Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Morphologie
Vol 91, N° 293  - juillet 2007
pp. 87-88
Doi : 10.1016/j.morpho.2007.09.013
Bases anatomiques de la mise en place d’endoprothèse aortique pour anévrisme de l’aorte abdominale sous-rénale
 

D. Midy [1 et 2], X. Berard [1 et 2], M. de Sèze [1 et 2], E. Ducasse [1 et 2]
[1] Laboratoire d’anatomie, université Victor-Segalen, 146, rue Léo-Saignat 33076 Bordeaux, France
[2] Hôpital Pellegrin, tripode place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France

But de l’étude.– L’exclusion des anévrismes de l’aorte abdominale par voie endovasculaire est un net progrès technique, en raison de l’agressivité moindre de cette procédure comparée à la chirurgie conventionnelle qui, elle, nécessite une laparotomie et un clampage aortique. Cependant, la faisabilité de ce traitement endovasculaire est liée à des impératifs morphologiques stricts.

Le but de l’étude est de préciser ces critères anatomiques (existence d’un collet sain de l’aorte sous-rénale, diamètres aorto-iliaques, longueur et tortuosité) et de définir la technique d’imagerie la plus pertinente pour analyser ces impératifs anatomiques.

Matériel et méthodes.– À partir d’une série de 150 patients ayant bénéficié de la mise en place d’une endoprothèse pour anévrisme de l’aorte abdominale, les auteurs précisent les critères anatomiques qui doivent être impérativement respectés, afin d’exclure les anévrismes et d’éviter les fuites périprothétiques. La pertinence des différentes techniques d’imagerie (angioscanner, écho-doppler, IRM) est analysée.

Résultats et conclusions.– Les impératifs morphologiques sont :

  • existence d’un collet sous-rénal rectiligne d’au moins 15 mm de diamètre ;

  • des artères iliaques peu tortueuses ou, si elles le sont, non calcifiées et d’un diamètre d’au moins 6 mm afin de pouvoir faire progresser le matériel endoprothétique depuis les abords fémoraux.

Un diamètre de l’aorte distale inférieur à 20 mm doit faire préférer au montage classique aorto-bi-iliaque un montage aorto-uni-iliaque et une revascularisation du membre controlatéral par un pontage croisé sus-pubien.

L’angioscanner apparaît comme l’examen de référence pour le bilan morphologique préopératoire, à condition qu’il soit réalisé avec et sans injection, et par coupes millimétriques avec éventuellement des reconstructions 3D permettant plus facilement de mesurer les longueurs, particulièrement s’il existe des tortuosités.





© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline