Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 85, N° 3  - mars 2004
pp. 338-339
Doi : JR-03-2004-85-3-0221-0363-101019-ART14
Apport de l'échographie dans l'hyperostose corticale infantile

Usefulness of Ultrasound in Infantile Cortical Hyperostosis
 
© Éditions Françaises de Radiologie, Paris, 2004
SHaddad-Zebouni, GNawfal, MGhossain

Service d'Imagerie Médicale, Hôtel-Dieu de France, Boulevard Alfred Naccache, Achrafieh, BP 166830, Beyrouth, Liban.



Tirés à part :
SHaddad-Zebouni

ghossain@cyberia.net.lb



La maladie de Caffey ou hyperostose corticale infantile est une maladie rare, d'étiologie inconnue, qui atteint l'os et les tissus mous adjacents [1]. Elle se caractérise par l'évolution spontanée vers la guérison et une hyperostose corticale classiquement étudiée sur les radiographies standard. La biopsie n'est pas nécessaire pour le diagnostic mais continue d'être pratiquée occasionnellement, malgré l'apport des nouvelles techniques, telles que le scanner et l'IRM, en raison du caractère non spécifique de la clinique [2],[3],[4]. Nous rapportons le premier cas de maladie de Caffey documenté par échographie.

Une fille de 45 jours présente une tuméfaction mandibulaire droite. Une IRM de la mandibule en coupes axiales pondérée en T1, pondérée en T2 (fig. 1), et pondérée en T1 avec suppression de graisse et après injection de Gadolinium est pratiquée. Elle montre des signes inflammatoire bilatéraux mais plus marqués à droite, se traduisant par un épaississement du masséter sur les différentes séquences, un hyposignal de la moelle osseuse en rapport avec l'oedème sur la séquence pondérée T1 avant injection, un hypersignal du masséter et à un moindre degré de la moelle osseuse en rapport avec l'oedème sur la séquence pondérée T2 ainsi qu'une prise de contraste inhabituelle du masséter et de la moelle osseuse. Malgré un bilan biologique (numération formule sanguine, vitesse de sédimentation?) normal, le diagnostic d'ostéomyélite est proposé et la patiente mise sous antibiothérapie.

Un mois plus tard, la tuméfaction droite diminue et une tuméfaction gauche apparaît. Une échographie montre un épaississement tégumentaire gauche sans collection sous-jacente et un aspect hyperéchogène de la corticale gauche par rapport au côté opposé (fig. 2). Un scanner confirme la présence d'une hyperostose corticale bilatérale plus marquée à gauche (fig. 3). Le diagnostic de maladie de Caffey est alors soulevé en raison de l'aspect en imagerie et du caractère récidivant de la maladie qui associe poussées et rémissions [5]. L'évolution est favorable sans traitement avec guérison complète en quelques mois.

Avant l'introduction des nouvelles techniques d'imagerie, l'investigation radiologique de la maladie de Caffey était limitée à la radiographie standard qui montre une condensation osseuse avec un épaississement cortical et une réaction périostée. Les parties molles en regard sont également épaissies. Le scanner montre les mêmes éléments que la radiographie standard mais avec plus de précision. Des lésions osseuses plus petites sont détectées et le caractère régulier de cette hyperostose corticale est mieux apprécié permettant d'éliminer une tumeur maligne ou une lésion infectieuse aiguë.

L'IRM est moins performante que le scanner pour l'analyse des lésions osseuses corticales. Un épaississement osseux peut être visible [3] mais ce sont surtout des signes d'inflammation non spécifique qui sont visibles sous la forme d'un hypersignal en T2 dans les parties molles adjacentes et à un moindre degré dans la moelle osseuse [3],[4]. Une prise de contraste importante, témoignant de l'inflammation, peut être également observée dans ces deux derniers compartiments.

L'échographie, utilisée pour la première fois dans notre cas, montre un épaississement des téguments et permet surtout d'éliminer une collection sous-jacente. Elle peut également suspecter un épaississement cortical. Vu l'utilisation de plus en plus fréquente de l'échographie à haute fréquence dans l'étude des lésions ostéo-articulaires superficielles, cette technique peut être le premier examen pratiqué chez les patients ayant une maladie de Caffey. Ella a pour intérêt principal de montrer un épaississement tégumentaire sans collection sous-jacente. La démonstration d'une corticale hyperéchogène est d'interprétation plus délicate. Une radiographie simple ou mieux une TDM prouvera l'épaississement cortical qui fera proposer le diagnostic de maladie de Caffey. L'évolution spontanée vers la guérison confirmera le diagnostic.

Références
Références

Illustrations


Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale

Figure 1.IRM de la mandibule en coupe axiale pondérée en T2 montrant des deux côtés mais de façon plus marquée à droite, un épaississement et un hypersignal du masséter, associé à un hypersignal moins marqué de la moelle osseuse.

Figure 1.Axial T2-weighted MR image of the mandible showing bilateral (worse on the right) thickening of the hyperintense masseter with associated increased bone marrow signal intensity.


Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale

Figure 2.L'échographie en coupes frontales montre un épaississement des faisceaux musculaires du masséter gauche, et un aspect hyperéchogène épaissi de la corticale osseuse sous-jacente par rapport au coté opposé qui est d'aspect normal.

Figure 2.Coronal ultrasound sections show thickened fibro-muscular layers of the left masseter and hyperechogenicity of the underlying bony cortex. The contralateral side is normal.


Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale

Figure 3.Le scanner sans injection montre un dédoublement régulier de la corticale osseuse et une ostéosclérose de la trame osseuse plus marqués à gauche.

Figure 3.Unenhanced CT scan shows bilateral cortical thickening, worse on the left.


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@