Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 88, N° 1-C1  - janvier 2007
p. 9
Doi : JR-01-2007-1-88-0221-0363-101019-200609939
éditorial

Le Journal de Radiologie en 2007 : un changement sans rupture
The Journal de Radiologie in 2007: a change for the better
 

P Taourel
[1] Service d’Imagerie Médicale, Hôpital Lapeyronie ; 371 av du Doyen G Giraud, 34295 Montpellier.

Tirés à part :

[2]  p-taourel@chu-montpellier.fr

Au slogan de campagne électorale des uns « pour que ça change fort », les autres répondent en promettant « une rupture tranquille ». Le Journal de Radiologie vous propose pour 2007 un changement sans rupture.

Pas de rupture puisque le Journal de Radiologie est en bonne santé. Le nombre d’articles proposés chaque année continue à augmenter. Plus de 200 articles soumis cette année avec une progression significative en particulier dans le nombre d’article original qui a augmenté de 50 % par rapport à l’année dernière. Les incitations fortes du CNU devenues des exigences sont vraisemblablement pour beaucoup dans cette augmentation [1]. Cent sept relecteurs (p. 100) que nous remercions chaleureusement pour leur travail ont donné leur temps cette année au Journal de Radiologie pour critiquer les articles soumis, avec pour seul objectif celui d’améliorer le contenu du Journal. Les articles soumis provenaient de 9 pays d’Europe, Afrique, Amérique, faisant du Journal de Radiologie l’organe d’expression des membres de la Société Française de Radiologie, et plus largement des radiologues francophones ou francophiles. La progression du facteur d’impact, outil imparfait mais reconnu pour évaluer la valeur scientifique d’une revue, a également été significative : plus de 25 % d’augmentation de notre facteur d’impact entre 2005 et 2006.

Les indicateurs sont au vert diraient les économistes, mais pour que les efforts et progrès d’aujourd’hui se transforment en victoire de demain, il nous faut faire plus. Aussi, je suis heureux de vous proposer au nom du Comité de Rédaction du Journal de Radiologie les changements et évolutions mis en place pour 2007.

La soumission en ligne et la relecture en ligne des articles par les reviewers se met en place de façon effective et fonctionnelle. Depuis le 1er janvier, les auteurs peuvent soumettre leur article on line sur le site : click Here, et les relecteurs peuvent rédiger leurs critiques sur ce même site. Ce mode de soumission devrait s’imposer et remplacer la soumission par courrier, comme cela est le cas maintenant dans la plupart des journaux internationaux. Cette évolution devient une révolution dans la mesure où elle accélère significativement le processus éditorial.

Le nombre d’articles traduits en anglais par un traducteur spécialisé et mis en ligne sur Pub Med et sur le site du Journal de Radiologie passe de 1 à 3 par numéro. Ce changement devrait satisfaire les auteurs qui, lorsqu’ils écrivent un article, espèrent être lus par leur correspondant exerçant au coin de la rue, par leur collègue travaillant dans un autre centre français, mais également par des radiologues exerçant à New York, Pékin, ou Sydney, qui auront accès en temps réel à l’intégralité du contenu de l’article publié. Cette mesure devrait également augmenter le taux de citation du Journal de Radiologie puisque la langue française revendiquée par le Journal de Radiologie, organe de la Société Française de Radiologie, est un frein à la progression du facteur d’impact. L’anglais est nécessaire à la diffusion de nos articles ; en revanche, la traduction en anglais des légendes des figures telle qu’elle a été réalisée jusqu’à maintenant n’apporte rien aux lecteurs et ne sera dorénavant plus demandée aux auteurs.

Une nouvelle rubrique naît en 2007 : l’analyse commentée d’articles. Les articles commentés seront des articles publiés dans la presse scientifique de haut niveau (New England Journal of Medecine, Lancet, JAMA, …) non radiologique. Ces articles doivent être connus de l’ensemble de la communauté radiologique. Ils sont largement lus par nos correspondants, ont un impact fort sur notre pratique, répondent parfois à des problèmes de santé publique, et changent des stratégies diagnostiques ou thérapeutiques. Ces articles seront analysés, discutés par des radiologues référents. Ainsi, dans ce numéro, Bernard Beyssen et al. [2] commentent la méthodologie et les conclusions de l’article publié dans le New England Journal of Medecine en 2006 sur le stenting carotidien en France après les publications d’EVA 3S et de SPACE.

Les faits cliniques seront remplacés par des Lettres dont les règles de publication sont strictes comme rappeler dans les instructions aux auteurs. Ces lettres ne nécessitent ni résumé français, ni résumé anglais, elles doivent être courtes avec un message clair et orienté par le cas clinique rapporté.

Le Quid fera à partir de 2007 l’objet d’un concours en ligne. Une histoire clinique, des images significatives et des hypothèses diagnostiques vous seront proposées. Vous pourrez répondre en ligne en choisissant une des hypothèses sur le site de la SFR click Here. Le mois suivant, la solution et le diagnostic différentiel seront commentés dans un article court et didactique. Le lecteur qui aura résolu le plus de Quid au cours d’une année sera récompensé. Ce Quid a plusieurs ambitions : la première est celle de jouer en progressant ou bien de progresser en jouant, la seconde est celle de permettre une auto-évaluation, la troisième est plus formaliste et vise à faire acquérir des points de FMC et à rentrer dans le cadre de l’évaluation des pratiques professionnelles. Aussi, en ce début d’année, période des bonnes résolutions, j’espère que vous serez nombreux chaque mois à vous connecter sur le site de la SFR pour répondre à ce Quid. Je souhaite à cette rubrique la plus large participation, je souhaite aux participants un large succès dans la résolution de ces Quids, mais surtout permettez moi de souhaiter aux lecteurs du Journal de Radiologie une très belle et heureuse année.

Top of the page
Références

[1]
D. Krause. Publier dans le Journal de Radiologie : une nécessité ! J Radiol 2006;87:599.
[2]
Beyssen B, Rousseau H, Bracard S, Sapoval M, Gaux JC. Stenting carotidien en France après les publications d’EVA 3S et de SPACE ? J Radiol 2007;88:86-92.


Top of the page


© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline