Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 78, N° 11  - novembre 1997
p. 1179
Doi : JR-11-1997-78-11-0221-0363-101019-ART70
QUID ?
 

J Radiol 1997; 78 : 1179-1180.

© Editions françaises de radiologie, Paris, 1997.

Quid ?JR 428

QUID ?
A d'Alincourt (1), F Lerat (1) et J Leborgne (2)

OBSERVATION

Monsieur H., 52 ans, aux antécédents d'appendicectomie, est hospitalisé pour syndrome occlusif.

L'interrogatoire révèle la notion de douleurs abdominales de la fosse iliaque droite évoluant par crises paroxystiques depuis un mois, associées à des rectorragies. Un premier bilan réalisé il y a trois semaines en dehors d'un épisode douloureux et comportant une échographie abdominale et une coloscopie s'est avéré normal.

À l'examen clinique d'entrée, le patient est en bon état général et apyrétique. La palpation abdominale décèle un empâtement de la fosse iliaque droite.

Le bilan biologique comprenant NFS, VS et ionogramme sanguin est normal.

Un scanner abdominal est réalisé (fig. 1 a, b, c, d).

Quel est votre diagnostic ?

Réponse page 1180

Réponse de la page 1179

DIAGNOSTIC

L'examen tomodensitométrique met en évidence une invagination iléo-colique droite. La lumière du côlon droit opacifié est en effet occupée par une formation concentrique de densité tissulaire correspondant à l'anse iléale invaginée. Les anses grêles d'amont sont dilatées, confirmant l'occlusion, et l'iléon distal visible au voisinage du cæcum présente des signes de souffrance avec un net épaississement pariétal. À la tête du boudin d'invagination, on identifie une formation nodulaire arrondie et régulière, bien homogène, de densité négative à - 98 UH, ce qui témoigne de sa nature graisseuse.

Le diagnostic d'invagination iléo-colique droite sur lipome iléal est retenu.

Le patient est opéré. L'intervention confirme l'invagination (fig. 2) et retrouve effectivement une tumeur iléale de 3 cm, correspondant en histologie à un lipome.

DISCUSSION

Le lipome du tube digestif est une tumeur bénigne rare, siégeant préférentiellement au niveau du côlon. Dans environ 35 % des cas, il se situe au niveau du grêle, atteignant plus d'une fois sur deux l'iléon. Il est moins fréquent que le léiomyome et représente 10 à 15 % des tumeurs bénignes de l'intestin grêle (1).

Cette tumeur ne présente pas de risque de dégénérescence maligne. Macroscopiquement, il s'agit d'une lésion de consistance molle, de coloration jaunâtre assez caractéristique, présentant parfois des ulcérations superficielles (2). Son développement est habituellement sous-muqueux, à base d'implantation sessile ou pédiculée. Sa taille est variable, atteignant en moyenne 3 cm.

La latence clinique est habituelle pour les lipomes de petite taille. Les autres se compliquent fréquemment d'invagination intestinale et d'hémorragie digestive (1). Le traitement est chirurgical et concerne les formes symptomatiques.

Sur le plan radiologique, le diagnostic de certitude repose sur les données de la tomodensitométrie (3). L'aspect est celui d'une formation endoluminale régulière et homogène, de densité négative graisseuse (­ 80 à ­ 120 UH). La nature strictement graisseuse de la lésion, facilement mise en évidence au scanner même dans les formes compliquées d'invagination, permet d'affirmer le diagnostic, sans qu'il soit nécessaire de recourir à d'autres investigations. Le seul véritable diagnostic différentiel est le liposarcome. Celui-ci, rarissime dans cette localisation, est facile à éliminer par son aspect hétérogène (4).

L'opacification barytée diagnostique une tumeur bénigne, en montrant une lacune intraluminale bien limitée. Son caractère souple et déformable sous compression abdominale est suggestif de lipome mais n'est pas spécifique (2). Une niche ulcéreuse est parfois associée à la lacune, pouvant alors donner un aspect trompeur à la lésion.

L'échographie peut être négative, surtout si le lipome est de petite taille et non compliqué. Classiquement, il apparaît comme un nodule échogène saillant dans la lumière digestive.

L'IRM, peu pratiquée dans cette indication, reconnaît la constitution graisseuse de la lésion qui apparaît en hypersignal sur les séquences pondérées en T1 et s'efface sur les séquences en saturation de graisse.

CONCLUSION

Le lipome de l'intestin grêle est une tumeur bénigne rare. Touchant préférentiellement l'iléon, il se complique classiquement d'invagination et d'hémorragie digestive. Le scanner, en montrant le caractère homogène et la composante graisseuse pure de la lésion, permet d'affirmer facilement le diagnostic.

(1) Radiologie Générale & Abdominale,
(2) Chirurgie Générale II,

Hôpital G & R Laënnec,
44093 Nantes Cedex 1

Correspondance : A d'Alincourt

cdFig. 1 (a-d) :

TDM abdominale.

a b c

Fig. 1 (a-d) :

Abdominal CT scan.

Fig. 2 :

Vue opératoire de l'invagination iléo-colique.

Fig. 2 :

Operative view of the ileocolic invagination.

REFERENCE(S)1. Bruneton JN, Quoy AM, Dageville X, Lecomte P. Les lipomes du tube digestif. Revue de la littérature à propos de 5 cas. Ann Gastroenterol Hepatol 1984;20:27-32.

2. Taylor AJ, Stewart ET, Dodds WJ. Gastrointestinal lipomas : a radiologic and pathologic review. AJR 1990;155:1205-10.

3. Heiken JP, Forde KA, Gold RP. Computed tomography as a definitive method for diagnosing gastrointestinal lipomas. Radiology 1982;142:409-14. PubMed

4. Gaitini DE, Munichor M, Kleinhaus U. Small bowel lipoma : a pathognomonic radiological diagnosis. Eur Radiol 1994;4:258-61.


© 1997 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@