Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 145, n° 4S
page A29 (mai 2018)
Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.036
Posters

Lymphome T/NK de type nasal et neurosyphilis : à propos d’un cas
 

Omar Boudghene Stambouli, Pr , Nadia Djellouli, Dr, Ilham Mahi, Dr, Kamila Aboubaker, Dr, Rabab Benchachou, Dr
 Faculté de médecine, université Aboubakr Belkaid, laboratoire Toixmed 32, service de dermatologie, CHU Tlemcen, Algérie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le lymphome NK/T de type nasal est une entité anatomoclinique caractérisée par un processus nécrosant de la cavité nasale d’évolution lente. Nous rapportons un cas de lymphome T/NK de type nasal associé à une neurosyphilis.

Observations

Il s’agit d’un homme de 76 ans qui présentait une ulcération nécrotique de la pointe du nez rapidement évolutive avec une altération progressive de l’état général, les trois premières biopsies étaient non concluantes. Une sérologie syphilitique systématique est revenue positive (TPHA et VDRL), l’examen ophtalmologique a objectivé une rétinite de l’œil gauche et une étude du LCR a révélé une hyperprotéinorachie avec VDRL positif. Le diagnostic de neurosyphilis était retenu et le patient était mis sous Péni G.

Vu l’extension rapide des lésions une quatrième série des biopsies profondes avec immunomarquage était réalisée concluant finalement au diagnostic de lymphome T/NK extra-ganglionnaire de type nasal.

La BMO objectivait une moelle réactionnelle non envahie et le bilan d’extension n’a pas montré pas d’autres localisations. Le patient est décédé après la première cure de chimiothérapie suite à un choc septique.

Discussion

Le lymphome T/NK extra-ganglionnaire de type nasal survient généralement chez l’adulte à un âge moyen. Il représente 6 à 7 % des LNH dans certaines régions géographiques, en particulier l’Asie du Sud-Est, l’Amérique latine et l’Amérique du Sud. Il est rarement observé aux États-Unis et en Europe. L’atteinte cutanée primitive est rapportée dans 10 à 25 % des cas, elle peut siéger n’importe où, en incluant le visage. L’association d’un lymphome T/NK de type nasal à une neurosyphilis n’a jamais été décrite et il s’agit à notre connaissance du premier cas rapporté. Nous ne savons pas s’il existe un lien entre les deux pathologies ou si c’est simplement le fruit du hasard.

Conclusion

Le diagnostic du lymphome NK/T de type nasal est de très mauvais pronostic avec une faible médiane de survie. De ce fait, nous insistons sur l’importance d’un diagnostic précoce pour une meilleure prise en charge thérapeutique.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Évolution fatale, Lymphome extra-ganglionnaire à cellules T/NK de type nasal, Neurosyphilis




© 2018  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline