Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 40, n° 7
pages 542-546 (septembre 2017)
Doi : 10.1016/j.jfo.2016.07.027
Received : 6 June 2016 ;  accepted : 25 July 2016
Glaucome et drusen du nerf optique : les limites de l’OCT papillaire
Glaucoma and optic nerve drusen: Limitations of optic nerve head OCT
 

M. Poli a, , J. Colange a, B. Goutagny a, E. Sellem b
a Centre ophtalmologique Pôle-Vision-Val d’Ouest, clinique du Val d’Ouest, 39, chemin de la Vernique, 69130 Ecully, France 
b Centre ophtalmologique Kleber, 50, cours Franklin-Roosevelt, 69006 Lyon, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Les drusen de la papille sont des dépôts calciques congénitaux localisés dans la portion prélaminaire de la tête du nerf optique. Leur association à des déficits du champ visuel est classiquement décrite, mais le diagnostic de glaucome n’est pas aisé dans ces cas de dysmorphie papillaire.

Description du cas

Nous décrivions le cas d’un patient de 67 ans porteur de drusen de la papille compliqués d’une atteinte glaucomateuse. Cette dernière est confirmée par le champ visuel et l’OCT des fibres nerveuses rétiniennes peripapillaires (RNFL), mais la mesure de la distance minimale entre ouverture de la membrane de Bruch et membrane limitante interne (BMO-MRW) par OCT est normale.

Discussion

La mesure en OCT du BMO-MRW est un nouvel outil de diagnostic du glaucome. Les drusen papillaires superficiels, qui s’interposent entre la membrane limitante interne et l’ouverture de la membrane de Bruch surestiment la valeur de ce paramètre.

Conclusion

L’utilisation de la mesure BMO-MRW n’est pas adaptée aux cas de drusen papillaires qui sont source de faux-négatifs de ce paramètre, et le diagnostic de glaucome devra dans ce cas s’étayer sur d’autres arguments tels que la présence d’un déficit fasciculaire des fibres nerveuses rétiniennes, un amincissement de l’épaisseur RNFL ou de celle du complexe ganglionnaire maculaire, ainsi que sur les données du champ visuel.

The full text of this article is available in PDF format.
Summary
Introduction

Optic nerve head drusen are congenital calcium deposits located in the prelaminar section of the optic nerve head. Their association with visual field defects has been classically described, but the diagnosis of glaucoma is not easy in these cases of altered optic nerve head anatomy.

Case study

We describe the case of a 67-year-old man with optic nerve head drusen complicated by glaucoma, which was confirmed by visual field and OCT examination of the peripapillary retinal nerve fiber layer (RNFL), but the measurement of the minimum distance between the Bruch membrane opening and the internal limiting membrane (minimum rim width, BMO-MRW) by OCT was normal.

Discussion

OCT of the BMO-MRW is a new diagnostic tool for glaucoma. Superficial optic nerve head drusen, which are found between the internal limiting membrane and the Bruch's membrane opening, overestimate the value of this parameter.

Conclusion

BMO-MRW measurement is not adapted to cases of optic nerve head drusen and can cause false-negative results for this parameter, and the diagnosis of glaucoma in this case should be based on other parameters such as the presence of a fascicular defect in the retinal nerve fibers, RNFL or macular ganglion cell complex thinning, as well as visual field data.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Glaucome/diagnostic, Drusen du nerf optique/diagnostic, Drusen du nerf optique/complications, Imagerie diagnostique

Keywords : Glaucoma/diagnosis, Optic nerve drusen/diagnosis, Optic nerve drusen/complications, Diagnostic imaging, Optical coherence tomography


Description du cas

Nous rapportons le cas d’un patient de 67 ans, sans antécédents familiaux de glaucome, porteur d’une hypertonie oculaire de 28mmHg sur son œil droit unique. La papille ne paraît pas excavée mais ses contours sont flous (Figure 1). Le champ visuel met en évidence une ébauche de scotome arciforme inférieur (Figure 2) parfaitement corrélée à un amincissement de la couche des fibres nerveuses rétiniennes (RNFL) de localisation supérieure (Spectralis OCT2, Heidelberg, Allemagne) (Figure 3). Pourtant, le paramètre BMO-MRW (Bruch's Membrane Opening-Minimal Rim Width ), qui analyse la perte des axones ganglionnaires au sein même de la papille est normal (Fig. 4). On constate des lacunes hypo-réflectives au sein de la tête du nerf optique fortement évocatrices de drusen de la papille (Figure 4), et l’auto-fluorescence confirme ce diagnostic (Figure 5).



Figure 1


Figure 1. 

Papille non excavée aux contours flous évocatrice de drusen papillaires.

Zoom



Figure 2


Figure 2. 

Champ visuel 24.2 Humphrey : ébauche de scotome arciforme inférieur.

Zoom



Figure 3


Figure 3. 

OCT Retinal Nerve Fiber Layer (RNFL) : amincissement des fibres nerveuses péripapillaires supérieures corrélé aux déficits inférieurs du champ visuel.

Zoom



Figure 4


Figure 4. 

OCT Bruch's Membrane Opening -Minimal Rim Width (BMO-MRW) : lacunes hypo-réflectives évocatrices de drusen papillaires et surestimation de la mesure de ce paramètre dans la région nasale : fausse normalité du MRW.

Zoom



Figure 5


Figure 5. 

Autofluorescence de la papille : hyper-autofluorescence papillaire confirmant le diagnostic de drusen papillaires.

Zoom

Discussion

Les drusen papillaires sont des dépôts acellulaires de phosphate de calcium, d’acides aminés et nucléiques et de mucopolysaccharides de potentiel évolutif très lent, localisés de façon superficielle ou profonde dans la portion pré-laminaire de la papille [1]. Les drusen les plus superficiels sont visibles biomicroscopiquement, donnant un aspect flou et grumeleux aux limites de la papille. Ils affectent 0,3 % de la population adulte sans prédominance de genre et de façon bilatérale dans 75 % des cas. Les mécanismes de survenue de ces derniers ne sont pas clairement élucidés, et plusieurs hypothèses sont émises comme celle d’une anomalie congénitale du métabolisme axonal à l’origine de dépôts de cristaux de calcium intra-mitochondriaux qui entraîneraient d’un ralentissement du flux axoplasmique puis une extrusion de ces cristaux dans le compartiment extra-cellulaire [2]. Une autre hypothèse suggère qu’une étroitesse congénitale du canal scléral pourrait aboutir à un ralentissement du flux axoplasmique et à des altérations ischémiques à l’origine de dépôts calciques mitochondriaux secondairement accumulés dans le compartiment extracellulaire [3].

Bien que souvent asymptomatiques, les drusen papillaires sont associés dans 24 à 87 % des cas à des déficits du champ visuel dont les mécanismes physiopathologiques restent débattus [4, 5]. Le cas que nous rapportons illustre l’association classiquement décrite entre drusen de la papille et glaucome [6, 7, 8, 9, 10], et on remarque d’ailleurs ici que les déficits glaucomateux sont plus marqués en regard des drusen les plus volumineux. Le diagnostic de glaucome n’est jamais aisé dans ce cas de figure, d’autant que les drusen peuvent aussi être à l’origine d’hémorragies de la papille [11]. L’apport de la mesure du BMO-MRW est limité en cas d’anomalie morphologique de la tête du nerf optique : les drusen papillaires sont une source de faux-négatifs de ce paramètre, car leur présence perturbe fortement la mesure de la distance minimale entre limitante interne et ouverture de la membrane de Bruch en la surestimant.

Conclusion

L’interprétation du paramètre BMO-MRW doit être précautionneuse chez les patients porteurs de drusen de la papille, et le diagnostic de glaucome devra s’étayer sur les autres examens dont nous disposons : recherche d’un déficit fasciculaire au fond d’œil et sur les clichées anérythres, OCT RNFL et du complexe ganglionnaire maculaire, et bien sûr, le champ visuel.

Déclaration de liens d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Références

Lam B.L., Morais C.G., Pasol J. Drusen of the optic disc Curr Neurol Neurosci Rep 2008 ;  8 : 404-408 [cross-ref]
Tso M.O. Pathology and pathogenesis of drusen of the optic nervehead Ophthalmology 1981 ;  88 : 1066-1080 [cross-ref]
Kapur R., Pulido J.S., Abraham J.L., Sharma M., Buerk B., Edward D.P. Histologic findings after surgical excision of optic nerve head drusen Retina 2008 ;  28 : 143-146 [cross-ref]
Auw-Haedrich C., Staubach F., Witschel H. Optic disk drusen Surv Ophthalmol 2002 ;  47 : 515-532 [cross-ref]
Katz B.J., Pomeranz H.D. Visual field defects and retinal nerve fiber layer defects in eyes with buried optic nerve drusen Am J Ophthalmol 2006 ;  141 : 248-253 [inter-ref]
Grippo T.M., Shihadeh W.A., Schargus M., and al. Optic nerve head drusen and visual field loss in normotensive and hypertensive eyes J Glaucoma 2008 ;  17 : 100-104 [cross-ref]
Lee A.G., Zimmerman M.B. The rate of visual field loss in optic nerve head drusen Am J Ophthalmol 2005 ;  139 : 1062-1066 [inter-ref]
Piccone M.R., Piltz-Seymour J.R., Shin D. Coexisting optic nerve head drusen and glaucoma Ophthalmology 1998 ;  105 : 761-762 [cross-ref]
Roh S., Noecker R.J., Schuman J.S. Evaluation of coexisting optic nerve head drusen and glaucoma with optical coherence tomography Ophthalmology 1997 ;  104 : 1138-1144 [cross-ref]
Samples J.R., van Buskirk M., Shults W.T., Van Dyk H.J. Optic nerve head drusen and glaucoma Arch Ophthalmol 1985 ;  103 : 1678-1680
Bremond-Gignac D., Milazzo S. Drusen of the optic nerve in children and bleeding complications J Fr Ophtalmol 2011 ;  34 : 679-682



© 2017  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline