Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 145, n° 4S
page A41 (mai 2018)
Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.064
Posters

Aspects épidemiocliniques et pronostiques des chéloïdes en Guinée-Bissau
 

A. Bouhamidi , M. EL Amraoui, N. Hjira, M. Boui
 Service de dermatologie, hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Les chéloïdes sont des tumeurs fibro-prolifératives bénignes mais pouvant être pourvoyeuses de réels préjudices esthétiques.

Buts

L’objectif de ce travail est d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques des chéloïdes en Guinée-Bissau.

Méthodes

Étude rétrospective, descriptive, étalée sur une durée de trois mois (du 21/05/2015 au 18/08/2015), au sein du 3e hôpital marocain médico-chirurgical de campagne, implanté à Bissau en Guinée-Bissau.

Résultats

Sur un total de 1377 consultations dermatologiques on a enregistré 60 cas de chéloïdes (soit une fréquence de 4,35 %). La tranche d’âge de 20 à 39 ans était la plus représentée (45 %). Le sexe féminin était majoritaire avec un sex-ratio H/F de 0,66. Trente-cinq pour cent des patients avaient des antécédents familiaux de chéloïdes et 78,3 % des cas rapportent une notion de traumatisme préalable (accident de la circulation, brûlures). La taille des lésions variait entre 1 et 45cm avec une moyenne de 5cm. Quatre-vingt pour cent des patients avaient des lésions multiples, 50 % des lésions siégeait au niveau cervico-facial et pré-sternal, 61,6 % des lésions étaient hyper-pigmentées et prurigineuses chez 70 % des patients.

Les cicatrices chéloïdiennes sont fréquentes chez les sujets de carnation noire. Leur fréquence relative chez les adultes jeunes serait liée à l’exposition de cette tranche d’âge aux facteurs de risque classiques des chéloïdes. La prédominance féminine pourrait s’expliquer par le caractère inesthétique et affichant de la maladie motivant des consultations plus féminines que masculine. La fréquence des localisations cervico-faciales et les tailles importantes sont responsables d’un préjudice esthétique majeur avec un retentissement psychologique considérable.

Conclusion

Les cicatrices chéloïdiennes sont plus fréquentes et plus agressives chez le sujet de phototype foncé, elles constituent alors un problème majeur de santé publique en Afrique subsaharienne. Leur prévention constitue le meilleur moyen de leur prise en charge.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2018  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline