Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    7 0 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 85, n° 4
pages 324-330 (juin 2018)
Doi : 10.1016/j.rhum.2017.12.002
accepted : 24 August 2017
Mises au point

Douleur dans l’arthrose : comprendre les mécanismes pour améliorer la prise en charge
 

Anne-Priscille Trouvin a, b, Serge Perrot a, , b
a Centre d’étude et de traitement de la douleur, hôpital Cochin – Hôtel Dieu, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Inserm U987, université Paris-Descartes, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Symptôme omniprésent des maladies ostéoarticulaires, la douleur est beaucoup plus fréquente que la raideur ou les manifestations handicapantes. L’arthrose du genou, de la main ou de la hanche touche environ 20 % des adultes. En très forte croissance dans de nombreux pays, elle est essentiellement liée à l’âge et à l’obésité. Les douleurs qui l’accompagnent représentent un lourd fardeau financier dû au handicap et aux soins. La douleur dans l’arthrose est généralement considérée comme de nature nociceptive. Pour certains cliniciens, il s’agit d’un signal d’alerte corrélé à l’importance de la dégradation articulaire. La plupart des auteurs d’études sur l’arthrose ont concentré leurs travaux sur l’architecture articulaire et la dégradation locale, considérant la douleur comme un simple symptôme résultant des lésions. Or, la douleur dans l’arthrose est une pathologie spécifique avec une physiopathologie complexe incluant des anomalies neuropathiques périphériques et centrales et une inflammation locale touchant toutes les structures articulaires. D’après les observations cliniques, les douleurs d’arthrose ne sont ni stables ni linéaires, elles ne sont pas liées aux modifications structurales et la qualité de la douleur doit être prise en considération indépendamment de son intensité. De nombreux facteurs ont une influence sur la douleur dans l’arthrose, notamment des facteurs psychologiques et génétiques propres au patient ainsi que, peut-être, le rôle théorique des conditions météorologiques. Des observations de neuro-imagerie récentes ont permis de mieux comprendre les mécanismes centraux de la douleur d’arthrose, en particulier dans les cas de douleurs chroniques.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Douleur, Arthrose



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.



© 2017  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline