Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 145, n° 4S
page A39 (mai 2018)
Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.059
Posters

Amylose papuleuse : aspect clinique et dermoscopique
 

T. Becha 1, N. Litaiem 1, , M. Jones 1, A. Raboudi 1, S. Rammeh 2, N. Ezzine 1, F. Zeglaoui 1
1 Service de dermatologie, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 
2 Service d’anatomopathologie, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’amylose papuleuse (AP) ou lichen amyloïde ou constitue la forme la plus fréquente d’amylose cutanée primaire. Son étiologie est inconnue. Il se présente cliniquement sous forme de papules kératosiques fermes pigmentées coalescentes siégeant en regard des tibias. On rapporte un cas d’AP en décrivant son aspect dermoscopique.

Buts

Décrire l’aspect dermoscopique d’AP en lumière polarisée et non polarisée.

Résultats

Une femme âgée de 80 ans aux antécédents d’hypertension artérielle et de diabète nous a consulté pour des lésions prurigineuses des faces antérieures des jambes et des genoux évoluant depuis 6 mois. L’examen dermatologique trouve des papules brunâtres faisant 3mm de diamètre fermes et rugueuses à la palpation. Le diagnostic d’AP a été évoqué cliniquement devant cet aspect. La biopsie cutanée avait confirmé le diagnostic d’AP. Un examen dermoscopique de ces lésions a été effectué. En mode non polarisé on a trouvé une pigmentation au niveau des papules réalisant un aspect de « carrefour central ». En mode polarisé, on a observé des « structures cristallines » en rapport avec le dépôt amyloïde associées à la pigmentation striée. Un traitement dermocorticoïde (bêtaméthasone pommade) a été initié avec diminution du prurit.

Conclusion

La dermoscopie polarisée permet la visualisation de structures dans les couches profondes de la peau. En mode polarisé, les structures biréfringentes apparaissent sous forme de stries linéaires blanches brillantes dites « structures cristallines ». L’AP est caractérisé par des dépôts extracellulaires de fibrilles amyloïdes anormalement polymérisées. Cette substance amyloïde serait liée à une dégénérescence filamenteuse des kératinocytes associée au grattage chronique. Ces structures sont visualisées en dermoscopie polarisée sous formes de structures cristallines. Ce cas souligne l’importance de la dermoscopie en mode polarisée pour le diagnostic positif d’AP et pourrait dans les cas typiques d’éviter les biopsies.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2018  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline