Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 145, n° 4S
page A55 (mai 2018)
Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.094
Posters

Atteinte génitale au cours de l’érythème pigmenté fixe bulleux
 

M. Chaabani , F. Ben Salem, A. Zaouak, S. Ben Jannet, H. Hammami, S. Fenniche
 Service de dermatologie, hôpital Habib Thameur de Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’érythème pigmenté fixe bulleux (EPFB) est une toxidermie sévère d’origine médicamenteuse nécessitant une prise en charge spécialisée. C’est un modèle d’hypersensibilité retardée aux médicaments médié par les lymphocytes TCD8+. L’atteinte des muqueuses génitales au cours de l’EPFB est rare et on la retrouve le plus souvent chez les sujets de sexe masculin. Nous rapportons 8 cas d’EPEB avec une atteinte des muqueuses génitales isolée ou associée à une atteinte cutanée.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective au service de dermatologie de l’hôpital Habib Thameur de Tunis sur une période de 17 ans de janvier 2000 à décembre 2016. Nous avons étudié 54 dossiers classés érythème pigmenté fixe et nous avons retenu 16 cas d’EPFB confirmés.

Résultats

Au total nous avons colligé 16 cas d’EPFB. L’âge moyen de nos patients était de 42,8 ans avec un sex-ratio H/F de 1,23. L’atteinte des muqueuses a été retrouvée chez 8 patients de sexe masculin (3 patients avaient une atteinte muqueuse isolée, et 5 avaient une atteinte cutanéo-muquese) et se présentait sous forme de plaques érosives post-bulleuses non pigmentées au niveau du gland et du sillon balano-préputial. Les médicaments incriminés chez les patients ayant une atteinte muqueuse sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens, le cotrimoxazole et la doxycycline. Une corticothérapie par voie générale et locale a été préconisée chez ces patients avec une bonne évolution dans un délai allant de 7 à 15 jours sans cicatrices pigmentées.

Conclusion

L’atteinte des muqueuses génitales au cours de l’EPFB se voit le plus souvent chez le sujet de sexe masculin avec une localisation préférentielle au niveau du gland et du sillon balano-préputial. Elle pose un problème diagnostique quand elle est isolée avec le pemphigus, l’herpès génital et l’érythème polymorphe majeur, d’où l’importance de l’interrogatoire minutieux à la recherche d’une prise médicamenteuse antérieure.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2018  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline