Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 40, n° 9
pages e343-e346 (novembre 2017)
Doi : 10.1016/j.jfo.2017.02.010
Lettres à l'éditeur

Les hypertonies oculaires d’origine cristallinienne : à propos de 60 cas
Lens induced glaucoma: Report of 60 cases
 

M. Elyadari , S. Azennoud, S. Elmerrouni, S. Harchali, M. Zarrouki, Z. Jebbar, A. El Hassan, A. Berraho
 Service d’ophtalmologie B, hôpital des spécialités, CHU Ibn Sina Rabat, Quartier Souissi, 6220 Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.
Introduction

Le glaucome d’origine cristallinienne peut mettre en cause un angle irido cornéen fermé avec ou sans synéchies antérieures périphériques, ou un angle irido cornéen ouvert avec obstruction mécanique ou inflammatoire de la voie trabéculaire. Très régulièrement les deux mécanismes interfèrent rendant le diagnostic étiologique et la prise en charge de ce type de glaucome plus complexes ; ce d’autant que les niveaux de pression intra-oculaire et l’inflammation présente imposent une prise en charge rapide et orientée. Le but de notre travail est d’étudier le profil épidémiologique, étiologique des hypertonies oculaires d’origine cristallinienne ainsi que les traitements entrepris et les résultats thérapeutiques.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 60 cas d’hypertonie d’origine cristallinienne colligés au service d’ophtalmologie B de l’hôpital des spécialités de Rabat.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 48 ans. Le délai moyen de consultation était de 5jours. Les cataractes intumescentes (Figure 1) étaient présentes dans 58,3 % des cas, un glaucome phacolytique (Figure 2) dans 5,7 % des cas, une subluxatin ou une luxation cristallinienne dans 17 % des cas, une cataracte morganienne (Figure 3) dans 5,7 % des cas et une cataracte post-traumatique (Figure 4) dans 25 % des cas. Différentes techniques chirurgicales ont été utilisées, ainsi 33,3 % des patients ont bénéficiés d’une extraction intracapsulaire, une extraction extracapsulaire dans 41,6 %, une phacoemulsification dans 20 % des cas. Trois patients n’ont pas été opérés. Une iridectomie périphérique a été réalisée dans 11,6 % des cas. Le tonus oculaire est redevenu normal dans 91,6 % des cas et l’acuité visuelle s’est améliorée chez 66,6 % des patients.



Figure 1


Figure 1. 

Cataracte intumescente.

Zoom



Figure 2


Figure 2. 

Glaucome phakolytique.

Zoom



Figure 3


Figure 3. 

Cataracte morganienne subluxée.

Zoom



Figure 4


Figure 4. 

Cataracte post-traumatique.

Zoom

Discussion

Le cristallin peut être responsable d’une hypertonie oculaire dans deux circonstances : lorsqu’il se déplace ou lors de l’évolution d’une cataracte hyper-mûre.

Le glaucome phakomorphique est un glaucome aigu secondaire, par fermeture de l’angle provoquée par un cristallin cataracté très intumescent. Il devient exceptionnel de l’observer dans les pays développés [1]. Le tableau clinique est similaire à celui du glaucome primitif par fermeture de l’angle. L’extraction du cristallin s’impose naturellement, si possible à froid, après un traitement médical hypotonisant et anti-inflammatoire, et éventuellement une iridotomie [2, 3, 4].

La luxation du cristallin dans la chambre antérieure concerne essentiellement des globes aux attaches zonulaires fragiles et/ou avec une microsphérophakie, et peut être précipitée par une contusion oculaire. Cette situation justifie habituellement une phako-extraction en urgence [5].

Le glaucome phakolytique est la conséquence de l’obstruction trabéculaire par des protéines cristalliniennes, ayant traversé une capsule cristallinienne intacte mais devenu perméable, auxquelles s’associent des macrophages libérés en réaction [6]. Il est parfois difficile de distinguer le glaucome phakolytique d’un glaucome phako-anaphylactique, dans lequel la capsule cristallinienne fragilisée s’est rompue, créant une uvéite par réaction auto-immune. Dans tous ces cas, et naturellement, la phako-extraction s’impose.

Conclusion

Comprendre et savoir reconnaître l’origine du glaucome permet d’optimiser la prise en charge des patients et de proposer une alternative thérapeutique appropriée.

Déclaration d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Références

Quigley H.A., Friedman D.S., Congdon N.G. Possible mechanisms of angle-closure and malignant glaucoma J Glaucoma 2003 ;  12 : 167-180 [cross-ref]
Congdon N.G., Friedman D.S. Angle-closure glaucoma: impact, etiology, diagnosis, and treatment Curr Opin OPhthalmol 2003 ;  14 : 70-73 [cross-ref]
Foster P.J., Buhrmann R., Quigley H.A. The definition and classification of glaucoma in prevalence surveys Br J Ophthalmol 2001 ;  84 : 186-192
Tham C.C., Lai J.S., Poon A.S., and al. Immediate argon laser peripheral iridoplasty as initial treatment for acute phacomorphic angle-closure before cataract extraction: a preliminary study Eye 2005 ;  19 : 778-783 [cross-ref]
Liebermann J.M., Ritch R. Glaucoma associated with lens intumescence and dislocation The glaucomas. Saint Louis: CV Mosby (1996).  1033-1053
Liebermann J.M., Ritch R. Lens-induced open angle glaucoma The glaucomas. Saint Louis: CV Mosby (1996).  1023-1032



© 2017  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline