Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Nutrition clinique et métabolisme
Volume 31, n° 3
page 167 (septembre 2017)
Doi : 10.1016/j.nupar.2017.06.091
Vie de la SFNEP

Fin de mandat
End of term
 

Eric Fontaine a, , b
a Inserm U1055, bioénergétique fondamentale et appliquée, université Joseph-Fourier, BP 53, 38041 Grenoble cedex 9, France 
b Unité de nutrition artificielle, pôle Digidune, centre hospitalier universitaire de Grenoble, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 

Correspondance.

J’ai le privilège d’habiter une belle maison de pierre. C’est une vieille maison. Dans le village, il se dit qu’elle daterait du douzième siècle. Initialement maison du curé, transformée en ferme lorsque l’église fut déplacée suite à un éboulement de terrain, elle a été rachetée puis restaurée pour devenir une maison de charme. J’en suis propriétaire, mais je m’en sens locataire, tant je perçois qu’elle a existé avant que je ne l’habite et qu’elle continuera après mon départ. Je n’y suis que de passage et je dois la préserver. Sur la façade sud, un des précédents « locataires », sans doute mu par le même sentiment, a ajouté un cadran solaire sur lequel est écrit en latin : fugit irreparabile tempus . On le sait tous, même si l’on fait semblant de l’oublier, le temps passe irrémédiablement. Est donc passé pour moi le temps d’un mandat de président de la SFNEP.

Qu’on le veuille ou non, être élu(e) président(e) de quelque chose crée toujours une satisfaction transitoire qui s’efface progressivement lorsque l’on prend conscience du travail qu’il va maintenant falloir réaliser. Pour n’avoir exercé que des mandats associatifs dans des conditions où le résultat des élections ne faisait guère de doute compte tenu de l’absence de compétition, j’imagine sans peine le plaisir que doit procurer la victoire lors d’une élection politique. C’est peut-être pour revivre cet instant de plaisir que des femmes et des hommes politiques se représentent aux élections, quel que soit leur bilan, quels que soient leurs adversaires et quelles que soient les générations montantes dans leur propre camp.

Présider la SFNEP fut pour moi un honneur, et je ne crois pas me tromper en affirmant que cela fut aussi le cas pour tous mes prédécesseurs. Présider la SFNEP fut aussi un grand bonheur, tant il fut plaisant de travailler avec les différents membres du conseil d’administration. Je le dis sans aucune démagogie, mon rôle s’est bien souvent limité à trouver les moyens de mener à bien les différentes actions qu’ils proposaient. Autant le dire, si un bilan doit être fait, il doit être porté au crédit de toute une équipe.

Mais il y a une chose que j’ai fait seul, un privilège que j’ai exercé, celui de communiquer avec vous directement par l’intermédiaire de ces éditoriaux dans lesquels j’ai pu écrire sans filtres. Combien ont été lus, appréciés ou détestés ? Je ne saurais le dire. Pour ne rien vous cacher, cela me chagrine de n’avoir eu que peu de retour, car ils étaient parfois polémiques. La manière dont j’écris est très différente de la manière dont je parle. Croyez-moi, ces petits éditoriaux m’ont demandé des heures de travail. Le privilège d’écrire n’importe quoi ne vous autorise pas à écrire n’importe comment !

Sans que le nombre de mandats de président soit limité dans les statuts de notre association, aucun président n’a brigué un second mandat. Je suivrai cette règle non écrite. La SFNEP est une société forte et vivante qui ne craint pas de laisser les clefs de la maison à d’autres. Avec le renouvellement des personnes vient le renouvellement des idées. Il faut considérer (c’est malheureux, mais c’est ainsi) que même les plus créatifs d’entre nous ont peu d’idées et que lorsqu’ils réussissent à différents postes c’est souvent en « recyclant » une idée précédemment utilisée. Dans l’art, on appelle çà un style ; les plus grands artistes étant ceux qui ont su faire évoluer leur propre style. Et puisqu’il y a vraiment très peu de grands artistes, il est bon et sage que les responsables changent régulièrement.

Lorsqu’un vignoble change de vigneron, le vin s’en ressent. On peut préférer l’ancien ou au contraire le nouveau, mais si le vin provient d’un grand terroir, les différences restes mineures au regard des qualités intrinsèques du terroir. J’ai toute confiance dans le fabuleux terroir que représente la SFNEP.


Top of the page

© 2017  Association pour le développement de la recherche en nutrition (ADREN)@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@