Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 83, N° 9-C2  - septembre 2002
pp. 1141-1142
Doi : JR-09-2002-83-9-C2-0221-0363-101019-ART3
Cas clinique : Questions – Réponses
Imagerie des scolioses de l'enfant et de l'adolescent
 

F Diard, JF Chateil, O Hauger, M Moinard, H Ducou-Lepointe
Histoire de la maladie

Jeanne, 5 ans, a présenté il y a un mois, un épisode de douleurs abdominales avec fébricule.

Elle était « très grognon » et refusait de marcher.

L'examen clinique réalisé à cette époque n'a pas montré d'élément particulier.

Les choses sont rapidement rentrées dans l'ordre.

Sa maman la ramène chez le pédiatre ce jour, car Jeanne est irritable, refusant d'aller à l'école et se plaignant d'une fatigabilité à la marche. Elle dit également « avoir mal au dos ».

L'examen clinique montre une courbure modérée en région lombaire, et met surtout en évidence une raideur rachidienne avec une contracture des muscles para-vertébraux en région lombaire droite.

Des radiographies du rachis face et profil sont réalisées Figure 1.

Questions

  • Que pensez-vous de ces radiographies ?
  • Faut-il envisager d'autres explorations complémentaires ?

Réponses

  • Les clichés du rachis montrent une courbure dorso-lombaire à grand rayon, à convexité gauche . L'association d'une courbure et d'une raideur chez une enfant de 5 ans est tout à fait inhabituelle et doit faire rechercher une lésion organique. L'analyse attentive de l'incidence de profil montre une discrète diminution de hauteur du disque L1-L2 et une mauvaise visibilité de la paroi postérieure du corps de L2. Cet aspect doit faire discuter une éventuelle atteinte discale .
  • Une IRM complémentaire a été réalisée. Vous disposez de coupes sagittales pondérées en T1 Figure 2, en T2 Figure 3, puis de nouveau en T1 après injection de produit de contraste, séquence réalisée avec suppression du signal graisseux Figure 4.

Les images sagittales pondérées en T1 Figure 2montrent l'existence d'un hyposignal du corps vertébral de L1, avec également un hyposignal modéré de la partie postérieure du corps de L2.

Sur la coupe pondérée en T2 Figure 3, il existe au même niveau, un hypersignal spontané.

Au niveau du disque inter-vertébral, le signal est modérément diminué par rapport au disque adjacent : ceci s'explique par la très grande richesse en eau, chez l'enfant, du disque inter-vertébral qui est spontanément très hyperintense en T2 ; l'atteinte discale au niveau L1-L2, responsable d'un pincement modéré, se traduit par une diminution relative du signal en regard.

Il existe également un refoulement du ligament commun vertébral postérieur et de la duremère avec une petite collection épidurale visible en regard de la partie postérieure du disque et des vertèbres, avec une érosion de la face postérieure du corps de L2.

Après injection de produit de contraste Figure 3, il existe un rehaussement hétérogène du corps de L1, de la partie supérieure de L2 et de la collection sous ligamentaire.

L'ensemble de ces signes correspond à une spondylodiscite lombaire L1-L2 .

Une ponction chirurgicale a confirmé la présence de tissu granulomateux mais n'a pas permis d'isoler de germe. Un traitement antibiotique a été institué et la guérison a été obtenue en un mois.

L'existence d'une raideur rachidienne accompagnant une courbure (scoliose symptôme) est un signe d'alerte qui doit absolument faire suspecter chez l'enfant un processus pathologique sous-jacent.

La symptomatologie clinique d'une spondylodiscite chez le jeune enfant est souvent atypique avec des symptômes pulmonaires ou digestifs qui prennent le devant de la scène, un syndrome infectieux moins évident, et des signes locaux plus retardés, que chez le grand enfant. Ceci explique un diagnostic souvent plus tardif.

Les clichés simples restent le premier élément d'orientation.

Lorsque ceux-ci sont négatifs, la réalisation d'une scintigraphie et/ou d'une IRM doit être discutée.





© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline