Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 124, N° 10  - novembre 1997
p. 749
Doi : AD-11-1997-124-10-0151-9638-101019-ART63
REPONSES DES Q.C.M.
 

L. BLUM, C. BACHMEYER
R+PONSES DES Q.C.M.

L. BLUM, C. BACHMEYER

Réponses et commentaires concernant l'article :« Les traitements anti-rétroviraux au cours de l'injection par le virus del'immunodéficience humaine +. (Ann Dermatol Venerol, 1997 ;124 :641-654

).

1) Les paramètres biologiques à prendre en compte pourdébuter un traitement anti-rétroviral sont :

□ x A La charge virale VIH.

□ x E Le taux de lymphocytes CD4.

Commentaires La charge virale VIH et le taux de lymphocytes CD+ sont les seulsparamètres utiles pour la mise en route du traitement et pour juger de son efficacité.L'antigénémie P24 ne doit être demandée qu'en cas de suspicion de primo-infectionVIH.

2) Un traitement anti-rétroviral doit être proposé à un patient VIHdevant :

□ x B Une leucoplasie chevelue.

□ x C Une candidose oropharyngée.

Commentaires La candidose oropharyngée ou d'une leucoplasie chevelue de lalangue font partie de la Catégorie B, catégorie intermédiaire entre la Catégorie A ouasymptomatique et la Catégorie C ou SIDA.

3) Parmi les médicaments suivants, lesquels sont contre-indiqués avecl'Indinavir (Crixivan) :

□ x A L'Astémizol (Hismanal).

□ x B La Rifampicine (Rifadine).

□ x C Le Triamzolam (Halcian).

□ x E Le Midazolam (Hypnovel).

Commentaires L'Astemizol (Hismanal), la Rifampicine (Rifadine), le Triamzolam(Halcion), le Midazolam (Hypnovel) sont contre indiqués avec l'Indinavir.

4) Quel médicament est le plus fréquemment responsable de toxidermieparfois grave :

□ x D La Névirapine (Viramune)

Commentaires La Névirapine est le traitement le plus fréquemment responsablede toxidermie parfois grave (Stevens Johnson).

5) L'aphtose buccale est rencontrée le plus souvent avec :

□ x B Le DDC (HIVID).

Commentaires L'aphtose buccale peut être provoquée par le DDC (HIVID).

6) Une toxidermie (type I exclu) à une antiprotéase en l'absence de signede gravité ne doit jamais conduire à :

□ x B Une diminution de la posologie.

□ x D La prescription de n'importe quelantihistaminique.

Commentaires Il ne faut en aucun cas diminuer la posologie des antiprotéases.Le risque d'apparition de résistance du virus est alors important. Certainsantihistaminiques sont contre indiqués avec les antiprotéases.





© 1997 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline