Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 40, n° 9
pages e337-e338 (novembre 2017)
Doi : 10.1016/j.jfo.2017.04.010
Lettres à l'éditeur

Uvéite antérieure révélant une leucémie lymphoïde chronique
Anterior uveitis as the presenting sign of chronic lymphocytic leukemia
 

S. Khochtali a, , b , S. Zina a, b, M. Kechida b, c, H. Chakroun a, b, O. Bellassoued a, b, B. Jelliti a, b, M. Khairallah a, b
a Service d’ophtalmologie, hôpital universitaire Fattouma-Bourguiba, 5019 Monastir, Tunisie 
b Faculté de médecine, université de Monastir, 5019 Monastir, Tunisie 
c Service de médecine interne, hôpital universitaire Fattouma-Bourguiba, 5019 Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.
Introduction

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une prolifération lymphoïde monoclonale constituée de lymphocytes matures de phénotype B, et responsable d’une infiltration médullaire, sanguine et parfois ganglionnaire. C’est la plus fréquente des leucémies de l’adulte. La découverte d’une hyperlymphocytose lors d’une numération et formule sanguine (NFS), réalisée pour une autre raison, est la circonstance de découverte la plus fréquente [1]. Les manifestations ophtalmologiques sont rares [2]. L’infiltration de chambre antérieure (CA) est exceptionnelle [3].

Nous rapportons le cas d’un patient chez qui une « uvéite antérieure » a révélé une LLC.

Observation

Il s’agit d’un patient âgé de 81 ans, qui s’est présenté avec une baisse de vision de l’œil droit. L’œil gauche était non fonctionnel (phacoémulsification 5 ans auparavant, et chirurgie de décollement de rétine, qui a échoué, 3 ans auparavant).

L’examen ophtalmologique à droite a trouvé une acuité visuelle limitée à 3/10. L’examen à la lampe à fente a montré des précipités rétrocornéens granulomateux, un Tyndall cellulaire de CA à 2 croix, des synéchies iridocristalliniennes (Figure 1) et un Tyndall cellulaire du vitré à 1 croix, sans foyers choriorétiniens ni vasculite rétinienne au fond d’œil. Il n’avait pas de rougeur conjonctivale. Une cataracte moyennement dense a été également notée. L’examen de l’œil gauche n’a pas trouvé de signes inflammatoires.



Figure 1


Figure 1. 

Photographies du segment antérieur de l’œil droit montrant des synéchies iridocristalliniennes (A) et un précipité rétrocornéen granulomateux (tête de flèche) (B).

Zoom

La tomographie en cohérence optique était sans anomalies à droite. L’angiographie à la fluorescéine était floue à droite, essentiellement à cause de la mauvaise dilatation pupillaire et de la cataracte. L’échographie oculaire n’a pas objectivé d’anomalies à droite.

Devant l’uvéite antérieure de l’œil droit chez un patient de 81 ans, un bilan étiologique a été entrepris. Ce bilan comprenait un examen clinique par l’interniste, une NFS, une vitesse de sédimentation, une radiographie de thorax, une intradermoréaction à la tuberculine et une sérologie de la syphilis. La notion d’amaigrissement récent chiffré à 4kg en 3 mois a été retrouvée. La NFS a objectivé une hyperleucocytose à 25,2×109/L à prédominance lymphocytaire (14,6×109/L), avec un taux d’hémoglobine à 11,9g/dL et des plaquettes à 256×109/L. Il y avait des lymphocytes atypiques au frottis sanguin. Le diagnostic de LLC a été retenu. Le bilan d’extension était négatif. Devant l’absence d’atteinte viscérale, une surveillance a été préconisée par les hématologistes.

Le patient a eu un traitement corticoïde topique, sans amélioration de la « pseudo-inflammation » de la CA. Une acuité visuelle stable, un Tyndall cellulaire de CA à 2 croix, sans anomalies du fond d’œil ont été retrouvés au contrôle ophtalmologique à 6 mois, au niveau de l’œil droit.

Discussion

La survenue d’une inflammation oculaire de « novo », chez un sujet de plus de 60 ans, doit faire rechercher une pseudo-uvéite ou « masquerade syndrome ». Ces pseudo-uvéites miment une atteinte intraoculaire inflammatoire ou infectieuse. Elles sont essentiellement secondaires à des pathologies tumorales, et en particulier le lymphome oculaire et cérébral primitif chez le sujet âgé [4]. Chez notre patient, des signes inflammatoires intraoculaires ont révélé une LLC.

La prévalence de l’atteinte oculaire varie de 30 à 90 % chez des patients atteints de leucémies de différents types, la LLC représentant uniquement 5 % de ces cas de leucémie [5]. L’atteinte oculaire au cours des LLC pourrait être soit de mécanisme direct par infiltration tissulaire par les cellules leucémiques soit de mécanisme indirect secondaire à la dysfonction immunitaire, l’hyperviscosité, la thrombocytopénie, l’anémie ou aux traitements utilisés [2, 3, 6]. Les complications secondaires comprennent essentiellement les hémorragies intrarétiniennes, les cataractes postradiques et les rétinites infectieuses [2, 3, 6]. En effet, des uvéites virales liées au varicella-zoster virus ou au cytomégalovirus, et des rétinochoroïdites toxoplasmiques ont été décrites chez des patients présentant une LLC, le plus souvent sous traitements immunosuppresseurs [7, 8]. L’atteinte oculaire par infiltration tissulaire directe est plus rare [2]. Il n’existe que quelques rares cas rapportés dans la littérature démontrant la présence de cellules leucémiques dans l’humeur aqueuse, l’orbite, le nerf optique, la sclère ou la paupière [9, 2, 3, 6].

Chez notre patient, une atteinte oculaire mimant une uvéite antérieure a été révélatrice de la LLC. La preuve de la responsabilité de la LLC dans la survenue de l’uvéite antérieure est difficile à établir. Des lymphocytes atypiques peuvent être isolés par l’examen cytologique de l’humeur aqueuse (prélèvement par ponction du CA). L’amélioration de la pseudo-uvéite par le traitement hématologique de la LLC (lorsqu’il est indiqué) confirme également ce lien de causalité [3]. Chez notre patient, l’absence de réponse au traitement corticoïde local et la stabilité de l’atteinte oculaire à 6 mois, étaient en faveur de l’origine leucémique des cellules au niveau de la CA.

En conclusion, l’inflammation intraoculaire chez le sujet âgé peut être liée à une pseudo-uvéite secondaire en particulier à des causes malignes, dont la LLC.

Déclaration de liens d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Références

Dighiero G., Hamblin T.J. Chronic lymphocytic leukaemia Lancet 2008 ;  371 : 1017-1029 [cross-ref]
Buchan J., McKibbin M., Burton T. The prevalence of ocular disease in chronic lymphocytic leukaemia Eye 2003 ;  17 : 27-30 [cross-ref]
Gupta G., Larson R.A., Jampol L.M. Chronic lymphocytic leukemia masquerading as uveitis Retina 2007 ;  27 : 1311-1312 [cross-ref]
Murray P.I. Uveitis in the elderly Intraocular Inflammation Berlin Heidelberg: Springer-Verlag (2016).  10.1007/978-3-540-75387-2_49
Schachat A.P., Markowitz J.A., Guyer D.R., Burke P.J., Karp J.E., Graham M.L. Ophthalmic manifestations of leukemia Arch Ophthalmol 1989 ;  107 : 697-700 [cross-ref]
Hattenhauer M.G., Pach J.M. Ocular lymphoma in a patient with chronic lymphocytic leukemia Am J Ophthalmol 1996 ;  122 : 266-268 [inter-ref]
Hasselbach H.C., Fickenscher H., Nölle B., Roider J. Atypical ocular toxoplasmosis with concomitant ocular reactivation of varicella-zoster virus and cytomegalovirus in an immunocompromised host Klin Monbl Augenheilkd 2008 ;  225 : 236-239 [cross-ref]
Basu S., Das T., Biswas G. Bilateral toxoplasma retinochoroiditis in a patient with chronic myeloid leukemia treated with imatinib mesylate Ocul Immunol Inflamm 2010 ;  18 : 64-65 [cross-ref]
Kiratli H., Tarlan B., Tanas O., Uner A. Bilateral orbital involvement as the presenting sign of chronic lymphocytic leukemia J Fr Ophtalmol 2014 ;  37 : e9-e1010.1016/j.jfo.2013.03.015



© 2017  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline