [2]. L’infection qu’il provoque est habituellement insidieuse et chronique car il s’organise en amas compacts appelés « granules sulfures » très adhérents aux tissus envahis [3]. Il existe cinq formes cliniques majeures : cérébrale, cervico-faciale, thoracique, abdominale et pelvienne. Au niveau oculaire, en plus des canaliculites, il peut être responsable de blépharites, conjonctivites, dacryocystites, endophtalmies post-opératoires et d’infections d’implant orbitaire [2]. La canaliculite est généralement unilatérale et inférieure [2]. Les concrétions se développent dans la lumière du canalicule sans en infiltrer la paroi [1], [3]. C’est ce qui explique la guérison complète après exérèse de l’ensemble des concrétions.

Le larmoiement peut s’expliquer à la fois par l’altération par inflammation de la fonction de pompe du canalicule et à la fois par l’obstruction mécanique de sa lumière par les concrétions [4].

La clinique de cette affection est trompeuse et peut amener, comme ce fut le cas pour cette patiente, à la réalisation inutile et inefficace d’une dacryocystorhinostomie si l’examen du canalicule et le lavage des voies lacrymales ne sont pas effectués. Nous insistons sur la nécessité d’un examen minutieux comprenant la manipulation digitale du canalicule à la recherche de sécrétions purulentes évocatrices de l’affection.

L’examen classique d’imagerie était le CT-Scan associé à la dacryographie, mais actuellement l’utilisation de sonde à ultrasons de haute fréquence non invasives offre de nouvelles perspectives pour l’exploration des canalicules et la découverte de concrétions solides [5], [6], [7]. La mise en évidence de l’Actinomyces nécessite des cultures prolongées sur gélose au sang et une confirmation histologique est souvent nécessaire [3].

Le traitement médical à base de pénicilline ou céphalosporine par voie topique ou systémique, est souvent décevant probablement parce que les antibiotiques ne peuvent pénétrer dans les concrétions [2]. Comme traitement de l’affection, le simple curetage est souvent préconisé à condition d’avoir un point lacrymal suffisamment large et d’extraire la totalité des concrétions [2], [4], [8]. Chez cette patiente, nous avons préféré effectuer une canaliculotomie pour être certain de réaliser une ablation complète de toutes les concrétions et une oxygénation du canalicule, supprimant ainsi les conditions anaérobies nécessaires au développement de la bactérie [4].

Un larmoiement clair peut constituer la complication chronique de la canaliculotomie en cas de non-compensation par le canalicule supérieur. Certains auteurs ont par ailleurs proposé l’adjonction d’oxygène hyperbare en caisson dans certains cas [9].

CONCLUSION

La canaliculite à actinomyces est une affection rare. Ce diagnostic doit être envisagé devant tout larmoiement purulent unilatéral chronique. La confirmation bactériologique est difficile à obtenir. L’examen clinique doit rechercher la présence de sécrétions purulentes granulaires par manipulation digitale du canalicule. Un lavage des voies lacrymales montre la perméabilité des voies lacrymales et rend inutile la réalisation d’une dacryocystorhinostomie. La canaliculotomie permettant l’éxérèse des concrétions et l’oxygénation du canalicule est une alternative possible au curetage à l’aveugle.

Références

[1]
Bronner A, Flament JP, Lasserre JP, Hecker J, Simony N. L’actinomycose lacrymale canaliculaire : problèmes diagnostiques et thérapeutiques. Bull Soc Ophtalmol France, 1982;5:703-5.
[2]
Hussain I, Bonshek RE, Loudon K, Armstrong M, Tullo AB. Canalicular infection caused by actinomyces. Eye, 1993;7:542-4.
[3]
McKellar M, Aburn NS. Cast-forming actinomyces israelii canaliculitis. Aust NZJ Ophthalmol, 1997;25:301-3.
[4]
Vecsei VP, Hubert-Spitzy V, Arocker-Mettinger E, Steinkogler FJ. Canaliculitis: difficulties in diagnosis, differential diagnosis and comparison between conservative and surgical treatment. Ophthalmologica, 1994;208:314-7.
[5]
Helies P, Cosnard G, Pharaboz C, Maille M, Maurin JF. La dacryocystographie en TDM et IRM. J Fr Ophtalmol, 1995; 18:763-70.
[6]
Ostendorf M, Tost F. Examen des canalicules lacrymaux par imagerie médicale avec la sonographie à 20 MHz : cas de diagnostic normal. J Fr Ophtalmol, 2003;10:1031-4.
[7]
Tost F, Bruder R, Ostendorf M. Sonographie de haute fréquence appliquée aux affections des canalicules lacrymaux. J Fr Ophtalmol, 2003;10:1035-8.
[8]
Pavilack MA, Frueh BR. Thorough curettage in the treatment of chronic canaliculitis. Arch Ophthalmol, 1992;110:200-2.
[9]
Shauly Y, Nachum Z, Gdal-On M, Melamed Y, Miller B. Adjunctive hyperbaric oxygen therapy for actinomycotic lacrimal canaliculitis. Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol, 1993;231:429-31.




© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline