Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 78, N° 11  - novembre 1997
p. 1199
Doi : JR-11-1997-78-11-0221-0363-101019-ART77
LE RAYONNEMENT
DE LA RADIOLOGIE AFRICAINE
D'EXPRESSION FRANÇAISE
 

J Radiol 1997; 78 : 1199-1200.

© Editions françaises de radiologie, Paris, 1997.

Compte renduJR 416

LE RAYONNEMENT
DE LA RADIOLOGIE AFRICAINE
D'EXPRESSION FRANÇAISE
Yaoundé, 1997

Ce titre a valeur de message et de symbole : pour l'Afrique et la Radiologie, pour la Société Camerounaise de Radiologie, Radiothérapie et Imagerie Médicale, pour la francophonie médicale.

Le Congrès de Yaoundé, les 21, 22 et 23 avril 1997, a tenu toutes ses promesses et fut un très grand succès.

En janvier 1995, la Société de Radiologie d'Afrique Noire Francophone décidait de confier au Cameroun, l'organisation de son IVe Congrès ; pour la première fois en Afrique Centrale.

La Société Camerounaise de Radiologie, Radiothérapie et Imagerie Médicale, s'est immédiatement mise au travail et a constitué un Comité d'organisation. Celui-ci, devant l'immensité de la tâche, a demandé, dès avril 1995, le concours du Groupe des Radiologistes Enseignants d'Expression Française (GREF). Spontanément et avec enthousiasme, le GREF, avec l'appui du Ministère de la Coopération et de toute la Radiologie Française, a répondu favorablement à cette demande, par la voix du Professeur Vasile, Secrétaire général, celle du Professeur Froment, Trésorier, et la mienne.

Pendant ces deux années écoulées, beaucoup de travail a été accompli : répartition des tâches, organisation générale, préparation des séances scientifiques et d'enseignement post-universitaire, information et promotion... ; les radiologistes et radiothérapeutes camerounais ont énormément œuvré, pour recevoir dignement leurs collègues et amis africains, malgaches et français.

Deux missions préparatoires du GREF, en novembre 1995 et février 1997, ont été effectuées ; plusieurs missions ont été réalisées par des collègues camerounais en Afrique, et en France lors des Journées Francophones de Radiologie en novembre 1996 à Paris, pour faire la promotion du Congrès.

Ils ont innové, en décidant d'organiser simultanément outre le IIIe Congrès National de Radiologie, le 1er Congrès des Manipulateurs et Techniciens en Radiologie des Pays d'Afrique au Sud du Sahara.

Si une certaine inquiétude, bien naturelle, a prévalu pendant plusieurs mois chez les organisateurs, le résultat final ne s'est pas fait attendre : ce Congrès de Yaoundé fut un très grand succès.

-- Succès déjà annoncé en janvier 1997, par l'édition du Livre des résumés des 16 conférences, 60 communications orales et 22 communications affichées, grâce à la collaboration du service de reprographie du Laboratoire Guerbet.

-- Succès aussi annoncé, par l'engagement de 15 exposants industriels.

-- Succès confirmé, pendant ces trois Journées d'avril à Yaoundé, « ces Trois glorieuses » pour la Radiologie Camerounaise et toute la Radiologie Africaine...

Ils sont venus...

Ils sont venus des quatre coins de l'Afrique au Sud du Sahara et de Madagascar :

-- les 120 radiologistes,

* avec les 5 Professeurs d'Abidjan et à leur tête le Professeur Djédjé, Directeur du Centre d'Excellence de formation des Radiologistes Africains et Président de la Société d'Afrique Noire ;

* avec le Professeur Traore, Doyen de la Faculté de Médecine de Bamako ;

* avec le Professeur Badiane de Dakar;

-- mais aussi, les 140 manipulateurs et techniciens en Radiologie.

Ils étaient tous là, présents à Yaoundé, représentants de 15 pays, d'Afrique et de Madagascar.

La Radiologie Française toute entière a tenu à rendre hommage à la Radiologie Africaine, à tous ses collègues, anciens élèves et amis, qui lui font l'honneur et l'amitié d'avoir le français en partage. 14 Professeurs français représentaient:

-- la Société française de Radiologie et d'Imagerie Médicale,

-- le Conseil des Enseignants de Radiologie en France, les Enseignants militaires,

-- la Société Française de Radiothérapie,

-- le Centre Antoine-Béclère,

-- et le GREF.

Le Doyen Gouzé avait tenu à apporter la caution de la Conférence des Doyens de Faculté de Médecine d'Expression Française aux organisateurs et à tous les radiologistes présents, ainsi qu'au Professeur Sosso, Doyen de la Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de Yaoundé.

Hommage a été rendu au Doyen Gouazé par le Professeur Bellet au nom du GREF et par le Professeur Rouleau, en lui remettant la médaille du CERF.

Le Ministre Français de la Coopération, représenté par Monsieur l'Ambassadeur de France, avait décidé de donner son patronage au IVe Congrès de Radiologie d'Afrique Noire Francophone. Au nom de tous, le GREF exprime sa vive reconnaissance, pour cette caution morale et l'aide matérielle très importante. « Rien de ce qui a pu être fait à Yaoundé, n'aurait pu l'être, pour une grande part, sans le Ministère de la Coopération ».

Les autorités du Cameroun, au plus haut niveau, ont tenu à marquer de façon insigne, cet événement en Terre camerounaise, par la présence effective à la Cérémonie d'ouverture du Professeur Mbede, Ministre de la Santé Publique, qui a prononcé le discours inaugural ; du Professeur Agbor Tabi, Ministre de l'Enseignement Supérieur et du Secrétaire d'Etat à la Santé Publique ; Monsieur Ayatou, Monsieur le Professeur Etoundi, Ministre de la Santé Publique a prononcé le discours officiel de la cérémonie de clôture.

Cette réussite n'est pas le fruit du hasard ; ce succès reconnu à l'unanimité, dont la presse écrite et télévisée s'est fait largement l'écho, non plus.

Le mérite initial revient à l'excellent choix, en terre camerounaise de la tenue de ce IVe Congrès, par la Société de Radiologie d'Afrique Noire Francophone et son Président le Professeur André Théodore Djedje.

Tout le mérite en revient aux Radiologistes et Radiothérapeutes Camerounais, ainsi qu'aux Manipulateur et Techniciens. Ils ont accepté d'entreprendre ; ils ont entrepris et ne se sont jamais trompés. Ils ont décidé d'associer le GREF dans leur entreprise. Qu'ils en soient remerciés. Le GREF est heureux et fier d'être associé à leur succès.

Indissociables dans a tâche qu'ils ont accomplie, les membres du Comité d'organisation doivent l'être aussi dans le succès qu'ils doivent partager :

le Président, Docteur David Tagnizukam,

le Secrétaire Général, Professeur Joseph Gonsu Fotsin,

le Président du Conseil Scientifique, Professeur Alain Georges Juimo,

le Trésorier, Professeur Samuel Nko'o Amvene,

ainsi que :

Mesdames les Docteurs Sende et Kenla,

Messieurs les Docteurs Youmi, Mouelle, Amana et Minlo.

Ils peuvent en être très fiers ; et qu'ils se souviennent :

« Le principal n'est pas de réussir,

Ce qui ne dure jamais,

Mais d'avoir été là,

Ce qui est ineffaçable »

Qu'ils soient, tous, chaleureusement félicités et remerciés.

« Vois-tu, ce qui donne du réconfort, c'est quand on collabore et qu'on travaille en groupe. Alors on est capable de bien plus, et on est infiniment plus heureux »

(Van Gogh dans ses lettres à son ami Théo).

Ainsi s'exprimait aussi dans son discours de clôture, le Professeur Juimo au nom du Comité d'organisation :

« Mes remerciements vont d'abord au GREF et au Ministère Français de la Coopération, pour leur soutien moral et matériel, sans lequel cet événement n'aurait jamais connu un tel succès. Merci au CERF, à son Président le Professeur Rouleau et à son Secrétaire Général, le Professeur Bléry ».

« Merci à la CIDMEF et à son Président Monsieur le Doyen André Gouazé qui a tenu à assister personnellement à cette manifestation ».

Le professeur Juimo poursuit :

« Merci à la Société française de Radiologie, à son Trésorier le Professeur Vasile, à la Société française de Radiothérapie et au Professeur Laugier ».

« Merci à la Société de Radiologie d'Afrique Noire Francophone et à son Président, Monsieur le Professeur A. Th. Djéjé ».

« Merci à tous nos collègues d'Afrique venus du Bénin, du Burkina Faso, de Centrafrique, du Congo, de Côte d'Ivoire, du Gabon, de Guinée, de Madagascar, du Mali, du Niger, du Rwanda, du Sénégal et du Zaïre qui, malgré les affres de la grande crise économique, ont répondu massivement présents à Yaoundé, grâce au soutien du GREF ».

« Merci enfin à nos Maîtres et Collègues français, mes Maîtres parisiens, les Professeurs Vasile, Bléry et bien entendu Jean-Michel Bigot... Je n'oublie pas mes amis Jean-Claude Froment de Lyon, Dominique Sirinelli de Tours, Philippe Devred de Marseille... ».

« Tous mes remerciements vont aussi à Madame le Professeur Caron d'Angers, aux Professeurs Delorme de Bordeaux, Briant de Marseille, Jeanbourquin de Clamart »...

Et avant de conclure, le Professeur Juimo lance un message :

« Mesdames et Messieurs, Chers Maîtres, Chers Collègues congressites, Vous êtes venus, vous avez vu, et j'espère que vous irez dire ce que vous avez vu et entendu à « Yaoundé 97 ».

S'il vous plaît, dites-le avec modestie.

Dites-le s'il vous plaît avec simplicité.

Dites-le avec amitié ».

« ...Merci pour l'honneur que vous avez fait au Cameroun en lui permettant d'organiser ce Congrès qui fera date, j'en suis sûr, dans les Annales de la Radiologie de demain » conclut le Professeur Juimo.

Afin que Yaoundé 1997 et son succès restent dans toutes les mémoires, en Afrique et en France, des médailles commémoratives ont été frappées et remises aux Personnalités camerounaises, françaises ainsi qu'aux quatre Membres du Comité d'organisation.

Afin que Yaoundé 1997 et sa réussite scientifique, restent dans toutes les mémoires, plusieurs Prix ont été remis, par le Professeur Bléry au nom du CERF, par le Professeur Froment au nom du GREF et par le Professeur Vasile au nom de la Société Française de Radiologie et d'Imagerie Médicale, en présence de Monsieur le Ministre de la Santé Publique du Cameroun lors de la cérémonie de clôture.

Les lauréats ont été :

-- le Docteur Ahmad de Atananarivo (1er Prix),

-- le Docteur Ongolo Zogo de Lyon et de Yaoundé (2e Prix),

-- le Docteur N'Goan d'Abidjan (3e Prix),

ainsi que :

-- le Docteur Bibi de Tours et de Brazaville,

-- le Docteur Kamga de Brest et de Yaoundé,

-- le Docteur N'Gbesso d'Abidjan,

-- le Docteur Sidibe de Bamako.

Lors de cette Cérémonie de clôture, des pages ont été tournées. Elles ont été écrites par nos Collègues camerounais, par toute la Radiologie Africaine d'expression française et toute la Radiologie Française représentée à Yaoundé.

Mais le livre du GREF n'est pas refermé. D'autres chapitres sont en cours ou restent à écrire : Beyrouth, Cluj en 1997 ; Damas, Budapest, Sofia, Damas en 1998, et Bamako en 1999.

Tous m'ont aidé à les écrire.

Le Professeur Norbert Vasile et le Professeur Jean-Claude Froment surtout, auxquels j'adresse mes remerciements et que j'assure de ma reconnaissance.

Yaoundé 1997 a démontré une fois encore que le GREF était un état d'esprit universitaire, ayant pour assises la cordialité et l'estime réciproque.

Pr M. Bellet

REFERENCE(S)


© 1997 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@