Article

10 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    13 10 0 0


Neurochirurgie
Vol 49, N° 2-3  - mai 2003
pp. 226-238
Doi : NCHIR-05-2003-49-2-3C2-0028-3770-101019-ART11
L'APPORT DES BLOCS ANESTHÉSIQUES DANS L'ÉVALUATION DU PATIENT SPASTIQUE
À propos d'une série de 815 blocs moteurs
 

P. Filipetti [1 et 2], P. Decq [1]
[1]  Groupe d'Évaluation et de Traitement de la Spasticité et de la Dystonie, Service de Neurochirurgie (Pr Y. Keravel), Hôpital Henri-Mondor, Créteil.
[2]  Centre Régional Spécialisé de l'Arche, Le Mans.

Tirés à part : P. Filipetti [1]

[3]  Service de Neurochirurgie (Pr Y. Keravel), Hôpital Henri-Mondor, 94010 Créteil.

@@#100979@@
Description

L'objet de cet article est de préciser l'intérêt des blocs anesthésiques dans l'évaluation du patient spastique. Cette publication résume notre expérience qui concerne 566 patients, de 4 à 72 ans (âge moyen : 48 ans), sélectionnés à partir d'une consultation spécialisée « Spasticité et Dystonie » et qui ont bénéficié de 815 blocs anesthésiques. Le diagnostic étiologique est dominé par les accidents vasculaires cérébraux (56 %), les infirmes moteurs cérébraux (21 %) et les traumatismes crâniens (14 %).

Méthode

Les blocs moteurs ont été réalisés selon un protocole standardisé (aiguille spécifiques, stimulateur, technique de repérage) et évalués de façon analytique et fonctionnelle.

Résultats

L'agent anesthésique utilisé a été dans la majorité des cas l'étidocaïne non adrénaliné à 1 % avec une efficacité constante du bloc moteur couplée à une grande rapidité d'induction (5 à 10 minutes), des ré-injections rarement nécessaires et des complications bénignes et exceptionnelles. La qualité du résultat du bloc moteur dépendait de la cible, de la précision du geste technique et de la coopération du patient. Les scores de Tardieu et d'Ashworth ont permis de montrer un gain constant de l'ordre de 2 à 3 points. Le score de Tardieu modifié apportait un peu plus de sensibilité. La disparition de la spasticité a permis de mesurer la responsabilité respective des éléments passifs et de l'hyperactivité musculaire. Les blocs sélectifs ont souligné le rôle du ou des muscles impliqués dans le trouble moteur. Les muscles antagonistes parfois démasqués ont pu être testés de façon plus précise. Le nouvel équilibre des forces en présence a été apprécié par un bilan plus fonctionnel et une observation des modifications du pattern gestuel au cours de la marche ou de la fonction de préhension.

Conclusion

Les blocs moteurs anesthésiques représentent actuellement une étape nécessaire et souvent décisive de l'évaluation du patient spastique. Le principal intérêt du bloc moteur est d'anticiper un nouvel équilibre fonctionnel et de simuler le traitement. La maîtrise du mécanisme intime du trouble moteur en fait un outil diagnostique performant et est à l'origine d'un meilleur ajustement de nos propositions thérapeutiques.

Abstract
Interest of anesthetic blocks for assessment of the spastic patient. A series of 815 motor blocks
Background

The purpose of the study was to emphasize the value of anesthetic blocks in the approach to the spastic patient. The report relates our experience concerning 566 patients (ranging in age from 4 to 72 years, mean 48 years) tested by 815 motor blocks performed within a “spasticity and dystonia evaluation” unit. The spasticity was mainly due to stroke (56%), cerebral palsy (21%) and traumatic brain injury (14%).

Methods

Motor blocks were performed with standardized procedure (specific needle, neurostimulator, localization technique), analytic and functional assessment.

Results

The anesthetic was mostly 1% non-adrenalized etidocaine, chosen for its onset and duration of action. Re-injections were few and side effects exeptional. Quality and motor blocks results were technique-dependent and required patient cooperation. The spasticity disappeared in blocked muscles. Tardieu and Ashworth modified scale showed constantly decreased spasticity (2 to 3 points) with better sensitivity for the Tardieu modified score. Local anesthetic blocks determined the relative contributions of overactivity and of muscle shortening in the generation of the pathologic posture, the muscle or muscles responsable for the spastic pattern and the level of active performance of the antagonistic muscle. New stability was evaluated by functional assessment of gait posture and prehension.

Conclusion

At the present time, anesthetic motor blocks represent a necessary and decisive stage procedure as regards spastic patient assessment. This method is particularly useful to anticipate a new functional balance and simulate treatment. Motor blocks provide acute knowledge of the pathological pattern and a better adjustment of therapeutic directions.

Keywords: spasticity , local anesthetic block






© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline