Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 145, n° 4S
page A45 (mai 2018)
Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.073
Posters

Lichen plan pemphigoïde érythrodermique
 

M. Lakhmiri , M. Meziane, L. Benzekri, B. Hassam, K. Senouci
 Service de dermatologie, hôpital Ibn Sina, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le lichen bulleux et érythrodermique est exceptionnel. Sept cas de lichen plan pemphigoïde érythrodermique ont été décrits à ce jour à notre connaissance.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 28 ans, sans antécédents, qui consultait pour une érythrodermie bulleuse et prurigineuse évoluant depuis 2 mois. Les lésions étaient initialement papulo-violacées prurigineuses sur le tronc avant de confluer en plaques et de s’étendre aux membres. Des bulles tendues à contenu clair étaient apparues après 6 semaines, sur les plaques lichénoïdes et à distance de celles-ci. Le signe de Nikoslky était négatif. Le reste de l’examen somatique, en particulier des phanères, était normal. Le diagnostic de lichen plan pemphigoïde érythrodermique était retenu sur les données de l’examen clinique, de l’étude histologique de deux biopsies cutanées et de l’immunofluorescence indirecte qui trouvait des anticorps anti-membrane basale à 1/80. L’immunofluorescence directe était négative ainsi que le bilan paranéoplasique. Aucun facteur déclenchant n’était retrouvé. Un traitement par corticothérapie orale (0,7mg/kg/j) était instauré. L’évolution était bonne avec disparition du prurit en 3 semaines et absence de rechute après 5 mois de suivi.

Conclusion

Nous rapportons un cas exceptionnel de lichen plan pemphigoïde érythrodermique ayant bien évolué sous corticothérapie. Le diagnostic peut être difficile et doit être porté sur un faisceau d’arguments cliniques, histologiques et immunologiques.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2018  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline