Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Nutrition clinique et métabolisme
Volume 31, n° 3
pages 242-243 (septembre 2017)
Doi : 10.1016/j.nupar.2017.06.060
La citrulline réoriente les flux énergétiques au profit de la synthèse protéique musculaire
 

A. Goron 1, , S. Blanchet 2, É. Fontaine 1, C. Moinard 1
1 LBFA et Beesy, université Grenoble Alpes, Inserm U1055, France 
2 Institute for Advanced Biosciences, Grenoble, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction et but de l’étude

La citrulline est connue pour stimuler la synthèse protéique musculaire. Or, celle-ci a un coût énergétique élevé et aucune donnée n’est disponible afin de savoir si la citrulline modifie en parallèle les flux énergétiques entre les différentes composantes les plus énergivores (synthèse protéique, synthèse d’ADN/ARN et pompes Na+/K+). Ainsi, nous nous sommes proposés de déterminer l’effet de la citrulline sur la synthèse protéique et, simultanément, sur le métabolisme énergétique.

Matériel et méthodes

Des myotubes dérivés d’une culture primaire de myoblastes de souris ont été utilisés. Les cellules ont été incubées dans un milieu complet DMEM (témoin positif) ou dans un milieu DMEM sans sérum ni acides aminés avec 0,2 % BSA (témoin négatif) pendant 16h (afin de diminuer la synthèse protéique) suivi d’une incubation pendant 2h avec ou sans citrulline (5mM) (n =8 par groupe). Puis, les cellules ont été (1) lysées afin de mesurer la synthèse protéique par la méthode SUnSET ; (2) utilisées pour la mesure de la respiration par oxygraphie (SeaHorse) à l’état basal et après l’addition d’inhibiteurs (cycloheximide (40μM) pour la synthèse protéique, ouabaïne (300μM) pour les pompes Na+/K+ et actinomycine D (10μM) pour la synthèse d’ADN/ARN). Cette approche permet d’évaluer la part énergétique correspondant à ces différents postes de dépense. Par ailleurs, les effets de la citrulline sur la glycolyse (par mesure du pH) et la β-oxydation (par le biais d’un inhibiteur, l’étomoxir) ont été déterminés à l’état basal par oxygraphie (SeaHorse).

Résultats

Les résultats sont présentés dans le Tableau 1. Par ailleurs, la citrulline n’a pas d’effet sur la glycolyse mais augmente de 30 % la β-oxydation (citrulline : 131±7 contre témoin négatif : 98±6 ; UA, p <0,05).

Conclusion

La citrulline augmente la synthèse protéique musculaire (+36 %) via une redistribution des flux énergétiques en faveur de cette dernière (+27 %). Cette redistribution pourrait être liée à l’augmentation de la β-oxydation (+30 %).

The full text of this article is available in PDF format.


© 2017  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline